Le sommeil réparateur

il y a
1 min
70
lectures
26

Toute ma vie a été bercée par la littérature, la poésie, et le théâtre. J'ai pris la plume très tôt, et bien que légère elle donna du poids à mes mots, qui devinrent des récits, des  [+]

— Vous avez besoin d'une bonne nuit de sommeil.
— Oh ! Que oui !
— Rien de tel qu'un bon sommeil réparateur !
— Un sommeil réparateur ? Il répare quoi ?
— Vous !
— Mais je n'ai pas besoin d'être réparé, je ne suis pas une machine ! Je ne savais pas que le someil était mécanicien !
— Oui, je sais, mais je vous parlais de la mécanique du sommeil !
— Le sommeil a une mécanique ?
— Bien sûr !
— Et il est réparateur ?
— Bien entendu !
— Est-ce qu'il se répare lui-même ?
— Ben non !
— Pourquoi ?
— Parce qu'il ne dort pas !
— Alors il n'a pas besoin de lui ?
— C'est ça, vous avez tout compris !
— Il fait dormir les autres, il les répare pendant leur sommeil, et lui ne dort pas et ne se répare pas !
— Vous avez tout compris !
— Vous n'avez pas plutôt un réveil réparateur ?
— Non, j'ai cassé le dernier ?
— Donnez-le au sommeil, il va le réparer !
— Mais un réveil ne dort pas !
— Oh ! Vous commencez à me les briser, vous ! Le sommeil ne dort pas, le réveil ne dort pas, le sommeil est réparateur, le réveil est cassé, et le sommeil ne peut pas réparer le réveil ! Et moi qui ne suis pas cassé vous voulez que je dorme pour être réparé par le sommeil ?
— En quelque sorte !
— Mais c'est une histoire à dormir debout !
— Je ne vous le fait pas dire !

 

26

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Big bang

Laureline Maumelat

Vivien entrebâille l'épais rideau de velours pour tenter d'apercevoir une fois de plus celle qui emménage à côté. La lumière du soleil couchant est encore vive et il plisse les yeux, ça ne... [+]