Les larmes du repentir

il y a
2 min
259
lectures
85

Gourmand des livres  [+]

Image de 2020

Thème

Image de Très très court
Suis-je dans le noir ou ai-je les yeux fermés ? Peut-être les deux. Ne serait-ce pas que le monde vit à l'envers ou c'est moi qui vis hors de moi? Depuis quelques jours, mon esprit vadrouille en tous sens, quêtant à chaque passage, à chaque mouvement du vent, pour voir d'où tu sortiras. Mes espoirs semblent toujours être trahis. Je n'ai pas pu fermer l'œil, depuis, mes yeux ne savent plus se positionner.
D’habitude nous discutions pendant des longues heures ! Cela fait déjà trois années depuis que nos deux cœurs se sont liés, pour le meilleur et le pire (avons-nous dit devant le prêtre) mais d’aucune fois ne t’est venue l’idée de me laisser seule, de t’envoler ci-haut pour enfin me contempler si bas comme le soleil que je ne peux fixer regard. Tu vois, mes nuits et mes jours se confondent, la lumière et les ténèbres sont devenues complices, je ne sais ni fermer l’œil, ni savoir le temps qui perle l’humanité. Ma vie, une insécurité fignolée par ton absence. Ces dernières discussions ont brisé en deux mon destin. Je me croyais être au-dessus, alors qu’il suffisait d’une petite corde pour me rabaisser. Parfois quand l’homme parle, le mieux serait de tenir sa bouche close. Te voir pendu à cause de moi, je me sens perdue, mon âme disloquée, je n’avais juste pas compris que la vérité pourrait panser la plaie de déception qui s’étendait dans ton cœur.
Ecoute Francis, je reconnais mon mal ! Il aurait fallu que je te le dise tout simplement, mais j’ai été aussi une femme à la nuque raide que j’ai perdu une part de moi-même. J’ai peur de rentrer en chambre, bien que tu sois déjà mis à terre ! Je sens la chaleur de ta présence, les murmures de ta voix douce. Oh ! Qu’ai-je fait moi ? Suis-je dans le noir ou ai-je les yeux fermés ? Peut-être les deux. Est-ce une réalité ou un rêve ? Je suis inconnaissable et méconnaissable.
Depuis 2 semaines de ton suicide à la corde dans notre chambre conjugale, ouf ! Dois-je dire conjugale ? Alors que je t’avais trahi ! La vérité est un perle rare qui vit dans une forêt vierge, où la cueillir c’est rallumer le feu de confiance et d’amour, c’est ce que je n’ai pas pu faire ni comprendre.
Je me suis résolue de te parler à fond cette affaire à genoux pour implorer ton pardon, bien que je ne sache si tu m’écouteras. Au fait, notre premier fils qui a 3 ans n’a jamais été ton fils de sang, et même l’enfant qui attend bientôt briser mes entrailles n’est pas de toi. Abomination qu’ai-je faite ! Ils sont de Charles, ton ami. Nous nous fréquentions depuis quelques mois avant notre mariage, et quand j’ai su que j’étais grosse, je n’ai pas hésité de te prendre pour bouc émissaire par le fait que nous étions à quelque moment de notre mariage. Je faisais la menteuse, parce que j’avais peur de perdre ton amour, ne sachant pas que je pouvais te perdre, toi une partie de moi. Silence...
Je savais que Charles te l’avait dit, parce qu’on s’était épris par une dispute et il décida de me foutre hors de son cœur. Il m’avait promis de mettre du feu dans notre vie de couple, nous avons eu à parier. Voilà pourquoi quand tu me les demandais pendant tout ce temps, la peur m’habitait, je me disais que si je te le dis tu me répudierais de la maison. Or, tu voulais simplement te rassurer, oh ! Tu me les répétais mais mon cœur de pierre et de menteuse ne s’ouvrait pas, puisqu’on dit souvent : lorsque tu commences par un mensonge, il faut y demeurer par peur de souffler une fumée sur ta réputation. Non, ce n’est pas vrai, parce que la vérité donne la paix et renforce l’amour. Je l’ai su maintenant ! Tu m’entends ? Est-ce tu m’as pardonné ?
Bon, je ne sais pas si tu m’écoutes et si tu m’as pardonnée, mais je sais seulement que tu regardes et vois mes larmes du repentir. Puisque je ne sais pas « suis-je dans le noir ou ai-je les yeux fermés ? Peut-être les deux ». Si tu m’entends et me pardonnes, peut-être je verrai clair et je me reconnaitrai.
85
85

Un petit mot pour l'auteur ? 36 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Séraphine Muisobe
Séraphine Muisobe · il y a
Salut cher frère, mes félicitations, merci de nous avoir aidé à sortir dans notre mensonge du cœur 💓. Vous avez toutes mes vastes et larges voix, Cher frère Jonathan Ikamie
Image de Marie Fortunat Batuzayako
Marie Fortunat Batuzayako · il y a
Félicitations mon poète, j'aime votre pertinence et sagacité. Je vote pour Jonathan Ikamie
Image de Brandon Ngniaouo
Brandon Ngniaouo · il y a
Une bien magnifique plume. Bravo à vous, et bonne continuation. J'ai adoré vous lire. Vous-avez toutes mes 3 voix.

Je vous invite à découvrir mon texte en compétition pour le prix des jeunes auteurs, et à me soutenir avec vos voix, si jamais il vous plaît.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-chose-11
J'adorerais également lire vos commentaires avisés qui m'aideront à me parfaire.

Image de Ziane HASSANI
Ziane HASSANI · il y a
Magnifique
Vous avez mes voix
J'espère que vous aimerai mon oeuvre et que j'aurai vos voix également
Merci
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/adje

Image de Fodé Camara
Fodé Camara · il y a
Bravo Jonathan ! Votre texte est bien savourant. Vous avez mes 5 voix.
Merci de passer faire un tour chez moi et soutenir mon texte si vous avez le temps 👇👇
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/lerrance-spirituelle-1

Image de Ikouk OL
Ikouk OL · il y a
Les larmes coulent (comme dans "accueille mes larmes"). Les destins se brisent et l'auteur se retrouve seul et démuni. Trés beau texte. Mes voix et si le coeur vous en dit je vous invite à lire EUSKAL en compétition (https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/euskal). Bonne chance
Image de Roméo Ngalumete
Roméo Ngalumete · il y a
Ton texte m'a fait tellement rêvé ! Je pense me retrouver sur scène, dans la réalité. Quel niveau d'imagination cher poète ! Cela prouve à combien votre esprit est ouvert, à combien votre âme est digne d'inspiration !
Suis tellement fier de toi mon frère

Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Une situation ö combien dramatique et joliment mise en scène ! Bravo, JONA-THAN. Vous avez mes cinq voix.
Si vous avez un peu de temps, je vous invite à lire un tri-triolet en compétition printemps : https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/la-rose-la-bouteille-et-le-baiser
Bonne journée à vous.

Image de Naby Laye Camara
Naby Laye Camara · il y a
Bonjour Jonathan
Félicitations pour ce beau texte. Vous avez mes 3 voix. Ça me feras plaisir que vous votiez pour mon texte sur le lien ci-dessous. 👇👇👇

https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/une-ame-damnee

Image de Marie Juliane DAVID
Marie Juliane DAVID · il y a
Très belle oeuvre.👏🏽👍🏻👌🏽
Félicitations Jonathan et bonne chance dans la compétition. Vous avez mes voix.
Je vous invite à passer me lire:https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/mesaventures-nocturnes, à voter pour moi si vous aimez mon texte et à me laisser votre avis. J'en serai très ravie. Merci d'avance pour la visite.