Le vieil homme et les autres

il y a
2 min
346
lectures
75

Il faut avoir un peu de chaos en soi pour accoucher d'une étoile qui danse. Friedrich Nietzsche  [+]

Le vieil homme est assorti aux murs d'ocre foncé.
Vêtu d'une djellaba blanche finement rayée de lignes ajourées, sa coiffe, comme une auréole d'or clair, paraît dessinée sur le mur orangé.Sa barbe courte court de chaque côté de ses grandes oreilles; juste blanche à la racine, elle a, comme sa moustache, l'exacte couleur de son couvre chef. Sa longue main noire repose contre le mur et ses doigts, en appui, ont pris la forme d'une grande araignée. On devine son bras maigre à travers la manche légère de la djellaba, les plis de l'étoffe qui remontent sur son avant bras forment des ombres droites qu'on imagine onduler au gré de ses mouvements. Son cou est large, de grosses veines sont apparentes. Ses yeux sont rieurs d'une malice éternelle et d'une détermination intimidante. La bouche a l'air belle sous les poils de sa moustache. Il ne paraît pas grand mais la hauteur des murs peut aussi donner cette impression. Il se tient droit et sa main légèrement appuyée contre le mur semble défendre l'entrée d'un lieu protégé.

Au-dessus. Un homme, il a peut être 40 ans, est assis, appuyé contre une roche grise. Ses sourcils fournis et sa barbe sont très noirs. Il est pensif, semble fatigué et soucieux à sa façon de prendre son menton dans la main, entre son pouce et son index. Son pantalon est très sale. Son chèche très blanc est bizarrement posé sur sa tête. On imagine qu'il a du l'enlever puis, gêné par le soleil il l'a simplement reposé sans prendre la peine de l'ajuster. Tout près de lui, creusée dans la roche irrégulière, à la fois lisse et faite de vaguelettes d'aspérités, une marche haute, asymétrique et glissante mène à une ouverture ronde et béante. Derrière on suppose une caverne, on aperçoit un mur de la même roche et ce qui doit être le début d'une galerie.

Au-dessus. Un vitrail protégé par de larges croisillons en forme de losanges. Les couleurs sont pâles, un bleu délayé, un jaune verdâtre et orangé et quelques taches blanches, étalées irrégulièrement comme si elle avaient été passées au rouleau par une main désordonnée.

A gauche. Une niche en granit que l'on trouve dans les églises. Sous sa voute, un bouquet de fleurs séchées dans un pot de terre attend les cantiques.

Au-dessous. Un groupe de 15 personnes. 14 femmes et un petit garçon. Elles portent toutes le voile traditionnel, sauf la plus jeune qui doit avoir 6 ou 7 ans comme le garçon. Debout, en rang d'oignons, 10 prennent la pose et sourient ou rient dans leurs costumes de couleurs. Une femme se dirige vers le groupe. Son visage est très noir, ses dents sont très blanches et son foulard vole au vent. A quelques mètres, le garçon suit une femme, sa mère peut être, qui part dans la direction opposée. Elle est vêtue de blanc. C'est la seule dont on ne voit pas le visage, juste un profil masqué par le foulard. Le sol est poussiéreux, de terre claire, de quelques roches et de branchages légers et enchevêtrés. Le ciel est gris pâle.

En face. La nuit est tombée. Un jeune homme à casquette est assis sur un épais tissu posé sur le sable. Absorbé et penché sur ce qui ressemble à un bout de papier d'aluminium, il prépare une chicha. Devant lui, un tas de bois fait de branches tordues sert à alimenter un feu cerné de grosses pierres. Il doit y avoir un peu de vent car les flammes dansent et semblent attirées vers le ciel. A côté est posée une grosse bouilloire. On distingue un buisson sur la droite.

75

Un petit mot pour l'auteur ? 119 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Les Histoires de RAC
Les Histoires de RAC · il y a
Merci pour ce joli moment d'évasion.
Image de Kiki
Kiki · il y a
un joli voyage avec des descriptions magnifiques une plume qui vole en donnant autant de détails que l'on se croirait sur place. J'ai aimé je vous le fais savoir.
Je découvre un peu plus chaque jour des textes en les prenant au hasard sur le site de SE et c'est enrichissant car les échanges qui s'en suivent sont agréables. Merci à SE de laisser d'anciens textes pour les nouveaux.
Je vous invite à l'occasion à aller lire le poème sur les cuves de Sassenage. Si vous passez je vous accompagnerai dans les entrailles de cette terre sacrée et ce lieu magique et enchanté. MERCI d'avance
je vais aller voir si vous avez d'autres textes à votre actif afin de les lire. Et au plaisir de vous lire et relire.

Image de Ratiba Nasri
Ratiba Nasri · il y a
Merci pour ce merveilleux texte. Au plaisir !
Une invitation à soutenir ma nouvelle 'Le tisseur de rêves' en finale du Grand Prix.
http://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/le-tisseur-de-reves-1 Merci d'avance.

Image de Cookie
Cookie · il y a
De superbes portraits et de magnifiques descriptions qui nous emmènent dans un voyage haut en couleurs.
Bravo !

Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Une bien belle plume <3
Image de Cajocle
Cajocle · il y a
Merci ma Nadia. C'est drôle, on ne s'était jamais lu
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Il n'est jamais trop tard :)
Image de Damien Malène
Damien Malène · il y a
Une photo piquée, fond sombre et couleurs vives, contrastées, qui fait diverger l'attention. Sur qui, sur quoi le photographe veut-il attirer l'attention de l'observateur ? Cette photo est un plan parmi les 24 à la seconde d'une scène cinématographiée. On voudrait regarder les autres pour voir la scène s'animer, les personnages bouger...
Image de Lammari Hafida
Lammari Hafida · il y a
Des images de la vie , bravo ! Je vous invite à découvrir mes haïkus d'automne et bonne journée
Image de Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
C'est superbe, j'adore sans restriction, à l'occasion je vous invite à pousser les portes de mon univers. Merci.
Image de Mickaël Gasnier
Mickaël Gasnier · il y a
Cela mériterait une suite, agréable moment...
A bientôt

Image de Cajocle
Cajocle · il y a
Une suite...? La suite de la description des murs de mon appartement ? :-)
Image de Alphonse Dumoulin
Alphonse Dumoulin · il y a
Je débarque par hasard. A lire les commentaires, je suppose que la madame elle est partie. Dommage, j'aimais bien. Bonne route.
Image de Cajocle
Cajocle · il y a
Non, elle est pas partie la madame... Pourquoi ?
Image de Alphonse Dumoulin
Alphonse Dumoulin · il y a
Parce que je revisite celles et ceux qui, à un moment donné, m'ont fait l'amitié de m'inscrire dans leur carnet et dont j'ai apprécié l'écriture. Et que passant à l'improviste, j'ai pour habitude d'arriver avec un petit bouquet. Avant de vous convier à une petite balade "basket au pied", le temps de vous rappeler "Qui suis-je". Seulement si ça vous dit, bien sûr.
Image de Cajocle
Cajocle · il y a
Pas trouvé qui suis je ?

Mais on se connait ? D'avant ?

Image de Alphonse Dumoulin
Alphonse Dumoulin · il y a
"Qui suis-je" est à mon image : un doux poème romantique narrant ma longue errance à travers les tristes rues d'une affreuse cité, à la recherche désespérée de ma maman après l'avoir perdue lors d'une balade dans une glaciale forêt, avec plein de loups et de cailloux et même un ogre. Sauf que l'ogre, on a fini par le manger avec mes frères sœurs.
Image de Cajocle
Cajocle · il y a
Ca a l'air goûteux, je retourne chercher
Image de Alphonse Dumoulin
Alphonse Dumoulin · il y a
Ben, oui. Mais je me rappelle plus trop comment ni pourquoi. En tous les cas, c'était sur Short Edition.

Vous aimerez aussi !