2
min

Le vieil homme dans le réseau

Image de Mjo

Mjo

169 lectures

16

Qualifié

Le vieil homme eut un long moment d’arrêt lorsqu’il lut la liste de mots pour le concours d’écriture organisé par son quotidien favori ; pourtant il s’y connaissait en matière de mots, c’était son affaire à lui, l’ancien instituteur. D’ailleurs il arborait fièrement ses palmes académiques pour ses bons et loyaux services de gardien du temple de l’orthodoxie lexicale : le mot juste, harmonieusement écrit, l’orthographe parfaite, la calligraphie élégante, les pleins et les déliés. Mais ces mots-là, il n’en croyait pas ses yeux. Insensé.
En l’occurrence, ce qu’il ne supportait pas dans cette liste de mots c’est qu’elle le plaçait face à l’inconnu, non seulement de lui mais aussi de sommités telles que Larousse, Robert et autre Littré, même l’Académie française n’en faisait aucun état. Inconnus au bataillon ! Avez-vous jamais entendu ce mot irritant pour une oreille de puriste : « réseauter », une horreur ! Il sonne terriblement faux pour le linguiste qu’il fut et qu’il reste.

Son désarroi passé et ne s’avouant pas vaincu, il reprit plus tard ses esprits et sa lecture à voix haute. Lentement, très lentement, avec bonne volonté, il répéta plusieurs fois les mots, les tournant dans sa bouche, les mâchant, les aspirant, les reniflant, les avalant pour en découvrir d’éventuelles vertus. Il dut s’y reprendre plusieurs fois avant de ressentir un peu la souplesse et la fluidité de ces nouveaux vocables. En douceur, il les récita les yeux fermés ; c’est alors que son horizon linguistique et musical s’élargit grâce à la relation qu’il en fit avec les autres mots. Dans sa bouche il en fit un bouquet.
Mot-complice.
Mot-valise.
Il accepta l’aventure de la nouveauté et apprécia la découverte de ces néologismes.
Rassuré sur ses aptitudes à évoluer et à s’adapter à de nouvelles règles du jeu, il décida de s’essayer à ce jeu en toile d’araignée qui faisait fureur et dont il était, jusque là, un piètre utilisateur, méfiant de la dame blanche vénéneuse et surtout invisible.
Soucieux de vivre dans son temps, il se voulait, malgré tout, ouvert aux nouvelles technologies bien qu’ayant peu d’affinités avec elles à priori .Sa curiosité était de plus en plus souvent aiguisée par le récit de ses amis du Club des mots et motets qui se réjouissaient sournoisement de leurs agapes virtuelles sur la toile d’araignée.
À voir les mines réjouies et les sourires entendus de ses amis, la tentation fut forte d’aller voir de plus près l’objet d’un tel engouement voire revirement de jugement.
Il sauta le pas et s’invita dans la cordée amicale pour chatter, bloguer, twitter, enfin réseauter.
Non seulement il en comprit enfin le sens mais surtout il passa à l’acte. Fort de ce newstyle, il fit son coming out sur facebook et ça, c’est super cool !
Ses critiques se déballonnèrent au fil du temps et il prit son pied à écrire des petites phrases assassines, des commentaires au vitriol sur tout et n’importe quoi, toujours ponctués par des « émoticônes », en clair des smileys ronds comme la tête à Toto. Il émettait une opinion sur tout, sur tout le monde. Il se prit au jeu pervers de l’anonymat. Ses moustaches de vieux chat rusé qui joue avec la souris frétillaient de plaisir et d’un soupçon de cruauté. Mais toujours classieux !

Il trouva dans l’invention de néologismes plus audacieux les uns que les autres une certaine notoriété qui dépassait les frontières des forums et du bon usage de la langue de Molière. Débarrassé des pesanteurs professorales qui lui avaient si longuement collé à la peau, il fit son miel des anglicismes en tout genre. À force de penser comme les Rosbeef il finit par oublier le vocabulaire l’orthographe et la grammaire françaises en usage chez les Froggy. Inventant une nouvelle langue universelle reconnue d’usage facultatif et alternatif : le Charabia.
Il se sentit définitivement un homme nouveau.
Il ne mourrait pas idiot.
Il était in.

PRIX

Image de Eté 2016
16

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Gaspare
Gaspare · il y a
Décidément, j'aime bien votre style et vos idées !
·
Image de Mjo
Mjo · il y a
Ravie que vous ayez aimé mon texte
·
Image de Mjo
Mjo · il y a
Au mieux, le viel instituteur aura fait preuve d'adaptation aux technologies modernes; au pire il aura développé les travers de la curiosité malsaine et du voyeurisme que génère le le réseau. Merci de m'avoir lue .
·
Image de Emma
Emma · il y a
Il mourra moins ignorant mais aura-t'il appris grand chose de plus ?
·
Image de Philshycat
Philshycat · il y a
Bien !!
Mes textes en lice, votes bienvenus !
L'avenir de la justice :http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/reecriture
Portrait dramatique :http://short-edition.com/oeuvre/poetik/jocaste

·
Image de Nadine Gazonneau
Nadine Gazonneau · il y a
Très bien calé au niveau de l'écriture. Académique et puissant. Mon vote en toute "transparence"?
·
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Sans aller jusque là, il est bon de ne pas rester à la traîne face aux évolutions de la société.
·
Image de Mjo
Mjo · il y a
Je suis bien d'accord!!
·
Image de Scribo
Scribo · il y a
Nouvelle descriptive amusante sur l'évolution d'un personnage! Bravo, le lecteur n'est pas perdu ! ;) +1
Voici mon oeuvre présentée en finale de la matinale des lycéens, si vous voulez venir faire un petit tour ;) : http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/tournez-a-droite

·
Image de Marie Guzman
Marie Guzman · il y a
j'aime votre charabia ^^
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Une histoire amusante, bien écrite qui mérite mon vote. Bonne continuation !
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/le-coq-et-l-oie si le cœur vous dit.

·
Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
Savoureux récit, écrit d'une plume alerte qui convient tout à fait à la nouvelle jeunesse de ce vieux monsieur.
·