Les anciens de la colo

il y a
2 min
24
lectures
2

AMICXJO prononcer amite-chiot Retraité, jeune (ou presque : couvée de 1950). Agnostique mais avec des idoles : Jacques Brel, Vincent de Paul et ses réincarnations : Henri Grouès, Madeleine  [+]

Tous les cinq ans j'ai droit à une petit visite de mes viscères, genre coloscopie. Mauvais souvenir : à la dernière spéléologie, on n'avait trouvé un méchant polype en embuscade.
Je m'étais retrouvé, sans avoir vu rien venir, devant un chirurgien dénué d'humour et de douceur, qui m'avait annoncé qu'on allait m'ouvrir le ventre et retirer le morceau de tuyau qui hébergeait la vilaine excroissance et ensuite rabouter plus haut qu'avant, le gros intestin au petit pour permettre la continuité du service gastrique.
Le ciel m'était tombé sur la tête.
C'était quoi comme supplice une colectomie ? Je voyais cela comme un précurseur de mon trépas.
Un mois après l'opération et l'infection que j'avais eu sans complément d'honoraire et qui m'avait valu trois jours de villégiature supplémentaire à la clinique, je m'étais bien remis et j'avais de nouveau oublié le péril qui somnolait peut-être en moi.


Plus 5 ans: Un brancardier musclé m'emmena vers mon supplice en chariot gordini.
Dans la salle une grande télé qui permettait de voir en technicolor la tuyauterie intime des patients, qui de toute façon n'ont rien de plus plaisant à faire que d'être patient, (poil aux dents... La trouille m'a toujours poussé à faire des "poil au" en rime, pour m'empêcher de trop penser...)

Comme d'hab, je ne m'étais pas vu partir dans le néant du sommeil médical et je m'étais, semble-t-il, réveillé instantanément.
Je mis un bon moment à me rendre compte que j'étais ailleurs, donc la pérégrination instrumentale était terminée. On m'avait ramené dans un "rhabilloir" où m'attendait mes chers habits.
— le médecin va venir vous voir, patientez !
Je n'attendis pas longtemps mon gastroentérologue arriva. Et soudain tout se figea, du décor aux êtres vivants.
Mon cerveau arrêta le temps.

1935. Je voyais le chat du professeur Erwin Schrödinger dans sa boite à l'abri des regards. La pauvre bête regardait une fiole de poison suspendue à un fil. Vicieusement le savant envoyait une particule qui devait ou non couper le fil. La fiole tomberait dans la boite ou non. Le poison se répandrait ou non. Le matou serait mort ou non. Erwin prétendait que tant qu'on n'ouvrait pas la boite, le chat était à la fois mort et vivant. Une bouillie de particules qui à ce moment-là se déguisent en ondes. Donc la bouillie d'ondes en paquet devait, au moment ou un œil quelconque la regardait, se réduire à un chat mort ou à un chat vivant. La fameuse réduction du paquet d'onde de la physique quantique!

2018. J'étais un paquet d'onde avec dans le ventre à la fois un cancer et un colon en 'bonne uniforme'. Dans une fraction de seconde le toubib allait réduire le paquet d'onde pas avec ses yeux mais avec sa langue.
Je me mis à prier saint Erwin pour qu'il mette son grain de sel atomique pour un réduction du paquet d'onde favorable qui soit favorable à ma survie.

— Saint Erwin délivrez moi du mal, aidez-moi à résister à la tentation et réduisez mon paquet d'onde de manière à ce que je puisse longtemps encore chanter vos louanges.
.
— bon, dit le toubib en me donnant comme cadeau une vingtaine de photos en couleur sur un A4, d'abord bien pour la préparation vous étiez nickel...

Je m'en fous, la suite, pensais-je...
.
— Vous aviez juste un petit polype de 4mm que j'ai enlevé...

Je n'ai pas osé sauter de joie mais je sors ma réflexion la plus élaboré en manière de non-boutade pour qu'elle ne lui monte pas au nez.

— Merci, docteur.
— à dans cinq ans ?
— à vous aussi, merci saint Erwin.
— pardon ?
— merci docteur...
2

Un petit mot pour l'auteur ? 2 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de MAFRANGINE
MAFRANGINE · il y a
Le courage est certainement un point commun entre nous....je t ai surpris en train de prier Erwin en te lisant ! Je veux faire connaissance d Erwin.....bises
Image de A M I C X J O
A M I C X J O · il y a
le chat d'Erwin Schrödinger. Erwin n'est pas un saint mais un savant qui torture les chats (en pensée seulement) voir l'expérience du chat de Schrödinger sur le net

Vous aimerez aussi !