Image de Julie

Julie

19 lectures

1

Comme un appel à l'aide.
Comme une bouteille à la mer.
Comme un S.O.S perdu.
Comme un fusée de détresse.
Un rêve qui revient. Chaque nuit. Tel une maladie incurable. Alors je laisse mes insomnies me garer éveillée.
Perdue dans cette immense galaxie, j'ère sans but, en pleins divagation.
Je poursuis mon inexistence dans ce manège qui ne cesse de tourner. Celui qui rythme ma vie de ces pensées noires et m'entraîne dans ce tourbillon lassant.
Perdue, seule au milieu de tout ces gens pressés qui courent dans tout les sens.
Je cherche, ne sachant quoi, je me laisse quider.
J'avance, de planètes en planètes.
D'étoiles en étoiles.
De galaxiee en galaxies.
Ma quête me paraît interminable.
Les paysages défilent devant mes yeux n'étant d'une beauté qu'éphémère.
Soudain, je le trouve. Mon but.
Toi, voyant au milieu de ces planètes, perdu dans toutes ces étoiles qui illuminent ton visage d'une lueur bleutée.
J'ai trouvé mon but.
C'était toi.

Et soudain je compris ce message dans mon rêve : "Sans boussole et sans voile avec toi pour étoile".
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Artvic
Artvic · il y a
Besoin d'écrire, c'est important pour soi. Merci à vous Julie
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Il est 6 heures et demie et j'attends. Il est 6 heures et demie et putain qu'est ce que je crève de froid ! Bientôt 45 minutes que j'attends ce foutu train qui ne vient pas. Bientôt 45 minutes...

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

L’impact des gouttes sur le métal lui rappelait le bruit de la pluie sur la tôle ondulée de la grange. Cette foutue grange ! Il n’aurait jamais dû y mettre les pieds. Il aurait dû refuser...