Le téléski

il y a
2 min
1 316
lectures
113
Finaliste
Jury
Recommandé

En un mot j'aime la vie ! Les mots doux, les mots chuchotés, les mots-valises ou les mots-clés. Et les partage  [+]

Image de Été 2014
Autour du chalet, la neige est étincelante, aveuglante. Je me suis levé tôt ce matin. Toute la nuit, j’ai repensé à cette décision à prendre avant la fin de cette journée. Répondre ou non à l’ultimatum posé par Lily.
Sophie se lève et lance :
- Marc, si on allait faire du ski aujourd’hui ? Cela va te changer les idées. Tu as l’air préoccupé en ce moment.
- Si tu veux, répondis-je sans la regarder.
J'ai rencontré Lily dans une galerie. Elle exposait ses photos, une série de portraits, aux cadrages resserrés. Lily aimait les gens et cela se voyait. Son regard pétillant m’a séduit tout comme son rire qui emporte tout sur son passage, avec la puissance d’une cascade bouillonnante. Lily est entrée dans ma vie par effraction. Au début, j’ai cru à une simple aventure. Puis au fil des jours, j’ai eu de plus en plus besoin de son regard.
Hier, elle m’a lancé :
- J’ai besoin d’être fixée. J’ai besoin de vivre avec toi en pleine lumière, pas cachée derrière les réverbères.
Je l’ai serrée dans mes bras et lui ai glissé :
- Laisse-moi une journée.
- Méfie-toi, je n’attendrai pas plus. Ce sera la fin de notre histoire. Si tu ne sais pas prendre de décision, je le ferai à ta place.
En arrivant au Planolet, peu de voitures. Cette petite station de Chartreuse nichée au creux des sapins est fréquentée par les habitués mais là, bizarrement, presque personne.
- Cela te dit de rejoindre Saint-Pierre-de-Chartreuse par le téléski ?
La voix de Sophie est anormalement enjouée, pointue.
- Oui c’est une bonne idée, répondis-je d’une voix détachée.
Nous sommes seuls à prendre ce téléski. Il est réputé difficile, très raide, tout le temps à l’ombre et souvent verglacé. Quelques pommes de pin entravent la piste. Sophie passe devant comme souvent. Je prends la perche machinalement. De dos, je l'observe. Elle est encore belle, même si son corps ne me fait plus vibrer. Comment ses courbes que j'aimais tant caresser me laissent à ce point si indifférent ? Bien sûr, on fait encore l'amour mais mécaniquement, l'élan n'y est plus. Une question de regard sans doute. L'amour s'est peu à peu retiré, doucement, se cognant aux plis insidieux de la vie quotidienne. Je suis paradoxalement habitué à elle, à son corps, l’odeur de sa peau qui me rassure. Un peu trop sans doute. C'est quand j'ai rencontré Lily que j'ai compris que je vivais au ralenti une petite mort. Est-ce que Sophie se doute de quelque chose ? Ces derniers jours, je pense tout le temps à Lily, ses hanches, ses petits seins et ses yeux mutins qui semblent me dire : viens, approche.
Perdu dans mes pensées, j'ai failli tomber sur une plaque de verglas. Une distraction qui ne m'est plus coutumière, moi qui, depuis ma rencontre avec Lily, me sens incroyablement vivant et présent. Je sais que Lily ne changera pas d’avis. Je dois prendre cette décision. Ce sera au sommet du téléski. L’arrivée est proche. Le soleil est presque aveuglant. La décision s’impose comme une évidence. Je plisse les yeux. Sophie me sourit, un sourire étrange. Dans sa main droite, un révolver. Le coup de feu est parti, précis, net. Une tache rouge sur la neige, comme un point final.

Recommandé
113

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !