248 lectures

23

Qualifié

Elle a mis sa vie sur pause, un peu comme on pousse sur un interrupteur et qu'on passe du jour au noir. Oh cela n'a pas été si soudain, d'abord quelques petits courts circuits, presque imperceptibles, des fragments de secondes que notre esprit ne peut même pas quantifier. Ces fragments de vie effacés se sont multipliés, plus fréquents, plus longs comme si l'esprit ne voulait plus. Comme si plus rien ne pouvait s'imprimer dans sa mémoire, il a fallu faire de la place.

D'abord les choses qu'on juge inutiles, comme un tri avant un déménagement, on met au rebut les choses dont on se sert plus. Quelques prospectus, quelques numéros de téléphone, quelques souvenirs lointains déposés dans un carton noté « pas important ».

Pourtant il lui faut encore plus de place alors il faut tout reprendre à zéro, trier ce qui a déjà été trié, ce qu'on a gardé comme important. Vient le tour de quelques photos délavées par le temps, quelques histoires dont elle ne sait plus vraiment à qui elles appartiennent, ça fait si longtemps. Voilà un autre carton noté « pas si important ».

Ce ne sera pas encore suffisant, comme si sa tête avait décidé de tout effacer pour mieux recommencer, pour réinventer autre chose, changer les rôles, changer de costumes et redéfinir tous les personnages.

Il est temps à présent de boucler le dernier carton, elle y mettra les derniers noms, les derniers rôles, les derniers costumes, les dernières photos. Tout en haut de la pile je range le tout dernier objet celui qu'elle voulait garder à tout prix ou peut-être que c'est moi qui le voulait plus que tout. Une photo. Je regarde cette photo comme au travers d'un miroir et note fébrilement sur ce dernier carton « Maman ».

Moi je n'oublierai pas...

PRIX

Image de Automne 2015
23

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Prijgany
Prijgany · il y a
Relu pour le plaisir de te lire.
·
Image de Prijgany
Prijgany · il y a
+1 pour ce texte ; bien construit ; qui se lit très facilement. Un torrent qui roule sans ces pierres qui apportent une sorte de surpoids à l'écriture. Carton plein quoi, Sabine ; je me demande si on n'écrit pas un peu pareillement ; je retrouve un peu de ton style chez moi. Je vais voir si tu en as d'autres...
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Très beau texte empreint de tristesse. Merci pour ce joli moment de lecture.
·
Image de Nadou
Nadou · il y a
Vous avez aimé "Mon éden" Je débute dans le genre haïku ...Aimerez vous mon "chauffard" ?
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/chauffard

·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Bonjour, Sabine. J'ai relu avec plaisir votre très beau texte pour lequel j'ai voté. Vous avez aimé mon merle et voté pour lui. ( http://short-edition.com/oeuvre/poetik/merle-rondel ). Il est en finale d'été et si le cœur vous en dit je vous invite à revoter pour lui. Un grand merci. Et bonne chance dans la compétition automnale.
·
Image de rose aden
rose aden · il y a
J'aime beaucoup et je crois qu'en plus au-delà de la maladie, ces histoires de mémoire nous touche tous: comment faisons-nous le tri déjà quand ça va à peu près là-haut. pourquoi sommes-nous parfois amnésiques et parfois dans d'autres tiroirs si pleins à craquer? Votre progression est vraiment bonne. Si vous souhaitez aller jeter un oeil sur mon arbre, j'en serai touchée
http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/je-suis-un-arbre

·
Image de Nadou
Nadou · il y a
Un peu grâce à vous...
Mon éden est en finale ! Si vous le souhaitez, je vous invite à réitérer votre soutien ! Merci !
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/mon-eden-1

·
Image de Sabine Cardinal
Sabine Cardinal · il y a
Je le souhaitais donc j'ai fait :) bonne chance :)
·
Image de Nadou
Nadou · il y a
Merci Sabine pour vos encouragements !
·
Image de Jean-Claude Renault
Jean-Claude Renault · il y a
Quand les cartons sont fermés ils finissent dans un grenier où la poussière les ensevelit. Mon vote pour la métaphore qui court dans ce texte.
·
Image de Sabine Cardinal
Sabine Cardinal · il y a
Merci :)
·
Image de Ophelie F.
Ophelie F. · il y a
Les textes qui se lisent en une respiration n'ont pas d'autres choix que de percuter l'émotion du lecteur et dire beaucoup en peu de mots. C'est réussi et plus même. Félicitations.
·
Image de Sabine Cardinal
Sabine Cardinal · il y a
Merci beaucoup pour ce très joli commentaire
·
Image de F. Chironimo
F. Chironimo · il y a
c'est pas si sûr… tout fini par retomber dans l'oubli…hélas?… tant mieux? biffer la mention inutile!
·
Image de Sabine Cardinal
Sabine Cardinal · il y a
Quand qu'il y a de la vie y'a de la mémoire... si je devais biffer alors ce serait tant mieux
·

Vous aimerez aussi !

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

Noir : l’absence de toute couleur. Blanc : métissage optique de toutes les couleurs. Bleu : son éclat rayonne dans ma tête. Celui qu’Yves Klein prétendit exhiber lors d’un ...

Du même thème