1
min

Les amants maudits

Image de Merlin28

Merlin28

603 lectures

740

FINALISTE
Sélection Public

Ceci est l’incroyable histoire d’Élinor de Woodowl et d’Henry de Wolfgang, amants maudits pour l’éternité par la maléfique Morgane, en ces temps reculés.

Mais pour mieux comprendre cette tragédie, revenons en 1402, sur les terres d’Henry, au cœur de la forêt de Brocéliande.

Wolfgang, somptueux manoir, est entouré de lacs, de terres et de tout ce qu’il faut à un comte pour prospérer au Moyen Âge. Henry en est le maître : homme de belle prestance, érudit et altruiste (ce qui est plutôt rare à cette époque) et promis à Béatrix de Blackheart, comtesse mondaine, acariâtre et totalement dépourvue d’humanité.

Or, par une belle journée d’été, sa route vient à croiser Élinor lors d’une promenade en forêt. Elle est là, assise au bord d’une fontaine et chante une douce mélodie d’une voix qui égale celle des anges. Elle est belle, très belle. Henry tombe sous le charme immédiatement.

Commence alors leur histoire, pure, passionnée. Seule ombre au tableau : Béatrix qui, à la veille de ses noces, apprend la vérité.

Folle de rage, elle demande à Morgane la fée de maudire les amants : ainsi Élinor prend la forme d’une chouette afghane blanche la nuit, tandis qu’Henry est un loup le jour. De ce fait, ils ne peuvent, à aucun moment, passer du temps ensemble sous leur forme originelle (ce n’est pas tout à fait juste, ils s’aperçoivent juste quelques secondes aux premières lueurs de l’aube) et ce éternellement. Cette malédiction ne pourra être levée que le jour où le soleil sera totalement éclipsé au lendemain d’une éclipse totale de lune. Autrement dit, ce n’est pas demain la veille !

Pour permettre à nos amoureux de traverser les âges sans être importunés, je les ai accueillis dans mon royaume, celui du petit peuple.

Nous sommes le 13 février 2041, la lune est totalement masquée. Demain, le 14, le soleil le sera à son tour à 14h02 : nos amants seront enfin délivrés de cette malédiction.

Henry et Élinor sont fébriles, plus que quelques heures avant de se retrouver, enfin !

L’aurore arrive, promesse d’une belle journée. Tout le petit peuple est réuni pour voir le miracle s’accomplir.

L’éclipse commence, le temps est suspendu. Au moment où le soleil réapparaît, un halo éblouissant entoure les amoureux. À la fin du processus deux êtres se regardent d’un amour infini :

— Je t’aime ma princesse
— Je t’aime mon cœur


__

Bonne saint Valentin !

NB : Il y aura une éclipse totale de lune le 31 janvier 2018 suivie à quinze jours d’une éclipse partielle du soleil.

Je trouvais cela troublant, pas vous ?

PRIX

Image de 2018

Thèmes

Image de Très très court
740

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Chantal Noel
Chantal Noel · il y a
Un conte joliment écrit. J'aime beaucoup
·
Image de Jusyfa
Jusyfa · il y a
Sympathique histoire portée par une belle plume.
·
Image de Lucie Sedraine
Lucie Sedraine · il y a
Le Temps fait des pas de géant, pour le bonheur des amants !
·
Image de Anne Marie Menras
Anne Marie Menras · il y a
Si je vis jusqu'au 13 février 2041, je penserais à vous ce soir-là !!! Vivre d'amour et d'éclipse, quelle jolie façon d'écrire.
·
Image de Zurglub
Zurglub · il y a
Pas mal du tout !
·
Image de Dominique Alias Suna Descors
Dominique Alias Suna Descors · il y a
Belle finale...
·
Image de Merlin28
Merlin28 · il y a
Merci Dominique....
·
Image de Zoé.L
Zoé.L · il y a
Joli conte.
·
Image de Marianna
Marianna · il y a
Dans la forêt, j'ai entendu le chant d' Elinor, vrai ! J'aime, je vote !
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une belle plume pour cette histoire si bien écrite et inquiétante ! Bravo ! Mes votes ! Une invitation à lire “Ses lèvres rougissent” qui est en lice pour le Grand Prix Printemps 2018. Merci d’avance et bonne journée !
http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/ses-levres-rougissent

·
Image de Merlin28
Merlin28 · il y a
Merci Keith... déjà lu et approuvé ;)
·
Image de Miraje
Miraje · il y a
Et je suis reviendu ...
·