3
min

Les hasards de l’électricité statique

Image de Shinji11

Shinji11

150 lectures

54

8h57 vendredi 14 février. Il se hâtait avec un paquet d’enveloppes sous le bras. Elle allait arriver. Frédérique, la chef de bureau. Toujours courtoise, une autorité naturelle telle, que... bref, c’est la chef de bureau. Kaylan essaie de ne pas trop y penser. D’ailleurs, il n’arrive pas à penser quand elle l’interroge. Pourquoi ? c’était confus pour lui sur le fond et la forme, il bredouillait ses réponses ou les réduisait à un minimum de mots. Il sait pourquoi car, il est un cœur d’artichaut de quarante ans, une fleur bleue, comme la couleur de ses propres yeux. Bref, ce n’est pas le moment de rêver.8H59. La porte de l’ascenseur s’est ouverte devant lui, on entre, on sort, effleurant le costume synthétique d’un homme, il prend une décharge électrique désagréable, ses doigts picotent, les enveloppes tombent au sol. Il les ramasse si vite qu’il provoque de nouvelles décharges avec la moquette neuve. La poisse. Il lève la tête : Florent. Le gardien. Il n’avait pas pu réparer l’accroc dans la moquette du bureau de Kaylan. Absorbé par la remise en ordre de ses plis Kaylan s’est retourné fébrilement après avoir fini, Frédérique n’était pas dans le groupe qui venait de passer.9h02. Vite.

Elle n’est jamais en retard, jamais ! le réveil n’avait pas sonné, vendredi qui plus est, jour du point de situation de service. Frédérique déteste être prise en défaut. Vite, c’est un courant d’air qui se déplace dans l’appartement. Pas le temps de choisir ses vêtements, pas le temps de déjeuner, pas le temps de coiffer ses cheveux qui sont électriques en ce moment, plus le temps de se lamenter : manteau, dossiers, clefs... Elle grogne car une décharge électrique désagréable contre leur métal lui a piqué le bout des doigts. La poisse. 9h02 dans son bureau. Agenda, vendredi 14 février, soupir, sourire, enfin. Rendez-vous -9h -Kaylan. Son Valentin professionnel. Elle appréciait vraiment de prendre un thé avec lui avant le point de situation hebdomadaire. Son regard, franc et doux est si apaisant. Il n’est pas bavard, elle l’interrogerait parfois sur sa reconversion à la quarantaine...Enfin, ce n’est pas le sujet. Ils contempleraient l’océan en sirotant leur tasse fumante, cela devenait une habitude depuis plusieurs mois.
9h15, bureau 502. Frédérique a frappé trois coups à la porte avant de l’ouvrir doucement. Kaylan a levé les yeux, c’était elle, belle. La belle de la saint valentin. Ses cheveux détachés ondulaient rarement ainsi, vêtue d’une robe aux formes géométriques colorées, le visage lumineux.

Frédérique a souri, Kaylan semblait saisi, elle s’est excusée pour le retard, mais devant son silence persistant, elle a commencé à ralentir son approche, un peu décontenancée. Kaylan ne pouvait pas parler. Elle l’impressionnait, si attirante dans sa robe style Mondrian. Il la regardait droit dans les yeux. Kaylan sentait qu’il devait pourtant agir, tenter un geste car elle s’arrêtait, elle allait partir et les mots ne sortaient toujours pas de sa bouche.
Ils ont tendu respectivement leurs mains droite l’une vers l’autre, leurs doigts ont commencé à se frôler, quand subitement, des picotements les ont tétanisés.
Elle a vacillé... Le talon de sa chaussure était coincé dans la moquette abîmée, il a effectué un geste réflexe, la saisissant d’un bras, mais dans l’élan, il a épousé de ses lèvres sa bouche entr’ouverte. Entrainés contre le mur, il l’a serré contre lui. Les pensées de Kaylan s’affolèrent comme les battements de son cœur. Vraiment, ils s’embrassaient ?
Surprise par l’accroche de son escarpin dans une aspérité de la moquette, elle a perdu pied...Celui de l’escarpin. Emportée dans son élan elle s’est accrochée au cou de Kaylan. Puis elle a senti cette douceur contre ses lèvres, une puissante étreinte autour de sa taille, une chaleur contre son ventre. Jambes de guimauve, elle s’est laissée fondre dans ses bras. Vraiment, il l’enlaçait ?
Transportés par une fougue totalement débridée, tout s’envolait autour d’eux : enveloppes, dossiers, pantalon, robe, chemise. Un moment de pure extase, de plaisir intense, ils s’accordaient, anticipaient leurs gestes...Délicieuse volupté, sensualité des baisers, rythme tendre ou tempo accéléré, tout était parfait. Ils se souriaient, tout cela paraissait juste incroyablement évident. Lui, couvrait maintenant le corps dénudé de Frédérique, elle, caressait les cheveux en bataille de Kaylan, tout en échangeant de doux baisers, effleurant leurs langues, quand... Soudain, ils ont entendu un son étrange.
Une sonnerie insistante, mais lointaine. Ils n’y prêtèrent pas attention, mais un nouveau bruit les fit tressaillir, un son rauque, lointain répété... Et tout à tout un grand flash lumineux les aveugla complètement en les faisant sursauter.

Fréderique et Kaylan ont cligné des yeux. Ils regardaient aux alentours, hagards. Des paires d’yeux ronds les fixaient, des visages... Les visages des collègues de bureau qu’ils reconnaissaient un à un. La sonnerie, c’était le téléphone. Il s’est arrêté. Puis, le silence.
Baissant les yeux, ils se rendirent compte que leurs bras droits étaient lourds et tendus devant eux, ils se serraient la main. Leurs doigts picotaient fortement.
Ils ont alors regardé leurs collègues, complètement interdits. L’un d’eux a brisé ce silence pesant : « Je pense que l’on va vous laisser seuls ? » il se raclait bruyamment la gorge - le son rauque - en faisant des signes de la tête aux autres collègues muets. Tous ont rapidement quitté la pièce.
La stagiaire, Marie-Ange, a regardé Frédérique et Kaylan : « qui aurait parié que Cupidon frapperait vos cœurs de sa gentille flèche pour provoquer une poignée de main électrisante de vérité. Elle est de celles qu’on n’oublie jamais, non ? ».
Kaylan et Frédérique avaient-ils vraiment créé une vision partagée ? Incroyable. Cet instant merveilleusement incompréhensible n’appartenait qu’à eux. Ils se sont regardés intensément, le vrai baiser qu’ils se donneraient picoterait leurs lèvres, assurément.

PRIX

Image de 2017

Thème

Image de Très très court
54

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Silvers
Silvers · il y a
Très très jolie récit ! Cupidon a troqué sont arc et ses flèches pour un taser. Il a raison c'est bien plus efficace ! Chapeau l'artiste !
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Beaucoup d'histoires d'amour commencent au bureau ! ;-) Drôle, bien écrit, un petit twist final eut été le bienvenu, mais après tout, c'était pour la Saint-Valentin !
·
Image de Shinji11
Shinji11 · il y a
oui, c'est plutôt court... merci pour le commentaire, notamment sur la pointe d'humour...:-)
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
C'est ce que je préfère ! ;-)
·
Image de Shinji11
Shinji11 · il y a
alors tu peux lire celui ci un de mes premiers "http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/le-code-1"
·
Image de Zutalor!
Zutalor! · il y a
Cupidon-ci, Cupidon-là... Et en plus de lui, la fée Électricité qui s'en mêle !
https://www.youtube.com/watch?v=auKIor-rzgk
https://www.youtube.com/watch?v=RTk79LAd0eM

·
Image de Marie
Marie · il y a
Très joli récit pour une intense émotion partagée !
·
Image de Shinji11
Shinji11 · il y a
oui il fallait être court donc intense ;-))
·
Image de Marie
Marie · il y a
Et c'est si bien rendu, si habile, d'avoir, au cœur de cette étreinte, dévoilé le fantasme partagé !
·
Image de Petit soleil
Petit soleil · il y a
une très belle rencontre...électrique à souhait...je vote...belle soirée
·
Image de Shinji11
Shinji11 · il y a
je dirais électrisante...merci à vous ... !
belle soirée

·
Image de J. Chablik
J. Chablik · il y a
J'ai passé un très bon moment, belle écriture, symétrie et alternance des points de vue, une pointe de fantastique, et puis beaucoup de tendresse dans ces personnages. Vote ++++
·
Image de Shinji11
Shinji11 · il y a
Merci pour votre enthousiasme à la lecture !!
Belle journee !

·
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
C'est magique ! Superbe récit ☺
·
Image de Shinji11
Shinji11 · il y a
Merci ! Belle journee !
·
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
Belle journée Shinji !
·
Image de Françoise Deniaud-Lelièvre
Françoise Deniaud-Lelièvre · il y a
L'illusion parfaite !
·
Image de Shinji11
Shinji11 · il y a
illusion bien ressentie par les protagonistes ... magique, quoi. :-)
merci !

·
Image de Michel Allowin
Michel Allowin · il y a
Joliment romantique. Goût des détails. L'étincelle de l'un à l'autre croise les 2 premiers paragraphes
·
Image de Shinji11
Shinji11 · il y a
oui, c'était leur saint valentin assurément ... merci pour la lecture !
belle soirée...

·
Image de Hortense Remington
Hortense Remington · il y a
Le courant passe !
·
Image de Shinji11
Shinji11 · il y a
oui... les décharges électriques sont un prélude...;-)
belle soirée !

·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur