1
min

LES CHATS AMIS, LES CHATS AMOURS

25 lectures

0

Grande Fille est chez sa marraine, Petite Fille est à un stage de violon....
C'est férié aujourd'hui, nous adultes sommes présents mais Harry le roux n'en a cure. Assis dans le couloir desservant les chambres des enfants, il miaule sa solitude, son manque, sa désespérance de chat fidèle... Il miaule d'une voix bien particulière, sans raucité, lisse et têtue ; il détache les syllabes "maon" "maaaan" "manhon" ; c'est à la fois poignant et langoureux, comme s'il se complaisait dans cette dégustation de l'absence qui le fait pourtant souffrir....

Tout à l'heure, Elle rentrera, joyeuse, enjouée, posera son violon sur un des tas de bazar de sa chambre et d'une main distraite consolera l'éperdu, qui la suivra dans ses moindres déplacements tandis que, goûtant, bavardant, riant, elle nous contera, volubile, sa journée.

L'affection d'un chat n'est pas de l'amour, cet absolu idéalisé auquel toutes les muses fades ont fait dédier aux poètes plats des rimes navrantes ; c'est une riche amitié, qui se gagne, qui s'entretient, toute nue et pure ; c'est beau et précieux.

Thèmes

Image de Très très courts
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,