389 lectures

201

Qualifié

Il fait chaud. Un vent de feu intermittent soulève des tourbillons de poussière. Elle est partout, pénètre toitures et murs mal joints, elle sèche les gorges, les yeux, le nez, la peau.
Amy et Diouf sont partis au point d’eau, avec le bidon de presque vingt litres. Ils vont revenir, mais il faut attendre, c’est loin. La fillette est frêle, mais dure à la marche. Elle doit faire ses sept kilomètres les jours d’école pour y aller, et revenir en courant vite, pour s’occuper des petits frères.
— Diouf est encore petit, mais il faut voir comme il est fort, celui-là. Il remplace déjà son frère qui a trois ans de plus. Son frère est en apprentissage, il ne vit plus chez nous. Ils vont revenir, mes deux petits, avec le lourd bidon d’eau, bien rempli et je pourrai préparer à manger pour toute la famille, nous boirons et je pourrai laver le petit dernier, mon bébé, en faisant attention de ne pas user trop de cette eau précieuse.
J’ai préparé un récipient de plastique. On versera dedans l’eau boueuse pour que la boue tombe au fond. Ça fera de la bonne eau claire pour boire. Mais je crois que je n’attendrai pas et en prendrai un peu comme elle sera, et les autres comme moi. Les petits reviendront fatigués, mais ils auront bu aussi, et se seront lavés. Pourvu que des grands ne les empêchent pas, ne leur fasse pas de mal. C’est pas toujours calme, au point d’eau. Il y a souvent de la bagarre. Mais les petits sont malins. Ils savent éviter les coups. Pourvu qu’on ne les fasse pas trop attendre, non plus. Les plus forts se servent en premier, et presque tout le monde est plus fort que mes deux petits. Oh ! Cette attente ! Et ce vent de feu, cette chaleur lourde ! Encore de l’orage, mais il ne pleuvra pas. Nous les verrons passer, les gros nuages noirs, mais ils crèveront là-haut, sur les montagnes, tellement loin !
Que c’est long ! Je ne sais pas s’il va téter du lait ou du vide, mon petit Bouni, mais au moins, il tète, lui. J’ai soif.
Les voilà ! Oh ! Tu boites mon enfant ? Donne ! Il n’est pas plein ! Qu’est-il arrivé ? Des grands ? Ils ont fait un trou ? Un caillou pointu ? Où ça ? Et comme elle est sale ! Bon, ça ne fait rien, je vais réparer. Mais il faudra retourner demain, y’en a pas assez...
J’ai laissé Ma et ses enfants se débrouiller de leur bidon percé et de l’eau rare et boueuse. Ma fera quand même la bouillie du soir, un peu moins, car il n’y aura pas l’eau nécessaire. Mon reportage est bouclé, j’ai quelques photos, et je n’ai plus qu’une demi-bouteille d’Evian. Il est temps que je rentre à l’hôtel. Une douche pour me dépoussiérer, un plongeon dans la vaste piscine... Et puis il faut que je passe aux toilettes.
C’est combien de litres, la chasse d’eau déjà ?
En faisant ce geste machinal, l’image se superpose de ces deux enfants de la brousse traînant un bidon d’eau boueuse percé sur le dessus, attentifs à ne pas en renverser plus !
J’ai seulement fait mon travail, pour mon journal qui a retenu l’hôtel où en quelques minutes, j’ai dû utiliser l’eau claire qui aurait réjoui un village entier !
Je ne me rendais pas compte !

PRIX

Image de Automne 19
201

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Nicolaï Drassof
Nicolaï Drassof · il y a
Merci du passage et du commentaire. Vous avez raison, il est temps de s'y mettre.
·
Image de El bathoul
El bathoul · il y a
Une œuvres qui pousse au questionnement, sommes nous dans la pleine conscience d'être des privilégiés ? Sans être dans la culpabilité, réfléchir sur nos gestes et mode de consommation, toutes, serait déjà un début...
Merci pour ce texte .

·
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Nous oublions trop souvent la chance que nous avons.
·
Image de Nicolaï Drassof
Nicolaï Drassof · il y a
Merci, Isabelle
Il faut craindre, j'en ai peur, que notre légèreté ne fasse boomerang
Suis-je trop pessimiste ? Je suis en train de classer des poèmes en vue d'un recueil : Pessimisme ou lucidité, je me sens sombre prophète !

·
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Ou réaliste...
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
De terribles inégalités dont on prendra vraiment conscience quand la pénurie commencera à nous toucher. Un texte sensible, mes votes.
·
Image de Nicolaï Drassof
Nicolaï Drassof · il y a
Quand la pénurie... Trop tard ! comme d'habitude. Tous les démunis touchés avant nous nous demanderont des comptes !
Merci de votre passage et du commentaire.

·
Image de Sandrine Michel
Sandrine Michel · il y a
Une histoire toute en sensibilité et sur un thème d'une grande valeur...
·
Image de Nicolaï Drassof
Nicolaï Drassof · il y a
merci Sandrine
·
Image de Chateaubriante
Chateaubriante · il y a
la guerre de l'or bleu est en route
après des mois en montagnes en Himalaya (c'eût pu être ailleurs) je suis rentrée, complètement déboussolée
je tourne un bouton, lumière !
un robinet, de l'eau, chaude de surcroît !
je ne crache pas dans la soupe mais depuis, je fais très attention à ne plus gaspiller, en tous domaines...
indispensable prise de conscience
mon soutien

·
Image de Nicolaï Drassof
Nicolaï Drassof · il y a
une ou deux réactions comme la vôtre me donneraient l'impression de ne pas parler au désert!
Merci

·
Image de Chateaubriante
Chateaubriante · il y a
opération "portes ouvertes" jusqu'à jeudi, à la boulangerie "chez Charlotte"
·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Un texte pour nous monter combien la vie est difficile dans les pays où l'eau est rare par contraste avec notre pays où il suffit de tourner un robinet. Bravo, Nicolaï ! Vous avez mes cinq voix.
Je vous invite à lire mon sonnet "Roberto" si vous avez un peu de temps : https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/roberto
Bonne journée à vous.

·
Image de Nicolaï Drassof
Nicolaï Drassof · il y a
Merci, vous avez les miennes. J'ai commenté votre Roberto
·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Merci à vous, Nicolaï !
·
Image de JACB
JACB · il y a
La survie des uns et l'inconséquence des autres et puis l'EAU à partager . Bonne chance pour l'automne Nicolaï
·
Image de JARON
JARON · il y a
Bonjour Nicolaï, un texte qui fait réfléchir, et prendre conscience de l'importance de l'eau et du gaspillage que l'on en fait A ce sujet, mon texte "mondes parallèles " en finale du court et noir traite du même sujet et devrait vous plaire, en tous cas si vous avez un instant pour le découvrir merci d'avance. Je vous souhaite une belle fin de journée. https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/mondes-paralleles-1
·
Image de Chantal Noel
Chantal Noel · il y a
On oublie trop facilement ces ailleurs où la moindre goutte d'eau est précieuse, ce texte redonne la mémoire, même si on essaie de faire au mieux, ce n'est pas assez. Mes voix pour ce beau texte.
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

« Célibataire, préparez-vous à rencontrer le grand amour sous le signe de l’eau, entouré de rouge, protégé par le chiffre 3 et chargé de l’énergie de la pierre d’obsidienne. » ...