2
min

Les Français à Marrakech

Image de Chbani Zaki

Chbani Zaki

855 lectures

63

Qualifié

Les Français sont gentils. C'est normal, ils n'ont peur de rien, ils ont l'arme atomique. Les français sont intelligents. Ils ont de bonnes têtes. Est-ce parce qu'ils ont des têtes nucléaires ? Les Français sont très sociables, ils ont un surplus de tendresse. Rien que parmi les animaux, ils ont trente millions d'amis. Ces petits fils de Gaulois, de gens rustres qu'ils étaient, sont devenus très courtois. Un de mes amis, parti faire des études de troisième cycle à Montpellier, s'était tellement senti submergé par les bonjours qui fusaient de partout qu'un jour, alors qu'il s'était trouvé nez à nez avec un doberman, sa seule réaction a été de sourire et de dire : « Bonjour ». Il garde encore la trace profonde d'une morsure sur son mollet droit. Il faut dire que s'il connaissait le nom de sa race, il aurait pu deviner que le molosse n'était pas un Français de souche et ne s'attendre de sa part à aucun signe de civilité.
Les Français adorent aussi les voyages. Ils aiment bien venir à Marrakech. Je me suis toujours demandé pourquoi. Aller à Agadir à la rigueur, profiter de la plage, manger du poisson. Le soir, flâner sur la côte en dégustant des glaces, je veux bien. Mais, à moins d'avoir des attaches familiales solides ou un méchant rhumatisme, venir en août à Marrakech se faire fondre la cervelle, transpirer comme on respire, ça me dépasse. Et si jamais les climatiseurs des hôtels tombent en panne, les chambres deviennent des saunas et l'eau de la piscine est alors aussi chaude que celle de la station thermale « Moulay Yaacoub ». Il ne manque que l'odeur du soufre pour s'y croire. Ne me dites pas qu'ils viennent pour manger le couscous. Ils en ont dans les supermarchés, précuit et surgelé. La tanjia, plat typique de la ville, peut aussi être préparé n'importe où, à condition d'avoir un four traditionnel qui marche au feu de bois, avec des cendres pour enterrer dedans, durant toute une nuit, la jarre remplie de morceaux de viande.
Les Français, quand ils viennent ici, se montrent très solidaires. On en a même vus certains se promener à Jamae Lfna, à midi, sans écran total, sans casquette, respirant à peine, mais gardant le sourire. Ils avaient quand même des bouteilles d'eau minérale. Téméraires mais pas fous. Puis ils savent qu'au moindre pépin, les autorités marocaines enverraient un hélicoptère les récupérer et les emmener à l'hôpital militaire. On ne plaisante pas avec la santé des touristes.
Les habitués de la vieille place aiment bien l'atterrissage de l'engin volant.
Ses hélices, telles un grand ventilateur, font tournoyer l'air brûlant de l'après-midi.
Même les serpents arrêtent leur danse, les singes leurs jacassements, les voyantes leur boniment, les nakkachates leur figure au henné pour profiter de ce vent artificiel. Lors d'un été particulièrement chaud, où curieusement aucun cas d'évanouissement parmi les visiteurs ne fût constaté, on raconte l'histoire de cette jeune femme qui, à l'aide d'une perruque, jaune faut-il le préciser, et d'une mini-jupe, s'était faite passer pour une touriste allemande, était entrée dans un bazar, avait marchandé le prix de quelques babioles dans un anglais très approximatif avant de s'effondrer lourdement.
L'arrivée de l'hélicoptère fut saluée par une foule en délire, frappée par un vent de folie. On conjura le pilote de ne pas couper les moteurs, le temps que les brancardiers ramassent le corps de la victime. La supercherie fût découverte dès l'arrivée au centre hospitalier. Une femme de ménage, voisine de la fausse-germanique et dotée du légendaire sens de l'observation des marrakchis, l'avait reconnue malgré son déguisement, l'avait tout de suite dénoncée, espérant on ne sait quelle récompense. Pour lui faire payer son petit voyage volant, il paraît que la petite effrontée fût envoyée éplucher les patates dans une caserne au Sahara. Comparée à la fournaise de là-bas, elle a dû amèrement regretter la fraîcheur de la cité ocre.
Le plus important n'est pas le voyage, ni le lieu visité, mais les souvenirs qu'on en garde. Le voyageur, quand il regarde les dépliants touristiques, cherche à ressentir l'atmosphère qui s'en dégage. Je crois que la médina de Marrakech a encore cette magie. La nonchalance et la bonhomie de ses habitants, leur promptitude à aider, leur contact facile, tout cela fait que les gens aiment y venir. Ceux qui ne font pas confiance à leur mémoire prennent des appareils-photos. Tout le jeu consiste à capturer l'immatériel, à donner un support physique à des moments de grâce où l'humanité devient une.

PRIX

Image de Automne 2016
63

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de jusyfa ***
jusyfa *** · il y a
Merci pour votre invitation et cette jolie ballade, le comportement du touriste français est finement décrit avec humour.
Bravo !
Julien.

·
Image de Chbani Zaki
Chbani Zaki · il y a
Heureux de votre visite. Merci
·
Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
De l'humour au programme... J'ai une amie marocaine qui parle toujours en de jolis termes de son pays natal, que je ne connais pas. Merci pour la découverte des "nakkachates"... Merci pour votre invitation :)
·
Image de Chbani Zaki
Chbani Zaki · il y a
Merci pour votre courtoisie. Le Maroc est un joli pays que vous invite à visiter.
·
Image de Bruno Teyrac
Bruno Teyrac · il y a
Un texte qui m'a fait voyager, moi qui n'ait pas encore mis les pieds dans cet Orient qui fait tellement fantasmer ! Merci pour cette escapade au Maroc qui ne manque pas d'humour !
·
Image de Chbani Zaki
Chbani Zaki · il y a
Heureux que ça vous plaise. Le maroc est à l'occident de l'orient.
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Bonjour,Chbani! Mon haïku, “En Plein Vol” est maintenant en Finale et je vous invite à venir le lire et le soutenir si le cœur vous en dit! Merci d’avance! Bonne journée! http://short-edition.com/oeuvre/poetik/en-plein-vol
·
Image de Dominique Hilloulin
Dominique Hilloulin · il y a
je reviens avec plaisir et intérêt vers votre texte mais ne peux voter deux fois, l'ayant fait il y a25 j ! Entre temps, "Artiste" qque vous avez soutenu dans la phase des qualifs est devenu finaliste. Si vous voulez en reprendre connaissance et , le cas échéant , l'aider vers le classement final, c'est ici : http://short-edition.com/oeuvre/poetik/artiste-1 merci Chbani, à bientôt
·
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Cette dérision du touriste ne manque pas malgré tout d'humanité. Y' a pas photo ☺☺☺
(et si tu envisages de découvrir mon âme, elle est au bout du couloir .... http://short-edition.com/oeuvre/poetik/l-ame-2)

·
Image de Chbani Zaki
Chbani Zaki · il y a
Je suis sûr que vous avez une belle âme.
·
Image de Mamie Jeanne
Mamie Jeanne · il y a
merci pour cette balade très agréable
·
Image de Chbani Zaki
Chbani Zaki · il y a
Je vous remercie d'avoir pris le temps de me lire.
·
Image de Yves Le Gouelan
Yves Le Gouelan · il y a
Une fin poétique pour conclure ce portrait grinçant (à souhait).
·
Image de Chbani Zaki
Chbani Zaki · il y a
Merci, cela répond à ceux qui me reprochent l'absence de chute.
·
Image de Cajocle
Cajocle · il y a
Quelle belle ode au touriste français (désagréable au possible) et au Maroc que je ne connais pas mais auquel je songe depuis quelques temps
·
Image de Chbani Zaki
Chbani Zaki · il y a
Bienvenue.
·
Image de Jaouad Chbani
Jaouad Chbani · il y a
Un auteur qui apporte une fraîcheur certaine dans ses écrits. Je lui souhaite d'écrire des nouvelles plus longues. Il en a l'étoffe.
·
Image de Chbani Zaki
Chbani Zaki · il y a
Merci Jaouad. Deux ou trois pages, c'est éreintant. Alors plus long...
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Dernière histoire racontée :Vers 13h50, je rendis l'âme. Ce fut une mort aussi douce que soudaine. Assis à mon bureau, entrain de lire un article scientifique et PAF... La pompe cessa de ...

Du même thème