Leila

il y a
2 min
683
lectures
253
Qualifié
Image de 2020
Image de Très très courts
Le jour d’après, je n’avais toujours pas trouvé le moyen d’informer Mia. Comment lui expliquer tout ceci ? Elle n’avait que 9 ans bon Dieu ! Et, avec un père comme le sien, qu’allait-elle devenir ?
Le 27 septembre dernier, alors que je venais de prendre ma pause, j’entendis quelqu’un débouler dans les couloirs de l’hôpital. Je ne pouvais passer sans y jeter un coup d’œil, ma curiosité me l’aurait réclamé. Je fus cependant éberluée par ce que je vis. Ma meilleure amie Leila assise à même le sol en train de pleurer. J’avais cru halluciner.
-Leila ! Relèves-toi... qu’est ce qui t’arrive ? Oulala regarde dans quel état tu es.
J’essayais de la consoler du mieux que je pouvais.
-Je n’en peux plus Sasha !
-Je sais, je sais. C’est encore Léo, hein ? Quel qu’en soit le problème, nous trouverons une solution, d’accord ?
-Tu ne comprends pas.
-Shut ! Ça va aller.
Il a fallu encore Cinq minutes pour qu’elle se calme et qu’elle décide enfin de me dire ce qui n’allait pas.
-J’ai un cancer du sein Sasha !
Je restais figer face à cette déclaration. Sa phrase me revenait en boucle. En une fraction de seconde, je vis toute une vie basculer. Je devrais rester forte pour mon amie. Je savais qu’elle était dévastée. Il y’a quelques années, elle avait justement perdu sa mère de suite de cette maladie. Je ne pouvais jamais imaginer qu’il ait une probabilité d’hérédité.
-Et si Mia l’héritait elle aussi, tu t’imagines un peu ?
Je restais toujours bouche bée. Il n’y avait plus rien à dire, le mal était déjà là.
Je l’avais accompagné à la sortie et j’étais revenue aussitôt. Il me fallait voir le médecin qui l’avait diagnostiqué peut être qu’il m’en dira plus.
-Docteur êtes-vous sûr que c’est son dossier ?
-Je ne me suis pas trompé. Votre amie aura beaucoup besoin de vous. Son cancer est déjà bien avancé, il est à stade terminal. Il ne lui reste plus beaucoup de temps. Nous ne pourrons que lui administrer des soins palliatifs.
Je faisais mine de ne rien comprendre mais à présent tout était clair, très bientôt je ne verrais plus mon amie. En me réveillant ce matin, je ne pouvais imaginer que cette journée finirait ainsi. D’abord on t’annonce que ta meilleure amie a un cancer ensuite on t’informe qu’elle n’a plus désormais assez de temps à vivre. Cela suffisait pour chambouler une journée, une vie !
-Mademoiselle Sasha, vous m’entendez ?
-Pardon. Vous disiez ?
-Votre amie a dû négliger sa maladie. Si elle...
Je n’avais plus prêté l’attention à ce qu’il racontait. Il commençait sérieusement à m’exaspérer.
Ce n’est qu’après avoir posé quelques questions à mon amie que j’avais compris qu’elle l’avait réellement négligé en mettant tout sur le dos de la sorcellerie.
-Je te l’ai dit Sasha ! Je ne pouvais imaginer que c’était cela. Oui je sais, j’aurais dû t’informais et toi, tu m’aurais conseillé d’aller à l’hôpital pour avoir le cœur net mais tu vois, tu connais ma phobie pour les hôpitaux.
M’avait-elle balancé comme excuse ce jour. En temps normal je lui aurais dit ceci : « ah ouais ? Tu vois maintenant ce que tu t’es causée ? », Mais le moment était mal choisi. Quant à son mari, ce goujat n’en avait que faire. Il trouvait qu’elle était maudite.
Plus le temps passait, plus je stressais. J’essayais par tous les moyens de rester zen et de chercher des solutions pour l’aider mais en tant qu’infirmière j’étais limitée. Je restais à son chevet à l’hôpital, remémorant nos délires...C’est tellement dur de voir la santé d’un proche se détériorer chaque jour et de ne pouvoir rien faire.
C’est ainsi qu’après avoir passé 8 mois à se battre contre cette maladie, elle succomba.
...
-A quoi tu penses tata ? Cette voix venait de me faire reprendre mes esprits. C’était Mia la fille de Leila. Je ne savais toujours pas quoi lui dire. Comment dire à cette petite fille que sa mère n’est plus de ce monde ? Comment lui expliquer que comme sa grand-mère, sa mère venait également de mourir ? Je m’étais tout de même résolue de le lui dire.
-Tu sais ta maman...
-Elle est morte, c’est cela ?
Je restais geler face à sa remarque. Je n’arrivais pas à lui dire que c’était bien cela. Comment se sentira-t-elle après ça ?
-Oui c’est cela ! Lui balançais-je entre deux larmes.
La menace est réelle. Il faut la prendre très sérieusement. Ça ne coûte rien de faire chaque fois les examens...
253

Un petit mot pour l'auteur ? 78 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Yingra BARA KAILENA
Yingra BARA KAILENA · il y a
La première écrivaine mindowre j'imagine. Bravo félicitations
Image de Fabienne Maillebuau
Fabienne Maillebuau · il y a
emouvant, mes voix, je vous invite Rosyne sur https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-jour-dapres-25
Merci!

Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
De l'émotion, même si quelques erreurs perturbent la lecture.
Image de Seressadou Pale
Seressadou Pale · il y a
Bonne chance...
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une plume superbe pour évoquer cette histoire triste, déconcertante, douloureuse ! Il y a quelques fautes d'inattention à corriger ! Mon soutien ! Une invitation à venir soutenir Katherine la Combattante dans sa lutte courageuse et acharnée contre l’épouvantable maladie du cancer du sein. Mes remerciements d’avance !
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/katherine-la-combattante

Image de Limssia Nadege Amné
Limssia Nadege Amné · il y a
Bravo mère,bonne chance ! ! ! !
Image de Gracias Djine Pssadi Djine
Gracias Djine Pssadi Djine · il y a
Bon courage tu y arriveras
Image de Sam Seven
Sam Seven · il y a
Tu vas le faire .bravo
Image de Vincent Kidari
Vincent Kidari · il y a
Bonne chance à toi ✌️
Image de Laure Fangamla Wiwa
Laure Fangamla Wiwa · il y a
Bonne chance chrie