Le Syndrome de la Marmotte...

il y a
1 min
225
lectures
56
Finaliste
Jury

Bonjour ! Amusement, émotions et aventure, j'aime partager tout cela dans mes écrits. C'est la première fois que je m'essaye au "très très court". C'était un challenge, mais aussi un plaisi  [+]

Image de 2016

Thème

Image de Lever de bonheur
Simon Rochan n'avait jamais été matinal.
Enfant déjà, sa mère vivait une véritable épopée pour le réveiller. La pauvre femme, horlogère de profession, passait au moins trois fois dans sa chambre avant de parvenir à l'extirper des griffes de Morphée.
Une pétition des voisins l’ayant obligée à abandonner l’usage de sa corne de brume, il lui fallait lutter au corps à corps avec le cocon dodu que formait la couette enroulée autour de Simon telle une tortilla enlaçant sa viande préférée.
Malgré ses efforts, jamais elle ne parvint à lui inculquer ce principe fondamental : le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt !

Simon aimait tant dormir que ses parents, inquiets, l'avaient emmené voir des spécialistes. Mais, après des tests approfondis, ils avaient conclu que tout était normal.
Au début, ses proches pensèrent qu'il dormirait moins avec l'âge. Il n'en fut rien. Ses parents, ses camarades et même ses professeurs durent se résigner à ses retards. Ses mots d’excuses parlaient d’oreillers trop moelleux, de surplus de chaleur émanant de la couette ayant entraîné sa lézardification momentanée, d’une faille temporelle transformant cinq minutes en une heure, ou encore du kidnapping de sa conscience par des rêves passionnants.

A trente-sept ans, critique gastronomique réputé, Simon était marié, mais n'était toujours pas du matin. Depuis son accident de vélo, un an auparavant, sa marmotte intérieure avait pris le dessus. Ses rêves si agréables, si colorés, lui procuraient bien plus de bonheur que la réalité.
Sept réveils dispersés dans la pièce étaient nécessaires pour le faire émerger. Sa femme, lasse de subir chaque jour le même concert discordant, avait migré vers la chambre d'amis.

Pourtant, ce matin là, Simon fronça les sourcils. Les yeux fermés, à moitié endormi, il se demanda ce qui avait pu le réveiller. Sa radio l’informa qu’il était six heures vingt-trois, soit bien avant la première sonnerie.
Submergé par l’ahurissement, jamais il ne s’était réveillé si tôt, il se demanda s'il devenait insomniaque. Cette inquiétude lui fit ouvrir un œil.
Il porta machinalement la main à son visage pour le protéger de la lumière qui entrait à flots, en ce beau matin de juin.
Simon hoqueta de joie. Des larmes de bonheur roulèrent sur ses joues. Il voyait, très flou mais il voyait ! La cécité corticale consécutive à son accident commençait enfin à s'estomper. Il découvrit que pour la première fois, il était heureux de s'être levé de bonne heure et courut réveiller sa femme.
56
56

Un petit mot pour l'auteur ? 41 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de RAC
RAC · il y a
Votre texte m'a tenue éveillée jusqu'à la fin ! Très plaisant, original & bien écrit ! A +
Image de Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
Longtemps je me suis couché de bonne heure, disait Proust. Moi j'aime bien quand Simon se lève de la même façon. A l'occasion je vous invite à pousser les portes de mon univers, merci.
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
Un magnifique lever de bonheur !
J'aime beaucoup la rupture dans le texte avec cet accident de vélo qui nous amènera à cette belle fin pleine d'optimisme !

Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Je relis votre TTC avec le même plaisir : un texte servi par une belle écriture et qui intrigue tout du long pour déboucher sur un moment de pur bonheur !
Vous avez aimé mon verglas, et je vous en remercie. Il est en finale. Irez-vous le soutenir à nouveau ? http://short-edition.com/oeuvre/poetik/verglas

Image de Perle Vallens
Perle Vallens · il y a
Etonnant texte que j'avais manqué.
Image de Dominique Hilloulin
Dominique Hilloulin · il y a
Une belle construction , un sujet sérieux traité avec la distance humoristique "juste". Mon vote+1! à l'occasion , je vous suggère de vous inviter sur ma page.
Image de Emily
Emily · il y a
en toute simplicité!! très beau texte, bravo
Image de Élodie Guti
Élodie Guti · il y a
Je suis toujours aussi fière de toi Loute ! L'histoire est touchante, et joliment écrite...
Image de Brigitte Prados
Brigitte Prados · il y a
Ah, quelle joie, ce réveil ! Bravo, Loute ! Bonne chance pour la suite.
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Moment émouvant. Il fait bon de se lever tôt dans un tel contexte.