4
min

Les brumes du lac...

Image de HarukoSan

HarukoSan

163 lectures

179

Dans le nord de l’Italie au bout du lac de Garde s’étire une pointe de terre: “ Sirmione“  la reine du lac.
Lorsque la nuit tombe sur Sirmione on dit que les étoiles s’échappent du firmament pour danser sous la lune et qu’elles vont se baigner dans les eaux du lac jusqu’à l’aube. La légende dit aussi que les rêves se réalisent lorsque les brumes matinales apparaissent...

Lina habite Sirmione depuis toujours c’est une petite fille curieuse, espiègle et têtue.
Ce soir là Lina est chez sa grand-mère Tonia, elle est en vacances et comme chaque année Lina passe une semaine près du lac dans la petite maison de Tonia.
Devant son bol de minestrone encore fumant Lina ne peut retenir sa curiosité elle demande:
« dis mamie, tu y crois toi à la légende?
- la légende?
- oui tu sais celle que maman m’a racontée, celle des étoiles qui vont se baigner dans le lac.
- ah oui je me souviens, bien sur que j’y crois ma chérie.
- et toi tu les as vues, tu as fait un rêve?
- oui Lina, mais il y a bien longtemps.
- c’était quoi, c’était comment ton rêve mamie, raconte".

Tonia ne répond pas tout de suite, son front se plisse, elle à l’air de chercher quelque chose tout au bout d’une mémoire engourdie par les ans, comme des souvenirs au fond d’un tiroir mais elle ne sait plus lequel.
Puis ses yeux s’écarquillent elle sourit à Lina, et lui dit écoute:
«  j’étais alors une petite fille et tout comme toi j’étais curieuse, un peu effrontée je n’obéissais pas toujours à mes parents et cette légende je l’avais entendue si souvent.
Une nuit j’ai rêvé que je volais au-dessus du lac, j’étais légère, les nuages me portaient et je pouvais admirer les étoiles qui dansaient au milieu des brumes matinales.
Dans mon rêve je n’avais pas peur, ce rêve je le fis de nombreuses fois alors un matin je me levais tôt, très tôt bien avant mes parents.
Je voulais vérifier la légende, je chaussais mes bottines, pris mon manteau, mon bonnet de laine et mes gants, il faisait froid.
La lune éclairait le chemin qui partait de la maison, puis ce fut un sentier entre les pins, des pins immenses entre lesquels je me faufilais, le bruit des cailloux sous mes pas me rassurait.
Après une vingtaine de minutes j’apercevais le lac, les arbres écartaient majestueusement leurs branches comme pour une révérence, j’entendis le hululement d’une chouette au loin, puis plus rien, le silence.
C’était splendide, le lac scintillait, sa surface frisottait à peine, les brumes matinales descendaient en couches au ras des eaux emprisonnant les étoiles dans cette masse cotonneuse et le halo de la lune devenait opaque.
Je m’asseyais alors sur un tapis de feuilles sèches que des touffes d’herbes rendaient moelleux, je remontais mes genoux jusqu’au menton un peu comme ça elle prend la position devant Lina qui l’imite en souriant, et j’attendis...

J’ai du m’assoupir un instant parce que les brumes s'étaient avancées vers moi, une couverture de coton comme un gros nuage essoufflé me soulevait, les étoiles dansaient autour de moi, elles s’éloignaient puis revenaient comme pour m’inviter à les suivre, je pouvais les toucher.
J’aurai voulu raconter ce que je voyais, leur dire à tous que la légende disait vrai, j’avais rêvé et c’était magique, je survolais le lac assise sur un nuage de brumes.
Je ne sais plus si tout cela a duré longtemps mais ce dont je me souviens c’est que je n’étais pas la seule à avoir fait ce rêve.
Au bout du lac, de l’autre côté, une épaisse brume s’avançait vers moi, je distinguais une forme, petite comme moi, des étoiles l’accompagnaient en dansant. Lorsque la brume arrivait à ma hauteur je reconnus Emilio assis lui aussi jambes croisées, il me fit signe et nos brumes se rapprochèrent jusqu’à se coller et ne faire qu’une.

Nous ne nous sommes pas parlé seuls nos yeux émerveillés, nos sourires complices parlaient pour nous.
Puis les brumes redescendirent vers la berge, le ciel s’éclaircissait au travers des grands arbres, les étoiles perdirent de leur éclat tout comme la lune qui disparut...Nous posâmes les pieds sur la terre ferme un regard en arrière les brumes s’en étaient allées comme fondues sous le soleil qui pointait déjà.
Le lac avait repris sa couleur bleu acier, l’herbe était humide, tout était redevenu normal.
Emilio souriait il courait devant moi, je le suivais, j’étais heureuse la légende disait vrai.
Nous avons repris le petit chemin qui menait à la maison de mes parents, Emilio devait rentrer chez lui, mais avant de nous séparer nous nous sommes promis de revenir au bord du lac à chaque vacances pour vérifier la légende, nous ne devions en parler à personne, ce fut notre secret pendant des années ».

Tonia avait cessé de raconter, elle regardait vers la fenêtre, discrètement elle avait essuyé une larme sur sa joue mais Lina s’en était aperçue, elle se leva, passa son bras autour du cou de sa grand-mère et doucement lui demanda:
« et après mamie tu as revu Emilio?
- oui bien sûr, nous nous retrouvions au lac, nous faisions le même rêve chaque année à la veille des vacances. Emilio avait grandi, moi aussi, nous étions tombés amoureux et c’est un de ces matins sous les brumes et les étoiles qu’Emilio me fit sa demande en mariage.
- oh! mamie mais c’est vraiment magique toute cette histoire! tu crois que moi aussi je rencontrerai un fiancé au bord du lac »?
Tonia ne put s’empêcher de sourire.
- oui c’est possible mais il ne faut parler de la légende à personne si tu veux que la magie opère.
- et aujourd’hui Emilio il est où, tu l’as perdu?
- oh, je ne le vois plus à mes côtés mais lorsque je rêve la nuit avant les vacances, le lendemain matin je m’en vais promener au lac, je m’assois encore au même endroit... Je ferme les yeux, les brumes se rapprochent et m’emportent au-dessus du lac pour voir les étoiles danser. Il y en a toujours une qui brille plus que les autres alors je sais au fond de mon coeur que mon Emilio est là, qu’il n’a pas oublié notre rendez-vous ni la légende ».
Tonia soupire profondément avant de continuer:
" mais dis moi notre soupe va refroidir, allez finissons vite et voyons si nous rêverons encore cette nuit. Demain tu me raconteras ton rêve et moi le mien et nous irons au lac ensemble à la rencontre des brumes du lac".

La magie des brumes matinales s'opère encore quelquefois de nos jours, certains y croient d'autres pas mais elle demeure la légende du lac des brumes du côté de Sirmione.

PRIX

Image de 2017

Thèmes

Image de Très Très Court
179

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Richard Laurence
Richard Laurence · il y a
Encore un grand bravo pour ce texte !

Il y a, dans cette finale, des textes de moins bonne qualité, mais le système de votes est ce qu'il est et cela fait partie du jeu... Ce système est un bon système parce qu'il récompense les gens qui votent et font des commentaires sur les textes mais il a aussi un effet pervers : il ne reflète pas réellement les goûts du public.

Je vous invite donc à venir prolonger le plaisir en participant à la "sélection du public" du Festival Off, sur le forum : http://short-edition.com/fr/forum/la-fabrique/imaginarius-2017-le-festival-off

Que la fête continue et longue vie au prix Imaginarius !

·
Image de HarukoSan
HarukoSan · il y a
Merci beaucoup Richard de votre passage par chez moi, oui je suis bien d'accord avec ce que vous dites en effet.... Je passerai donc vous lire c'est promis! bon dimanche-:)))
·
Image de Catherine Valorge
Catherine Valorge · il y a
Il ne manque que les illustrations même si... en fait, on les voit au fil de la lecture
·
Image de HarukoSan
HarukoSan · il y a
bonnes lectures,
·
Image de Catherine Valorge
Catherine Valorge · il y a
J'adorrrre
·
Image de HarukoSan
HarukoSan · il y a
merci, un plaisir non feint que de te savoir parcourir ma page! c'est super gentil à toi...merci encore-:)
·
Image de Petitpoizonrouge
Petitpoizonrouge · il y a
dommage...
·
Image de HarukoSan
HarukoSan · il y a
merci quand même! belle soirée à vous , amicalement!
·
Image de Petitpoizonrouge
Petitpoizonrouge · il y a
Ça m aurait fait plaisir pour vous que votre joli texte soit en finale...ce sera pour une autre fois...
·
Image de HarukoSan
HarukoSan · il y a
Vous êtes adorable! merci beaucoup, mais oui une autre fois qui sait...même si je n'ai pas la prétention d'être à la hauteur de certains! quoique parfois au vu de ce qui est proposé à la lecture je me pose des questions sur les critères de choix!!! -:) Le simple fait de pouvoir vivre ma passion, être lue et lire les commentaires c'est un réel plaisir , encore merci pour votre commentaire qui me touche Chère amie...
·
Image de Marie
Marie · il y a
Brume qui m’a fait oublier de voter !
·
Image de HarukoSan
HarukoSan · il y a
oh, ce n'était pas grave Marie, le fait que vous m'ayez lue et que vous ayez apprécié me satisfaisait déjà beaucoup, je participe pour le plaisir d'être en compétition mais je ne suis pas accro aux votes, l'adrénaline! Marie l'adrénaline qui fait que l'écriture est un plaisir à la limite de la jouissance. Et puis d'autres sont bien meilleurs que moi -:)
·
Image de Marie
Marie · il y a
Brume charmeuse !
·
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
Dites-donc Haruko, vous n'avez pas fini de nous faire rêver avec vos brumes merveilleuses? A chaque fois que je passe vous lire et je perds toutes mes voix.
·
Image de HarukoSan
HarukoSan · il y a
Chère Elena....je ne vous dirai que trop "merci" d'être passée me lire, à bientôt!
·
Image de Yann Olivier
Yann Olivier · il y a
J'aime. Je vote.
Je suis aussi en compétition :
http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/ainsi-soit-il-2

·
Image de Muirgheal James
Muirgheal James · il y a
J'aime beaucoup ; mes 5 voix !
·
Image de Richard Laurence
Richard Laurence · il y a
Un très beau texte !
Si vous souhaitez un commentaire précis et argumenté, n'hésitez pas à demander et, de même, ne vous gênez pas pour venir commenter, critiquer ou même détester ma "Frontière de brumes"...
Tous mes vœux pour cette nouvelle année !

·