Le tricoteur de virolots

il y a
2 min
520
lectures
331
Finaliste
Jury
Image de Hiver 2021
Je roulais depuis plusieurs jours à vélo dans un pays très plat. Une plaine immense qui n’en finissait pas. Les routes étaient de très longues lignes droites et, comme vous pouvez le penser, à l’allure de mon vélo, je m’ennuyais ferme.
Un soir, sans raison particulière, au bout d’une ligne droite qui durait depuis le matin, j’eus la surprise de trouver un virage, derrière lui, immédiatement, un autre et ainsi de suite. Ma roue arrière n’était pas sortie de l’un que ma roue avant abordait le suivant.
Cette petite route était bordée d’arbres qui m’offraient, après des journées à peiner au soleil, une ombre rafraîchissante et ses bas-côtés étaient semés de fleurs de toutes les couleurs qui embaumaient.
J’arrivais ainsi au village de Taillefer et décidais de passer la nuit dans sa petite auberge. À la fin du repas, je demandais à la jeune fille qui me servait, pourquoi dans ce pays plat, avoir fait des routes qui ne cessaient de tourner, tout en lui assurant, pour ne pas la froisser, que j’avais eu grand plaisir à les emprunter. J’étais le seul client, elle s’assit à côté de moi et me raconta cette histoire.

Il y a très longtemps habitait à Taillefer une jeune fille que tout le monde appelait Fleur. On la surnommait ainsi depuis son enfance pour se moquer d’elle, car elle avait sur la joue droite une tache de vin. Fleur était très malheureuse de ces plaisanteries et se tenait à l’écart des gens du pays.
Un jour, un homme qui cherchait du travail passa à Taillefer. Il s’appelait monsieur Raidillon. Il était très costaud et on l’embaucha au poste de cantonnier. Personne ne voulait en effet s’occuper des longues lignes droites qui traversaient alors le pays, c’était un travail très dur qui n’en finissait jamais. Les gens du village riaient de monsieur Raidillon qui travaillait du matin au soir sous le soleil pour un tout petit salaire. Lui aussi était très isolé.
Fleur et monsieur Raidillon se croisaient parfois. Elle trouvait les biscottos de monsieur Raidillon impressionnants et lui qui aimait bien le vin trouvait Fleur à son goût malgré cette tache sur sa joue droite.
Les railleries continuelles des gens du village les avaient rendus tous deux très timides. Lorsqu’ils se croisaient, ils se voyaient venir de très loin et s’approchant l’un de l’autre savaient, malgré l’envie qu’ils en avaient, qu’ils ne sauraient quoi se dire. Ils se saluaient en rougissant d’un simple signe de tête ou d’un tout petit bonjour et continuaient leur chemin.
Monsieur Raidillon, qui était beaucoup plus malin que les gens ne le pensaient, commença alors à faire zigzaguer les lignes droites du village et à les transformer en petites routes tournicotantes. Il planta les abords d’arbustes et sema sur les bas-côtés des fleurs de toutes couleurs et de toutes senteurs.
Les gens du village vinrent le trouver pour lui demander de remettre leurs routes droites, l’accusant d’avoir l’esprit tordu. Et puis ces arbres et ces fleurs, lui dirent-ils, cela coûte de l’argent et ne sert à rien.
Il leur répondit qu’il tricotait des virolots pour sa fiancée. Comme il était très costaud et n’aimait pas être contrarié, ils repartirent sans insister.
C’est ainsi qu’un jour, sortant tous deux d’un virage, Fleur et monsieur Raidillon se trouvèrent nez à nez sans s’être vu venir. Chacun voulut s’effacer pour laisser passer l’autre. Il fit un pas à droite, elle à gauche puis elle à droite, lui à gauche et toujours face à face, se sourirent puis éclatèrent de rire et n’eurent plus peur. Ils commencèrent alors à parler, repartirent ensemble et on dit au village qu’ils ne cessèrent plus jamais de viroler.
Voilà toute l’histoire, me dit-elle, et depuis les jeunes du village se rencontrent et se poursuivent au gré de nos virolots et nous ne les changerions pour des lignes droites pour rien au monde, car nous avons compris qu’elles ne sont pas le plus court chemin pour réaliser ses rêves.

Elle se leva ; je remarquais alors une jolie petite tache de vin sur sa joue. C’est ainsi que je décidais de rester à Taillefer et que bien des années après, je vous sers dans cette auberge et vous raconte cette histoire.
331

Un petit mot pour l'auteur ? 189 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de LaNif
LaNif · il y a
Oh, comme c'est joli !
Image de A. Nardop
A. Nardop · il y a
Et quel joli commentaire. Merci.
Image de Nadege Del
Nadege Del · il y a
Quand l'auteur arrive à apporter de l'originalité dans la rencontre amoureuse. Bravo
Image de A. Nardop
A. Nardop · il y a
Merci de votre visite.
Image de Hortense Remington
Hortense Remington · il y a
Une histoire très jolie !
Image de A. Nardop
A. Nardop · il y a
Merci d'avoir aimé.
Image de Virginie Denise
Virginie Denise · il y a
Quelle charmante histoire! Mes petites voix pour Fleur et Monsieur Raidillon.
Image de A. Nardop
A. Nardop · il y a
Un grand merci pour vos petites voix.
Image de Lucyle Maurice
Lucyle Maurice · il y a
Une histoire très mignonne. Merci pour votre partage 🐾
Image de A. Nardop
A. Nardop · il y a
Merci de votre visite.
Image de Choubi Doux
Choubi Doux · il y a
Une très belle histoire comme on aimerait tant en croiser au détour de chaque chemin des jours :)
Image de A. Nardop
A. Nardop · il y a
Pourrons-nous cheminer encore ? Merci de votre visite.
Image de Sylvie Legendre
Sylvie Legendre · il y a
Mon vote pour votre belle histoire où l'on rencontre l'amour au détour d'un chemin !
Image de A. Nardop
A. Nardop · il y a
Merci de votre visite.
Image de Fid-Ho LAKHA
Fid-Ho LAKHA · il y a
Belle petite histoire d' amoureux ! Désormais,quand je prendrai des virages, je penserai à Fleur et à Mr Réveillon !
Image de A. Nardop
A. Nardop · il y a
Ils vous en remercient.
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
J'ai voté sans laisser de commentaire, veuillez m'en excuser... le Pfizer est passé par là... Félicitations donc pour cette place en finale et bonne chance !
Image de A. Nardop
A. Nardop · il y a
Merci.

Vous aimerez aussi !

Très très courts

L'air du pays

A. Nardop

Il y a longtemps que Lucien n’avait passé une aussi bonne nuit.
La chaleur étouffante ne l’avait pas gêné, il ne se souvenait pas avoir rêvé et se réveillait en pleine forme pour cette... [+]

Très très courts

Dissolution

Laurène V.

Une goutte d'eau tombe du plafond. Puis une autre. J'en ai marre. Ça fait des mois que le toit de ma chambre devrait être réparé. Dormir dans une piscine, n'est-ce pas le plus beau des rêves... [+]