Le zournal hebdo de Brizitte - 14 mai 2018

il y a
1 min
12
lectures
1

Les mots jalonnent mon existence depuis un paquet de décennies déjà. Ceux des autres comme les miens... Ma devise est fort simple, vivons heureux en attendant la mort. Et peu m'importe les ratures  [+]

《 Aujourd'hui ce lundi 14 mai, je dois m'insurger sans plus tarder. Mais auparavant, m'excuser de mon absence de lundi dernier, suivant une formation non-stop de câlinothéraphie, je ne pouvais être à la fois au labeur et au turbin...
Oui, je veux m'insurger aujourd'hui contre le procès en vieillerie qui m'est fait! Un coup, l'on me reproche mes jupettes, le jour d'après, mon cuir fashion, ensuite mon jean d'Armanin ☆ porté pour ma rencontre avec Rihanna. Quoique je fasse ou dise, c'est toujours la même rengaine. Tiens, c'est la vieille potiche à Macron qui se ramène. D'abord, je ne suis pas une potiche! J'ai eu mon certificat d'études hautement secondaire. Je suis une Trogneux qui a réussi son ascension sociale. Je suis sortis de la miche à Papy pour intégrer l'école de la République par le haut avant de devenir enseignante, là où le petit Manu prit ses premiers cours d'éducation se... sportive!
Ensuite, je ne suis pas vieille mais dans la pleine maturité, joyeuse et dynamique. Prenez autant l'avion, assistez à d'innombrables sommets internationaux, accompagnez tous les d'ambassadeurs de France et de Navarre sans broncher comme moi, et là je vous autoriserais peut-être à la ramener, votre bouche médisante!
D'ailleurs, pas plus tard d'hier, revenant de je ne sais où... ah si, des jardins de l'Élysée, Manu 1er me confia être épaté de ma forme en dépit de mon... de ma capacité à assumer ma tâche.
Je lui répondis que notre Amour décuplait mes forces au centuple. Alors quand j'entends dire l'autre pouf... pouffer de ma séduction au second degré, ça me rend folle à l'Ain!
Moi qui du matin au soir, m'évertue à être la plus sexy des femmes politiques sans paraître godiche pour un euro. De gommer notre différence d'âge en virevoltant, telle une gazelle tout juste sortie de sa jungle. De rester dans le coup alors que la technologie me dépasse un peu. De compatir aux bobos de la France entière alors que j'ai moi-même mon coeur qui flanche parfois. Non non non, je dis non à cette dictature médiatique qui me fait passer pour celle que je ne suis pas : la femme à Macron. Je suis UNE femme, universelle et ordinaire.
À la retraite et pourtant si active. Débordante d'amour mais néanmoins claquée au moment d'aller rejoindre Morphée, comme tout le monde. Alors oui, lâchez-moi la grappe avec... Oups, je dois vous laisser, j'ai mon coach Rocco qui se pointe pour mon training "Sois belle mais ne te tais surtout pas".
D'ici là, gardez comme moi la jambe ferme, le monde rentier nous regarde 》.
Brizitte M.

☆ Sponsor officiel de ma chronique.
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !