1
min

L'enterrement de Babeth

Image de Alice Merveille

Alice Merveille

214 lectures

246

Voilà trois jours qu’ils m’ont mise dans un cercueil au milieu du salon. Trois jours que tout le monde défile. Enfants, petits-enfants, cousins, cousines... Voir à longueur de journée leurs mines attristées, ça je déprime. Heureusement la nuit c’est calme et je peux alors me détendre, rêvasser.
J’ai entendu dire qu’on attendait la venue de mon frère Antoine pour mettre le couvercle. Pourquoi l’attendre ? Je me souviens à peine de sa tête d’adulte. J’avais dix-huit-ans quand il est parti en Australie et à part quelques photos... En soixante ans pas une visite alors je ne vois vraiment pas pourquoi on me fait poireauter pour lui !
En plus je suis vexée car il parait que « ça commence à sentir », « ça » c’est moi et ce n’est vraiment pas agréable à entendre, croyez-moi !
Alors ma belle-fille Marie-Ange, une vraie fée du logis, vaporise plusieurs fois par jour sur ma figure et sur mes mains ce qu’elle appelle une « eau brumisante ». Elle prétend que grâce à cette « fine brume d’eau thermale » ma peau respire (tiens donc !) et qu’ainsi je me régénère. Alors et que je te pschitt, que je te pschitt. Cela marche si bien qu’à chaque vaporisation je rajeunis un peu plus.
Il est dix-huit heures, c’est Bruno qui le dit, Bruno mon grand fils toujours le nez sur sa montre. Je me suis tant régénérée que je suis revenue à mes cinquante ans.
Et là, boum, un flash !
A cette époque, après trente ans de fidélité à Michel, J’avais pris un amant beaucoup plus jeune que moi. Dans ses bras j’ai connu la grande roue, le chambardement, la marée montante et déchainée, bref une révélation qui m’a laissée pantelante. J’ai demandé à mon jeune amant : « Qu’est ce qui m’arrive ? C’est peut-être ça mourir ? ». Il a ri et m’a embrassée.
Bien sûr un jour l’amant est parti mais je lui dois cette révélation qui a changé le cours de ma vie. Aujourd’hui au creux de mon cercueil, au souvenir de ces étreintes je sens mon vieux cœur palpiter, mon vieux corps vibrer...
Des éclats de voix, c’est Antoine qui arrive enfin. Il est là qui me regarde. Il dit que j’ai l’air heureux, qu’il croit me voir sourire.
Il a raison, j’ai la tête dans les étoiles.
Je remercie du fond du cœur l’eau brumisante de Marie-Ange.
On peut maintenant refermer le cercueil sur moi.
Et sur mon secret.

PRIX

Image de 2017

Thèmes

Image de Très Très Court
246

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Sapho des landes
Sapho des landes · il y a
Presque trop court j'aurais aimé en savoir plus sur Babeth
·
Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
Vous avez raison... j'ai laissé filer trop vite ma Babeth !
·
Image de Chantal Noel
Chantal Noel · il y a
Une jolie façon de rendre la mort douce. Je veux bien un peu de ce pschittt qui rajeunit...
·
Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
Moi aussi j'en voudrais bien mais Babeth est partie avec !
·
Image de Une_lectice_bleue
Une_lectice_bleue · il y a
Je crois que vous avez trouvé l’une des manières de rendre belle la mort...
·
Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
Grand merci à vous !
·
Image de Richard Laurence
Richard Laurence · il y a
Encore un grand bravo pour ce texte !

Il y a, dans cette finale, des textes de moins bonne qualité, mais le système de votes est ce qu'il est et cela fait partie du jeu... Ce système est un bon système parce qu'il récompense les gens qui votent et font des commentaires sur les textes mais il a aussi un effet pervers : il ne reflète pas réellement les goûts du public.

Je vous invite donc à venir prolonger le plaisir en participant à la "sélection du public" du Festival Off, sur le forum : http://short-edition.com/fr/forum/la-fabrique/imaginarius-2017-le-festival-off

Que la fête continue et longue vie au prix Imaginarius !

·
Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
Merci Richard pour votre passage chez Babeth ! Votre idée de Festival Off est une belle idée mais je lis, je vote, je fais des commentaires, je réponds à TOUS les auteurs qui votent pour moi (ce qui n'est pas le cas pour nombreux nouveaux auteurs !) alors j'ai plutôt envie de continuer ma petite navigation personnelle... Bon dimanche et à bientôt.
·
Image de Richard Laurence
Richard Laurence · il y a
Pas de souci Coco, merci pour votre réponse et bon voyage ;)
·
Image de Comillaslovers
Comillaslovers · il y a
Drôle et horrible à la fois ! Bravo Coco, j'essaierai de penser à ce texte le moment venu.
·
Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
Nooooh le plus tard possible ! Babeth est cependant flattée...
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
J’étais passé à côté de ce bon texte, voilà un oubli réparé.
·
Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
Babeth est ravie de votre visite et vous remercie.
·
Image de Didier Caille
Didier Caille · il y a
Une histoire pleine d'humour et çà fait du bien :) et je vous invite à découvrir mon univers http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-programme-brume?all-comments=true&update_notif=1514413361#fos_comment_2324627
·

·
Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
Merci Didier pour avoir apprécié Babeth ! À bientôt
·
Image de Ratiba Nasri
Ratiba Nasri · il y a
Un texte original, bien construit et qui aborde le grand départ de Babeth avec humour et légèreté.
Mais si on regarde bien, Babeth vit toujours ; elle est là dans les cœurs de ceux qui l'aime.
merci Coco pour le partage. Excellente année 2018 !

·
Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
Merci d'avoir apprécié Babeth et une belle année à vous aussi Ratiba !
·
Image de Ratiba Nasri
Ratiba Nasri · il y a
De rien ! Merci :-)
·
Image de Bertrand Gille
Bertrand Gille · il y a
J'aime cette amusante l'approche et, comble de l'originalité, la vie qui se dégage du texte :)
à bien y réfléchir, Babeth est (presque) plus vivante que certains vivants... :)
un +5 bien mérité !

·
Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
Merci Bertrand pour ce commentaire qui plait beaucoup à Babeth :) !
·