1
min

Les amants retrouvés

Image de Garance GESLIN

Garance GESLIN

935 lectures

166

Qualifié

Là-bas dans le lointain, où l’horizon et le ciel gris d’automne semblent s’unir pour l’éternité, un violon seul et triste pleure les amours défuntes. Le vent tourbillonne et les feuilles langoureuses lentement se déposent sur le sol. Le chat n’a pas quitté la douceur du foyer. Le poisson rouge ne semble pas s’être aperçu que l’hiver arrivait et l’horloge impassible égrène les instants. Les cartes postales aux murs semblent plus jaunes que la veille... Les souvenirs aussi s’égrènent.
Sur le fauteuil à bascule du salon, la vieille femme s’est endormie. Une pelote de laine repose sur ses genoux. Le tricot attendra, l’instant est au repos. Les meubles aussi semblent dormir, tout poussiéreux d’un autre temps. Le piano du salon depuis longtemps déjà s’est tu et n’a comme vocation que de rappeler aux cartes postales de ne pas jaunir trop vite. Dans le silence de la maison, il est une mélodie venue du fond des âges, celle qui ne parvient pas aux oreilles de ceux qui ne savent pas écouter le chuchotement des anges. Elle est douce et sucrée et veille au repos des hôtes de ces lieux : le chat le poisson rouge la femme au visage si tendrement ridé.
En ce beau soir d’automne, le feu dans l’âtre semble se fatiguer. Les flammes délicatement s’invitent au repos... La maison s’éteint doucement. D’un geste léger et caressant, la main de Dieu invite au voyage.
Il est dans une maison un vieux piano usé, un chat un poisson rouge un pull inachevé. Le fauteuil à bascule s’est immobilisé et l’horloge continue d’égrener le temps. La vieille femme endormie a rejoint l’horizon et le ciel gris d’automne.
Au loin, le violon chante les amants retrouvés.

PRIX

Image de Été 2018
166

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Yoann Bruyères
Yoann Bruyères · il y a
Un vrai poème en prose, c'est bien construit et bien écrit, de quoi alléger ce moment :)
·
Image de Garance GESLIN
Garance GESLIN · il y a
Merci Yoann
·
Image de Sylvie Franceus
Sylvie Franceus · il y a
Les virgules ne sont pas nécessaires, c'est vrai. L'éternité est là. Toujours. Pour toujours
·
Image de Garance GESLIN
Garance GESLIN · il y a
merci Sylvie ...
·
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Un récit empreint de poésie et de tendresse.
Je vous invite "A l'horizon rouge", en finale du Prix lunaire.

·
Image de Maryse
Maryse · il y a
C'est vraiment très beau Garance ! Ce texte est tendre, doux et poétique...
Si entre deux pas vous avez quelques minutes faites un tour sur ma page de haïkus et tankas ! A bientôt !

·
Image de Garance GESLIN
Garance GESLIN · il y a
Encore une fois je ne vais que très rarement sur le site en raison de pas à droite à gauche mais sachez tous et toutes que je suis très touchée par vos messages. Merci.
·
Image de Yves Le Gouelan
Yves Le Gouelan · il y a
J'aime bien ces moments paisibles arrachés à la course du temps. Une écriture délicate.
·
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
Très joli texte, plein de délicatesse et aux accents poétiques (notamment le dernier paragraphe) qui nous plonge dans la douceur et la tendresse malgré la gravité du moment. Une bien jolie découverte, au plaisir Garance !
·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Le temps s'est arrêté un instant ... juste à temps pour apprécier votre texte !
·
Image de Garance GESLIN
Garance GESLIN · il y a
merci !
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Très beau texte!
·
Image de Garance GESLIN
Garance GESLIN · il y a
Merci à tous et toutes !
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

Le temps est froid. J’ai été aujourd’hui à un de ces rassemblements hebdomadaires où l’on échange nos misères autour d’un thé, entre deux sollicitudes aseptisées, là où Dieu n’est ...