L'Enfer est un long fleuve tranquille...

il y a
3 min
136
lectures
37
Qualifié

Une jeune fille punk, folle, excentrique, extravagente, originale, un peu gothique sur les bords, mais surtout un puits d'imagination, le genre qui vous tiendrait éveillé(e) jusqu'à 4h du matin  [+]

Image de 2018
Je vis en Enfer. Oui, en Enfer. Vous, Humains pensez que l'Enfer est l'endroit où les «mauvaises personnes» sont envoyées après leur mort. En réalité, l'Enfer est un monde parallèle. Un monde parallèle au vôtre. Un monde où vivent des Démons. Des Démons qui, selon leurs pouvoirs, sont classés en catégories, chacune dirigée par un Dignitaire. Tous les Démons appartiennent à une catégorie : Les Démons Élémentaires, les Démons Esprits, les Démons Oiseaux, etc.

Tous...

Sauf les Dignitaryless.

Vous l'aurez compris, il s'agit de ceux qui n'ont pas de Dignitaire. Autrement dit, ceux qui ne font partie d'aucune catégorie. Ceux qui ont des pouvoirs qui rentrent en conflit avec la norme.

Ceux... Qui sont trop particuliers pour être acceptés par la société.

Les pouvoirs des Dignitaryless sont puissants, certes, mais ne sont pas assez nombreux pour être reconnus par le Gouvernement comme des capacités méritant leur propre catégorie. Ils sont trop... singuliers.

Et l'originalité n'est pas une chose appréciée en Enfer.

Alors tous ces Démons mis à l'écart de la société se sont regroupés. Et c'est ainsi que les «Dignitaryless» sont apparus. Le peuple s'est très vite mis à les mépriser, mais surtout à les craindre.

Après tout, ces monstres ne sont pas comme nous, pas vrai ?

Ben tiens.

Ces «monstres», chers amis, sont eux aussi des Démons. Eux aussi vivent, respirent, ont une âme et des pouvoirs. Et même si leurs pouvoirs sont différents, eux ne le sont pas.

Enfin...

Ne l'étaient pas.

À force d'être isolés, ils ont décidé de se retirer encore plus. De se différencier définitivement des Démons «normaux». Ils ont ajouté à la carte de l'Enfer leur propre région. «Le Loch». «Le Trou», selon une de vos langues humaines, l'allemand. Si cela ne veut pas tout dire... Ils se sont enterrés eux-mêmes dans une image de marginaux, d'excentriques... La plupart sont des Punks ou des Gothiques, ne sourient jamais à part aux membres de leur famille... Mais surtout, ils sont devenus effrayants. Au premier regard. De véritables bêtes noires à éviter à tout prix sous peine de danger de mort. Des dangers publics, des voleurs, des violeurs, des tueurs en série...

Des tueurs comme moi.

Oui, je suis un tueur. Mais j'ai mes raisons.

Quand j'étais plus jeune, à l'école primaire, j'étais un très bon élève. Et un véritable rat de bibliothèque. Mais le fait que je sois un Dignitaryless ET un élève modèle ne plaisait pas à certains. Une bande de petits diables, qui se sont mis à me harceler. Quotidiennement. Jusqu'au jour où ils ont décidé d'aller plus loin. Ils m'ont enfermé dans la remise du gymnase, et après m'avoir coupé la circulation du sang dans les bras et jambes en m'attachant du fil de nylon aux poignets et chevilles, ils ont tenté de me pendre. Avec le même fil.

Si personne n'avait entendu mes cris de douleur, je ne serais sûrement pas ici aujourd'hui à vous raconter tout ça.

Seulement parce que j'étais... différent.

Et vous vous demandez comment je suis devenu un tueur ?

C'est très simple.

J'ai tué tous mes harceleurs.

Et c'est d'ici que me vient ma mauvaise réputation. C'est plutôt logique, puisque les personnes qui m'ont forgé cette réputation ne connaissent pas le début de l'histoire. Je n'ai pas tué sans raison. Je me suis juste vengé. Rebellé face à cette injustice.

Pourquoi vouloir à un tel point s'en prendre aux personnes qui ne nous ressemblent pas ? Quel en est l'intérêt ?

Cette question me hante depuis des lustres. Non, NOUS hante.

Depuis trop longtemps.

Alors nous nous nous soulevons. Aujourd'hui même. Tous les habitants du Loch s'abattent sur les cinq autres régions de l'Enfer : Sarimée et ses montagnes maudites, Flammenmeer et sa mer de lave, Theeneiad et sa forêt prospère, Flaschesmeer et son désert du vent marin, sans oublier la Capitale, région centrale, où nous envahissons l'École, le Collège et le Lycée de l'Enfer, où j'étudie actuellement.
Quelques uns d'entre nous restent dans les endroits clés de chacune des Régions, tandis qu'avec les autres, je me dirige vers le Palais Royal.
Les gens qui croisent notre chemin sont terrifiés. Ils se cachent, partent en courant, s'enferment à clef dans leurs maisons, tentent de nous fuir par tous les moyens. Mais rien ne peut nous arrêter. Nous gravissons les montagnes de Sarimée sans effort, nous téléportant ou utilisant simplement notre force physique pour nous hisser jusqu'en haut du plus haut pic, au sommet duquel se tient fièrement le Palais.

Nous entrons. Nous sommes tous côte à côte, ayant tous les mêmes ambitions, le même but : Être acceptés. Vous voyez ? Nous ne sommes pas différents. Nous sommes tous similaires... Du moins, au sein des Dignitaryless.

Formant une masse colorée, originale et singulière par nos différents physiques et tenues plus excentriques les unes que les autres, nous nous dirigeons vers la salle du trône, croisant les employés de la Reine.

Nous sommes tous similaires au sein des Dignitaryless, et finalement, c'est la seule chose qui compte.
Même si les autres Démons ne veulent pas nous accepter...
Cela n'aura pas d'impact sur nous.
Cela n'aura plus d'importance.

Je suis un Démon.
Je suis un Dignitaryless.
Je m'appelle Ryan.
Je vis en Enfer.
Et l'Enfer est un long fleuve tranquille...
...Que je remonte à contre-courant.
37

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,