Les fleurs du silence

il y a
1 min
15
lectures
2
Les mots que l’on n’a pas prononcés sont les fleurs du silence

Ce sont ces fleurs que la belle geisha coupe dans son jardin pour en parer sa maison sobre, dépouillée, laquée de blanc et de noir pour en faire ressortir chaque infime détail.
Loin est le temps de la cérémonie initiatique, où, tout de blanc vêtue, sac brodé rempli de fleurs odoriférantes dans le dos, elle se dirigeait vers un avenir qu’elle croyait linéaire, radieux et pur.
Menti ont les fleurs de cerisier.
Fanées les roses et les pivoines si éphémères.
Mais douce la mousse sous ses pieds nus.
Pointus ses seins et rond son ventre des enfants qu’elle a portés.
Semblable à la statuette de son aïeule, elle ne se sent plus ni bras ni jambes, elle n’est que souffle, que rondeur.
Elle est tissu dans l’environnement tactile des feuilles, senteur mouvante dans le jardin des mots.
Ceux qu’elle ne dira jamais.
Pourtant, ils sont là, enfermés dans l’écrin de ses yeux si tendres, si humains.
Elle, qui en a vu de toutes les couleurs, et qui désormais brode le silence en son tout petit coin, si sage et si tolérante.
Le chandelier sans branches qui a torsadé l’espace les dira à sa place.
2

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Yèle
Yèle · il y a
Une jolie expression: broder le silence, et cette phrase: Elle est tissu dans l'environnement tactile des feuilles, senteur mouvante dans le jardin des mots. Poétique ! Bravo