Le vice des solides

il y a
1 min
25
lectures
0

Et donc... Pour parler sans être interrompu, il faut tout simplement écrire. Écrire et surtout écrire sa force pour que la lumière soit ! Un jeune auteur suis-je, Écrivain poète, nouvelliste  [+]

...Il était une fois, la haine.
1
Une haine qui n'aimait pas voir les hommes en paix,
il voulait gouverner sur eux, être le roi de leur royaume. À l'époque, ce royaume était le coeur.
Les hommes l'adoraient tellement qu'ils voulaient aussi en être les seuls et uniques habitants.
Alors que, voir les hommes ensembles énervait extrêmement la haine et cela la mettait très en colère. Il savait que les hommes provenait d'une grande dynastie, celle de l'Amour <3.
La haine était, elle, vilaine quelle soit, la princesse du mal. Elle était très rancunière et mauvaise. Sa proie quotidienne était l'homme. L'homme pleurait, et l'amour le consolait. Et puis, il fut un temps le feu d'alarme sonna : « binng..!! »
L'armée de la haine se tenait derrière les haies proche du royaume des hommes.
Elle suivait la trotteuse.
Une armure éternellement solide.
La trompette sonna.
Les cries de guerre s'éclatèrent. L'ennemie est en marche.
« Pourquoi donc se battre contre l'esprit de la vie ? »
Alors que le géant était là, l'amour.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Le Cerf

Thalea B.

Il était une fois un conteur d’histoires, qui décida un jour d’étoffer son répertoire. Après tout, le village commençait à se lasser de toujours entendre les mêmes récits, et... [+]