1
min

Les dieux, entre lumières et ténèbres

Image de Alice

Alice

18 lectures

3

Comme dans tout monde, il y a lumière et ténèbres, prospérité et anémie. Mais les ténèbres sont plus forts, toujours plu fort. Ils envahissent, engloutissent, détruisent, réduisent à un néant sans fin les moindres chandelles d’espoirs qui essayent de lutter en vain contre leurs assaillants qui finissent toujours par avoir le dernier souffle de mort.
Les dieux, protecteurs de leur progéniture, restent assis sur leurs grands trônes faits d’ors et de vie sur lesquels y trône l’emblème de chaque monde céleste. Ils sont trois, trois à veiller sur leur créations qui sont aussi chères que les prunelles de leurs yeux de vérité. Daphnis déesse protectrices des peuples, Taeron gardien des portes de l’enfer et enfin, Naêfnir déesse du temps et des agonies. Tous ont un passé et une vie plongé dans l’ignorance et dans l’oubli. Même si ils prétendent être des dieux et ne jamais faire d’erreurs, c’est en l’affirmant qu’ils en font. Même les dieux sont humains.
3

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Pabauf
Pabauf · il y a
Belle description d'un ordre (ou désordre) d'un univers fantastique. À quoi penses-tu relier cette mythologie ? Est-elle le cadre de la Tour de Morfein. Petite remarque grammaticale : "Ténèbres" est un mot féminin.
Image de Alice
Alice · il y a
Comme je l'ais dit, je compte bien les rajouter un jour dans on manuscrit, merci pour le rappel français!

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème