1
min

le visiteur

Image de Margue

Margue

165 lectures

193

Marie se blottit dans son lit, elle savoure le moelleux du matelas, la chaleur de la couette qui la recouvre. Béatitude complète. Pourtant elle ressent, une impression curieuse, une présence. Sa sœur Gwendoline dort dans l’autre chambre et ne se lève jamais la nuit.
N’y tenant plus, Marie sort de son lit, une odeur de tabac semble provenir de la cuisine. Elle pousse la porte, la lumière allumée, elle découvre un homme, il tire nonchalamment sur une cigarette.
Interloquée, affolée, elle observe cet étrange personnage :
Un bel homme, à la chevelure abondante et blanche. Ses vêtements, pantalon et chemise sont blancs. Son regard est transparent, comme de l’eau. Il est souriant. Il se lève, éteint sa cigarette, la jette dans le sac sous l‘évier. Marie est affolée, il connait la maison. Comment est-il entré ? Elle bredouille quelques mots. Elle hurle, appelle sa sœur. Gwendoline fait irruption dans la cuisine
- Qu’est ce qui t’arrive ?
Marie, regarde l’intrus, il est en train de se diluer et il disparait complètement.
- ça alors ! Il est parti !
Gwendoline s’énerve, Marie tente de lui expliquer...
- Il y avait un homme, là sur cette chaise, en train de fumer ; il vient de s’évaporer, regarde sa cigarette, il l’a jetée !
Elle joint le geste à la parole, sa sœur se penche, voit la pièce à conviction. Elle explose :
- De toute façon ça pue le tabac, mais là vraiment tu me déçois, me raconter des histoires pour ne pas avouer que tu fumes en cachette la nuit, c’est nul, c’est grave, t’es folle ma pauvre sœur ! Intoxiquée, droguée !
Marie la regarde hébétée, sans pouvoir arrêter le flux de ses paroles, elle marmonne :
-Mais, je n’aime que les cigarillos et pourquoi, je fumerais la nuit ?
Gwendoline lui lance un regard noir, hausse les épaules, part dans sa chambre dont elle ferme la porte avec vigueur.
Marie reste songeuse, triste, elle lève les yeux, l’apparition est là. Son visage est contrit, en joignant les mains, il semble demander pardon. Un regard empli de tendresse coule sur Marie. Elle est bouleversée, le signe affectueux qui ressemble à un baiser, puis son geste d’adieu décuple son émotion. Marie regagne sa chambre en même temps qu’il disparait.
Le lendemain, sa sœur reste muette sur l’épisode nocturne et Marie préfère ne pas rallumer sa colère. L’événement est clos.
Sauf pour Marie qui chaque nuit se lève plusieurs fois, espérant le retour de son mystérieux visiteur blanc.

- e

PRIX

Image de 2018

Thèmes

Image de Très très courts
193

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Chantal Noel
Chantal Noel · il y a
Le mystère reste entier.
·
Image de Miraje
Miraje · il y a
... Et partir en fumée ...
·
Image de Fantec
Fantec · il y a
C'était l'ange Gabriel bien sûr !
·
Image de Diamantina Richard
Diamantina Richard · il y a
Très joli texte, plein de mystère qu'on savoure comme un interdit (le tabac c'est tabou... ;:)
Bravo.

·
Image de F. Gouelan
F. Gouelan · il y a
Ombre blanche s'envole en fumée. Qui est ce mystérieux visiteur ? Que veut-il ?
·
Image de Iméar
Iméar · il y a
Un instant mystérieux que j'ai apprécié. Bravo.
·
Image de Zouzou
Zouzou · il y a
Pour l' ombre fantôme qui s'invite , mes voix
Je concours avec 'Lumiete dans le soir ' si vous aimez

·
Image de Maïra Richards
Maïra Richards · il y a
J'ai un fable pour les romance.. même celles qui s'évaporent. Tous mes votes. Bonne chance!
·
Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
L'ombre inconnue reviendra-t-elle ? C'est l'attente d'un rendez-vous secret et espéré... Une jolie idée :)
·
Image de Topscher Nelly
Topscher Nelly · il y a
Mes voix pour ce texte mystérieux.
Mon "Don" vous plaira peut-être?

·