Le Sentier de randonnée du Gorneton

il y a
1 min
146
lectures
54
Qualifié
Image de 2020

Ruisseau, trait d’union, de Seyssuel à Chasse sur Rhône, ton nom, Gorneton, se transmet avec respect, ta renommée se perpétue tous les deux ans, la biennale de l’art nature, porte haut des œuvres, certaines éphémères, toutes sensibles.

Galets, autant de prises glissantes qui s’offrent à chaque pas du sentier d’accès en pente, galets, présage d’humidité et d’eau.

Ouvertures, de toutes parts, pénétrer le domaine, un jeu d’orientation, les chemins à flanc de colline, leurs vues d’en haut, au fond, la combe, la fraîcheur, le silence, l’invitation.

Ruisseau filet d’eau au cœur de l’été, se retire dans des vasques à l’eau trouble éclaircie d’un rayon de soleil, s’infiltre sous une racine, cascade, épouse le contour des roches moussues, converge vers le fleuve.

Nature protégée, sentier où les arbres forment une voûte majestueuse, que les clairières dévoilent, où les passages d’une rive à l’autre sont faits de bois récupéré, où des troncs tombés servent à traverser, où les oiseaux habitent sans se sentir menacés.

Emotions, à l’écoute de chants d’oiseaux que le silence du lieu amplifie, en observant les libellules s’affairer autour des piscines naturelles, à sentir la terre gorgée d’eau.

Temps, celui de la création, de la métamorphose, de la proximité entre humains et nature, correspondances, regards, rien que la nature pour matière, le bois, l’eau et la pierre pour dire, faire voir. L’éphémère et le durable.

Ombre protectrice dans la combe, ombre mystère, ombre fuyante, quand le soleil troue la canopée.

Nœuds, entre, voisinage, visiteurs, protecteurs du site, un bien commun, une ressource, de la source au confluent.

54

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,