1
min

Le temps d'un baiser

19 lectures

0

Elle m’adresse un sourire radieux avant de monter dans la voiture,
La portière se referme et je la regarde s’en aller.
J’ai encore le goût de ses lèvres sur les miennes,
Je sens encore le parfum de ses cheveux.
Je lui ai parlé toute la nuit,
Ses yeux verts m’ont tout de suite hypnotisé.
Je l’ai regardé danser sans la rejoindre,
J’ai vu les autres l’inviter, sans pouvoir m’interposer.
Alors j'ai serré ses mains de poupée sans pouvoir me résoudre à les lâcher.
Et finalement c’est moi qui l’ai raccompagné,
Prenant mon courage à deux mains,
C’est moi qui l’ai embrassé.
Au bout de la rue la voiture disparaît,
Emportant avec elle, celle qui m’a fait rêver,
Cette fille que je ne reverrais peut-être jamais.

Je l’attends, le signe qui me permettra de tout comprendre,
Mais il n’arrive pas, aucun message, aucun geste.
Je ne cesse de me répéter que peu importe,
J’ai beau dire que ça ne m’affecte pas,
Je ne peux m’empêcher d’y penser tout le temps.
Tout me ramène à cette soirée, à ce baiser.
J’aimerais lui parler, tirer les choses au clair,
Mais j’ai trop de dignité,
Ou pas assez de courage,
Pour faire le premier pas.
Alors j’attends, ce signe qui ne vient pas.
J’attends et je désespère de revoir un jour,
Celui qui m’a fait rêver,
Celui que je ne peux pas oublier,
Celui que je ne reverrais peut-être jamais.

Nous nous sommes embrassés sans penser à demain,
Les braises de ce qui aurais pus être de l'amour se sont éteintes.
A présent chacun avec sa fierté attends l’autre dans son coin.

Thèmes

Image de Très très courts
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,