3
min

Les Coupeuses de brume

Image de Brune Hilde

Brune Hilde

505 lectures

338

-TAISEZ-VOUS Orphanne !

Orphanne sursauta si fort que sa cage bascula dangereusement. C’est Orphalie qui attrapa un barreau et l’empêcha de tomber.

- Merci Orphalie.

Orphalie lui répondit avec un généreux sourire.

- Un jour, elle va me faire tomber à crier comme ça !
- ORPHANNE ! Puisque vous ne semblez pas vouloir vous taire, venez donc ici !
Mutti IV se retourna vers Vivian le Géant dans un ample mouvement de jupes et lui montra cinq doigts sur la main droite et deux à gauche.
Vivian le Géant posa les petits cailloux avec lesquels il était en train de jouer et tendit son énorme bras au-dessus de la cage N°7. La cage d’Orphanne quitta l’anneau de sel et se posa, au centre, à côté de Mutti IV.

- Ma chère Orphanne, autant que vos babillages incessants nous servent à toutes ! Veuillez énoncer je vous prie les dix règles des Coupeuses de brume...
Orphanne s’éclaircit la voix et commença :

- REGLE N°1 : Une Coupeuse de brume doit être orpheline.
- REGLE N°2 : Une Coupeuse de brume doit être vierge.
- REGLE N°3 :.....

Orphanne chercha du regard la règle N°3 dans le chignon sévère de Mutti IV, et ne la trouva évidemment pas. C’est Orphabelle qui lui souffla la réponse en lissant de sa main gauche sa belle chevelure.

- REGLE N°3 : Une Coupeuse de brume doit compter ses cheveux tous les soirs.
- REGLE N°4 : Une Coupeuse de brume ne peut parler qu’avec Mutti IV.
- REGLE N°5 : Une Coupeuse de brume ne coupe que de la main gauche.
- REGLE N°6 : Un carré de brume doit mesurer exactement 9,87 cm de côté et 3 cm d’épaisseur.
- REGLE N°7 : Les Coupeuses de brume ont trois jours et trois nuits pour récolter et assembler les carrés de brume.
- REGLE N°8 : Les carrés doivent être assemblés avec une aiguille d’ivoire.
- REGLE N°9 : Lorsque que le patchwork de brume est terminé, la Coupeuse de brume fait le serment d’accepter comme un grand honneur la règle N°10.
- REGLE N°10 : La Mort...

Mutti IV claqua des doigts. Vivian le géant reposa délicatement la cage d’Orphanne sur l’anneau de sel, entre celle d’Orphentine et celle d’Orphalie. Orphanne tendit un bras gauche arrogant et un majeur dressé avec obscénité à travers les barreaux de sa cage, ce qui déclencha de petits rires étouffés. La règle de Mutti IV s’abattit sur le pupitre et le silence revint instantanément.

- Mesdemoiselles les Coupeuses de Brume...le cours est terminé. Avez-vous des questions avant de retrouver l’Arbre ?

Évidemment, elles avaient des milliers de questions les Coupeuses de brume, mais elles avaient tellement hâte de retourner dans l’Arbre, qu’aucune ne se manifesta. Mutti IV ouvrit son ombrelle de plumes et sauta dans la brume.
Vivian le Géant, souleva les cages une par une et les suspendit dans l’Arbre, qui émit un petit sifflement de contentement lorsqu’elles furent toutes accrochées. Vivian avait pour consigne de ne jamais placer les cages à la même place, mais il désobéissait souvent car il aimait beaucoup Orphanne, Orphentine, Orphabelle et Orphalie. Il s’arrangeait pour qu’elles puissent se parler.

- C’est quoi La Mort ? demanda Orphabelle
- Je n’en ai aucune idée, répondit Orphanne, Mutti IV passe toujours très vite sur la règle N°10.
- C’est que ça ne doit pas être très important lança Orphalie.
- Et puis à quoi il sert ce patchwork de brume ? demanda Orphanne. Tu sais toi, l‘Arbre ?

L’Arbre siffla de nouveau. Un petit colibri surgit aussitôt de nulle part et se posa sur une branche libre. C’était le meilleur traducteur du royaume. L’Arbre se remit à siffler et le colibri commença :
- Lorsque le patchwork de Brume sera terminé, il sera placé sur le lit de la Reine, pendant son sommeil. Et le lendemain, elle se réveillera avec un enfant à ses côtés.
- Et pourquoi nous enferment-ils dans ces cages ?

L’Arbre siffla si vivement, qu’elles n’eurent pas besoin du colibri pour comprendre qu’il riait. Il reprit ses explications.
- Pour que vous restiez vierges ! évidemment ! Si l’une d’entre vous ne l’était pas, il n’y aurait pas d’enfant !

Une voix fluette sortit du feuillage :
- Je ne suis pas vierge !
C’est Orphabelle qui venait de parler.

L’Arbre frissonna de terreur et siffla une dernière fois. Tout se passa très vite...
Vivian le Géant apparut, le Colibri lui murmura quelques mots à l’oreille. Vivian se mit à cueillir toutes les cages de l’Arbre, il les accrocha les unes aux autres et se passa le magnifique collier autour du cou.
L’Arbre versa des milliers de petites larmes en regardant s’éloigner Vivian le Géant et son collier d’orphelines.
Mutti IV ne retrouva ni Vivian ni ses coupeuses de brume. Elle finit par sauter... sans son ombrelle.
On dit que Vivian le Géant a franchi le Bord. On dit aussi qu’il a déposé les Coupeuses de brume sur une grosse boule qui tourne sur elle-même et qu’elles y tiennent debout sans difficulté. On dit enfin qu’elles ont toutes perdu leur virginité et qu’elles n’ont pas encore rencontré la Mort.

PRIX

Image de 2017

Thèmes

Image de Très Très Court
338

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Un beau conte où l'on ne s'ennuie pas.
·
Image de Brune Hilde
Brune Hilde · il y a
Oh ben merci Virgo!!!
·
Image de Richard Laurence
Richard Laurence · il y a
Encore un grand bravo pour ce texte !

Il y a, dans cette finale, des textes de moins bonne qualité, mais le système de votes est ce qu'il est et cela fait partie du jeu... Ce système est un bon système parce qu'il récompense les gens qui votent et font des commentaires sur les textes mais il a aussi un effet pervers : il ne reflète pas réellement les goûts du public.

Je vous invite donc à venir prolonger le plaisir en participant à la "sélection du public" du Festival Off, sur le forum : http://short-edition.com/fr/forum/la-fabrique/imaginarius-2017-le-festival-off

Que la fête continue et longue vie au prix Imaginarius !

·
Image de Tranquillou974
Tranquillou974 · il y a
Bonjour Brune Hilde,
J'ai aimé et regrette moi aussi que votre texte n'ait pas été sélectionné pour la finale.
Aimant beaucoup les dialogues enchâssés, je ne pouvais qu'adhérer !
Bien à vous et au plaisir,
Tranquillou974

·
Image de Valérie Labrune
Valérie Labrune · il y a
Le texte n'est pas en finale et pourtant c'est un de ceux qui m'a le plus charmée. Le jury passe souvent à côté de merveilles...
·
Image de Dessine moi un mouton
Dessine moi un mouton · il y a
mes votes sont à vous
n'hésiter à critiquer mon texte les pierres de brume

·
Image de Sylvie Talant
Sylvie Talant · il y a
Un arbre qui siffle, une princesse attendant un enfant promis et des vestales encagées coupeuses de brume...( d'où l'expression qui est restée depuis " il y a un brouillard à couper au couteau ? " ) Une bien étrange histoire.
·
Image de JigoKu Kokoro
JigoKu Kokoro · il y a
Bonsoir Brune ( ^_^)
Le récit est très joli. J'aime beaucoup cette histoire dans sa forme mais j'avoue ne pas saisir le fond. Peut-être ai-je trop lu de nouvelles à chute car j'y ai probablement cherché des choses qui n'y sont pas. S'il s'agit d'un simple conte, j'aime beaucoup les image qui pose et sa fin. S'il y a un sens caché, il m'a échappé ( ^_^). Vous allez me dire que je fais exprès de dire cela après votre commentaire mais pas du tout ( Si si je vous promet ( u_u) ).
L’écriture est agréable, légère, un style très fluide lors de la lecture. J'aurais apprécié avoir 2 minutes de lecture supplémentaire car je suis très curieux de ce qu'il est advenu des personnages ( ^_^).

·
Image de Marie
Marie · il y a
Original, enchanteur, magnifique texte !
·
Image de Brune Hilde
Brune Hilde · il y a
Merci Marie! Re bonjour à Zorro ;)))
·
Image de Zurglub
Zurglub · il y a
Excellent ! Quelle imagination ! Bravo Brune Hilde !
·
Image de Brune Hilde
Brune Hilde · il y a
Merci Zurglub
·
Image de Ratiba Nasri
Ratiba Nasri · il y a
Un très beau texte pour une histoire originale et emplie de poésie. Dur métier que celui de coupeuse de brume ! La chute est superbe. Merci Brune pour le partage !
·
Image de Brune Hilde
Brune Hilde · il y a
Merci Ratiba!
·