Image de Nabelle

Nabelle

2329 lectures

251

FINALISTE
Sélection Public

Recommandé
Disponible en :
Passant dans la ruelle qui donne sur leur demeure, j’aperçois les deux vieux qui me tournent le dos. Assis et rabougris, ils sont face à un feu qui réchauffe la pièce unique de ce rez-de-chaussée. Le plaid qui recouvre leurs jambes frêles est aussi âgé qu’eux. Au milieu, comme un pont entre eux deux, leurs mains posées l’une sur l’autre. Ils ne disent pas un mot ; en tout cas, je n’en ai pas l’impression. L’horloge ne dit plus rien, et depuis belle lurette. Elle ne saurait nous dire depuis combien de temps ces deux-là sont ainsi, assis l’un près de l‘autre, sans un mot mais ensemble.

Ils n’ont plus rien à dire mais ont tout traversé.

Depuis ce banc d’église au milieu du village où leurs regards émus avaient juré, « vingt dieux ! », de s’aimer à jamais ; en passant par la lune, le miel et les aurores qui virent naître l’amour et bien deux, trois bambins ; aux bistrots fréquentés, un peu trop parfois, aux bris de verre, de cœur qu’on ramasse en pleurs ; aux draps froissés, trompés, aux pardons accordés et à ceux arrachés. Aux amertumes enfouies, niées et balayées, aux souvenirs qu’on garde des bons moments passés tout autour d’une table à Noël ou à Pâques ; aux rires de nos enfants qui nous clouaient sur place au lieu de nous ouvrir plus grand la liberté. Aux peurs qui nous retiennent, à celles qui nous font fuir ; aux paroles qu’on hurle et qu’on regrette ensuite, à celles que l’on tait mais qu’on aurait dû dire ; aux aveux, un peu trop, qui n’ont su que blesser. Aux incompréhensions qui meurtrissent un peu ; aux secrets déguisés et à ceux devinés ; aux baisers partagés et à ceux quémandés ; les vieux ont traversé bien des déserts, des feux.

Je me suis demandé combien de fois, pourtant, ils ont rêvé de fuir, de tout recommencer.

Moi qui était en pleine tourmente sentimentale, voir ces deux vieux ainsi assis m’a bouleversé, mais dans quel sens ?

Avais-je envie de ressembler à ces deux-là ? Quel est le prix des sacrifices pour parvenir jusqu’à ce but ? Faut-il aimer à en crever ? Faut-il rester à en saigner, à en faire taire la liberté ? Ces deux vieux-là, sont-ils libres, l’ont-ils été ?

Combien de jours, d’éternités à se frotter, se déchirer, à s’ignorer, se pardonner, se rapprocher, raccommoder ?

Combien de jours à dessécher dans les déserts de solitude alors même que l’on partage la couche d’un autre sans que l’on soit heureux ? Faut-il aimer même pour du faux pendant des jours et des années, jusqu’à atteindre ce jour enfin, d’être assis là face à ce feu qui se consume comme nos âmes et nos lambeaux ?

Faut-il faire fi de nos idées, de nos désirs plus passionnés et éphémères qu’un socle sûr et à long terme pour cimenter l’engagement ?

Qu’en pensent-ils ces deux vieillards ? Regrettent-ils d’être restés ? Sont-ils heureux d’avoir su taire certains secrets et ces envies qui viennent en force telles des vagues qui foutent en vrac tous les serments, châteaux de cartes ?

Ont-ils puisé dans la richesse d’un abri sûr et d’une main, fût-elle sèche ?

Deux vieux à l’aube de l’éternité, se tiennent la main face au foyer. Ils ont juré fidélité, ils ont foiré et sont tombés, mais ils ont su se relever. Ils ont cru bon de continuer et de marcher jour après jour pour que l’amour, bien plus qu’un feu, se grave en eux comme un serment, une constance.

Et qu’importent les vides, les déserts et les pleurs. S’il faut passer par là pour atteindre à ce but, être ensemble et c’est tout.

Et c’est tout ?! Mais, est-ce tout ce que je veux ?

N'ai-je en moi que ce vœu ?

J’ai laissé les deux vieux, j’ai traversé la rue les deux mains dans les poches et j’ai poussé la porte grinçante de l’église. Assis là sur le banc, j’ai commandé une bière et le curé défait a souri tendrement.

Vous y êtes presque, c’est la porte à côté mon brave.

PRIX

Image de Printemps 2016
251

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Arlo
Arlo · il y a
A L'AIR DU TEMPS d'Arlo est en finale du grand prix été poésie. Je vous invite à voyager à travers sa lecture et à le soutenir si vous l'appréciez. Merci à vous et bonne soirée. Cordialement, Arlo
·
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
Je rêve être comme ces deux vieux. Votre prose est infiniment poétique !
Encore une belle recommandation de SE.

·
Image de Nabelle
Nabelle · il y a
moi aussi, je rêve de leur ressembler. enfin, pas aux deux hein ? ;-)
·
Image de Yoann Bruyères
Yoann Bruyères · il y a
Beaucoup de questions, des ressentis justement décrits, des doutes qui restent en suspens. Je trouve que ça aurait été sympa d'ajouter quelques parallèles avec des vécus du narrateur pour concrétiser certains des sentiments énoncés :)
·
Image de Nabelle
Nabelle · il y a
sans doute qu'il y a déjà des parallèles dans ces lignes, des projections... ;-)
merci beaucoup de vous être arrêté là Yoann. à bientôt...

·
Image de Yoann Bruyères
Yoann Bruyères · il y a
Je suppose que ça fait écho chez beaucoup de monde oui, moi le premier ;-)
·
Image de Nabelle
Nabelle · il y a
c'est un peu ça oui. ces deux vieux, on aimerait bien en être...mais plus par choix que par peur ou obligation. je vais faire un tour par chez vous
·
Image de Cétacé
Cétacé · il y a
Un rythme poétique pour une parenthèse tendre. Je les aime ces deux vieux... et le curé aussi! Je bois à leur santé, tiens!. Mon vote tardif . Et si vous veniez du côté de chez moi? " Fétide la mécréante"? "la grenouille et le mandrin"? "à tue-tête"? ... Mmmhhh?
·
Image de Nabelle
Nabelle · il y a
à bientôt alors... ;-)
·
Image de Scribo
Scribo · il y a
Texte bien écrit et bien mené ! Bravo ! ;)
Voici mon oeuvre présentée en finale de la matinale des lycéens, si vous voulez venir faire un petit tour ;) : http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/tournez-a-droite

·
Image de Nabelle
Nabelle · il y a
merci. à bientôt scribo...
·
Image de Philippe Clavel
Philippe Clavel · il y a
inspiré par Jacques Brel, peut-être ?
·
Image de Nabelle
Nabelle · il y a
pas du tout. mais depuis, j'ai eu plusieurs commentaires se rapportant à cette chanson que, du coup, j'ai pu découvrir ;-)
·
Image de Denis Lepine
Denis Lepine · il y a
une vie à deux, j'ai voté, je vous invite à découvrir mon texte de chanson: 'dans mon cahier' sur: http://short-edition.com/oeuvre/poetik/dans-mon-cahier
·
Image de Nabelle
Nabelle · il y a
merci Denis. je viens...
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Mon vote , Nabelle ! Je croyais avoir voté. Bonne chance !
·
Image de Nabelle
Nabelle · il y a
je vous remercie Annelie ;-) vraiment
·
Image de Cannelle
Cannelle · il y a
Mon soutien
·
Image de Nabelle
Nabelle · il y a
merci Canelle
·
Image de Azel
Azel · il y a
J'aime beaucoup, je vote pour cette vie à deux, traversant tempêtes, vents légers et doux
·
Image de Nabelle
Nabelle · il y a
merci beaucoup Azel. sincèrement
·