2
min

Les 7 nains

Image de Camali

Camali

5 lectures

1

Les 7 nains



Cette année j’ai embauché les 7 nains pour une coupe de bois.
Impossible de ne prendre qu’une partie de la fratrie, c’est un lot, où chacun à sa spécialité.
Dormeur doit sonner le réveil pour entamer la journée, Grincheux doit mettre l’ambiance, Atchoum veiller à ce que tous soient vêtus chaudement, Simplet doit s’assurer que tous ont bien compris les consignes, Timide doit diriger l’équipe, Joyeux doit surveiller Grincheux et Prof doit travailler.
Je me suis adressé à une agence de naintérim, essayant de négocier un petit prix.
Devant mon hésitation, Blanche neige, la gérante, me proposa 7 % de réduction.
- C’est nainporte quoi ! Ca n’a aucun naintérêt ! Pour les 7 mercenaires, je veux bien, mais pour eux, j’aimerai demi-tarif.
La discussion fût âpre, jusqu’au point où elle me conseilla de choisir du schtroumpf, un peu moins cher, à cause de la couleur.
Je ne cédais pas, et conclu le contrat par une poignée de nains. Je reparti avec mes petits bonhommes sur le chenain de la forêt, satisfait de ma négociation nainpitoyable, tout en remarquant une légère altération de mon langage.
L’ennuyeux avec ces personnes réduites, est que les voyages semblent nainterminable car elles chantent tout le temps avec des refrains à nains. Le trajet fût très long et dura 2 jours et 4 nuits.
Le lendenain ou le surlendenain de la 4 ème nuit, nous arrivâmes à la lisière d’une nainportante et magnifique forêt.
- N’aincroyable ! S’exclamèrent ils ensembles à mi mots.
- Nain de dieu ! Jurais je seul, en 3 mots.
Nous restâmes nainsi, 2 ou 5 heures, bouches bées, nainpassibles, devant ces arbres gigantesques.
A ce moment de l’histoire, je me dois de vous offrir un nainterlude, en effet, une lectrice à qui j’avais confié le soin de me critiquer, m’a critiqué.
Trop de nains, trop de mots avec nains, le texte devient étouffant. Je vous propose une petite respiration, accompagnée d’un nainpéritif.











Reprenons !
Le premier à rouvrir la bouche fût le schtroumpf grognon. En effet, pour conclure cette affaire en un tour de nain, j’avais dû accepter de débarrasser Blanche de son élément le plus naingrat.
- Je schtroumpf pas les arbres ! Et les nains n’ont plus ! Et je schtroumpf pas...
Sept haches, firent de la fin de sa phrase 3 points de suspension.
Il mourut.
Chaque nain récupéra son outil, reprit son chant et se dirigea vers un arbre.
Nainpressionné, je surveillais désormais mes arrières, et mes propos.
Le travail avançait à la vitesse d’un nain au galop, un travail naincessant, et bientôt la forêt disparue.
Mes demi-tarifs étaient des surnains.
Saturnain, le surnom du plus âgé, et porte parole de la fratrie vînt me voir.
- Voilà ! Mes frères et moi avons terminé.
- Ahhhhhhh ! Avec 7 haches, je manifestais mon étonnement ! Que faire de vous naintenant !
- Justement, nous aimerions rester avec toi, trouve nous un emploi fixe, plus de naintérim, un Contrat à Durée naIndéterminée.
Je devais réfléchir vite et bien, sous une menace nainperceptible par vous, car avec ces dialogues simplifiés, vous ne pouvez pas imaginer les 7 haches brandies, accompagnant la demande.
- Oui, était déjà la seule réponse possible, à laquelle il fallait à nainporte quel prix, attacher une suite apaisante.
Je me souvenais du schtroumpf.
C’est ainsi que depuis lors, ma pelouse est agrémentée de 7 jolis nains de jardin.
Juste un conseil ! En venant chez moi, attention à vos plaisanteries sur les nains.

PS : Si vous respectez cette précaution, ils resteront nainpassibles, et vous serez très bien reçus par ma femme...nainphomane.
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,