Les âmes silencieuses

il y a
1 min
67
lectures
6
Avez-vous déjà rencontré ces couples fous amoureux et pourtant si précautionneux ? Ils conservent toute leur pudeur, vite émus et rougissant quand bien même ils se côtoient tout le temps.

Ne serait-ce pas justement cette étonnante timidité, malgré une constante proximité, qui maintient la flamme intacte et permet de faire perdurer un amour qui semble se dérouler, pour le regard inapte, entre deux étrangers ?

Bien que protégé et regardé avec une tendresse infini, promis semble-t-il à un amour pour la vie, la solitude est partout présente, rampante et lancinante. On a dans ces couples le droit d'exprimer mais jamais de nommer. On peut émettre des soupirs de désir mais il ne faut pas obtenir. On doit caresser mais ne jamais attraper. On peut s'affaisser et se recroqueviller mais jamais hurler et frapper et encore moins maudire ceux qui nous ont fait souffrir.

Pour ces âmes silencieuses, à la fois émerveillées et effrayées, le temps ne cesse de couler dans une étrange éternité.

Si tout cela est plein de poésie, il manque à mon sens des cris qui permettraient de faire vriller les cordes de ce qu'on appelle la vie.
6

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !