Le secret de l’ADN

il y a
3 min
232
lectures
271
Qualifié

Ancien professeur de physique à l'université, je m'intéresse désormais à l'écriture d'essais hors champ scientifique sur le sens notre vie et à la pratique du piano classique  [+]

Image de 2021
Image de Très très court
Tenter de comprendre et expliquer le sens de la vie sur des bases scientifiques était devenu la préoccupation obsessionnelle du vieux professeur solitaire. Pour illustrer cette quête, il avait trouvé une très belle image allégorique sur internet. Elle montrait la silhouette noire d'un homme sur la Terre et son enveloppe radiante projetant une double torsade de filaments lumineux vers le cosmos. Selon lui cette représentation ésotérique et cette spirale infinie ne pouvaient être qu'une vision d'artiste de l'onde associée à notre corps astral et à son ADN qui s'évadait au moment de notre disparition terrestre. Cette projection lui parlait, car elle lui semblait en parfait accord avec l'idée des philosophes sur l'esprit et la matière et celle la dualité onde-corpuscule des pionniers de la mécanique quantique. Il l'avait donc choisie pour introduire son exposé à l'Université de tous les savoirs. Mais son diaporama achevé, il apprit du superviseur que cette superbe illustration ne pouvait être visionnée dans un établissement public, à moins de démarches administratives interminables et peut être coûteuses, relatives aux droits à l'image.
Ainsi toute représentation, même schématique de l'ADN, pouvait, de nos jours, être diffusée sans restriction sur la toile à des fins publicitaires et commerciales. Mais elle était devenue propriété intellectuelle de ceux qui utilisaient son image en dehors du champ scientifique ou médical.
Et pourtant nous étions bien loin de sa formule chimique, qui elle heureusement pouvait être reproduite sans la permission des héritiers de Lavoisier et de leurs nombreux successeurs, dont le travail acharné avait permit de révéler l'ADN et sa structure porteuse du secret de l'existence, songeait le vieil homme. Il était convaincu que cette macromolécule primordiale de la vie appartenait, non seulement au Grand Alchimiste Créateur, mais aussi à chacun de nous, puisqu'elle est la signature inimitable de chaque être vivant. Enfin ses combinaisons illimitées formant, selon lui, la véritable toile intergénérationnelle depuis le début du règne végétal et animal en fournissaient les preuves, s'il en est, de l'unicité et de la multiplicité de la création.
Oui la commercialisation de toute découverte choquait le professeur au plus au point. Toute utilisation artistique et spirituelle de sa symbolique, pour stimuler notre réflexion, de même que toute modification de l'ADN nécessaire pour sauver des vies, auraient dû faire partie du bien commun. Tout cela ne devait pas donner lieu à un quelconque marché.

La mort dans l'âme, d'un clic, le vieil homme supprima l'image de l'homme face au cosmos. Mais à peine avait-il accompli son geste, qu'une voix, extrêmement lointaine, lui parvint : « Nous allons en trouver une autre ensemble, laisse toi conduire. »
Alors sans trop savoir pourquoi, il se dirigea vers le salon poussiéreux à l'étage, où il ne se rendait presque plus depuis dix ans. Son regard embrassa la pièce et se porta vers la bibliothèque. Sans doute trouverait-il dans ses livres de recherche ou ses albums un dessin ou un schéma de son cru, qu'il avait oublié. Levant la tête, son attention fut attirée vers l'étagère supérieure, la plus haute. Là trônait, oublié entre deux livres, un petit coffre breton en bois, sorte de boîte rectangulaire sculptée avec deux anses, une petite serrure médiévale, munie d'une petite clé. Il se souvint dans l'instant que sa compagne avait conservé cet objet depuis sa plus tendre enfance et qu'elle le lui avait montré au tout premier jour de leur rencontre. C'est mon coffre à trésors, lui avait-elle dit. Il m'a d'abord servi de boîte à bijoux de petite fille, puis de boîte aux lettres de mes amoureux.

Le vieux professeur prit son escabeau. Il s'empara du petit coffre, le posa puis l'ouvrit. A son étonnement, celui-ci contenait quatre petites boîtes en carton superposées de même dimension. Dans celle du fond il trouva quelques petits bracelets artisanaux, certains avec des perles multicolores, un ruban de fillette vert, un scoubidou, une pièce de un centime de franc, datant de 1946, ainsi qu'une dent de lait. Dans la seconde se trouvait la photo d'un petit chien noir et de sa jeune maîtresse un genou à terre et caressant l'animal. Il y avait aussi une lettre adressée à la pensionnaire du lycée de Provins, qu'il s'abstint de lire. Mais, à celle–ci, était agrafée la photo d'un jeune et bel adolescent en maillot de bain, au nom ou surnom de Tatou, qui avait un bras atrophié. Dans la troisième boîte, il découvrit les bracelets de naissance de deux nouveau-nés, qu'il connaissait bien, ainsi que deux petites enveloppes contenant leurs mèches de cheveux. Enfin la dernière boîte, celle du dessus, contenait de petits gadgets, des voiturettes et des figurines en plastique, des confettis, des gommettes... Il se souvint alors que sa tendre amie avait, dans un dernier usage affecté, ce coffre aux petits-enfants pour les fêtes et anniversaires.
Mais parmi tout ce bric à brac ludique, son attention fut attirée par de petites boules de coton colorés, et bien en évidence, deux petits serpentins enroulés à plat, l'un rose et l'autre bleu ainsi qu'un petit tube de colle blanche.

En un éclair le vieux professeur comprit. Redevenu écolier studieux et heureux, il étira, le serpentin bleu pour en faire une spirale, puis il fit de même une hélice avec le serpentin rose. Il imbriqua les deux spirales, veilla à les enrouler en sens inverse, comme les escaliers de Leonard de Vinci, puis colla sa maquette sur une feuille de papier blanc pour que tout cela tienne bien. Le travail achevé il entendit alors la douce voix intérieure :

« Regarde, nous avons maintenant une belle image 4D du squelette de l'ADN. Elle s'inscrit dans l'éternité de l'espace- temps, bien à nous. Rappelle-toi, désormais la double hélice et ses séquences de nucléotides, ses codes en perpétuelle agitation, c'est pour savants, mais pour nous tous l'ADN ce n'est que cela : deux rubans rose et bleu qui se sont enroulés pour l‘éternité, le vrai ADN messager. »

Le vieux professeur avait enfin compris. Lentement il prit son appareil photo, il avait sa belle image, elle était notre bien commun. La conférence pouvait commencer.
271

Un petit mot pour l'auteur ? 73 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Ray dit Kourgarou
Ray dit Kourgarou · il y a
Finement joué.
J'ai lu avec d'hélice cette histoire qui se déroule et s'enroule avec un brin de nostalgie et beaucoup d'émotion.
RdK.

Image de Cristo R
Cristo R · il y a
merci vivement
Image de Annabel Seynave-
Annabel Seynave- · il y a
C'est joli comme histoire ! L'idée de représentation, d'appartenance de l'image à tous, de bien commun ... Un bon moment de lecture.
Image de Cristo R
Cristo R · il y a
merci beaucoup pour votre lecture et commentaire
Image de Oriel
Oriel · il y a
CQFD. Ou le pouvoir de l'imagination.
Image de Cristo R
Cristo R · il y a
Merci beaucoup et attention aux vipères des parkings
Image de gillibert FraG
gillibert FraG · il y a
Je reviens pour soutenir ce texte
Image de Randolph B.
Randolph B. · il y a
Je découvre, un peu tard, ce récit élégant, dans lequel la spirale poétique s'enroule dans la scientifique. C'est très agréable à lire, merci !
Image de Cristo R
Cristo R · il y a
merci beaucoup, et je reconstitue ma liste d'abonnés
Image de Boubacar Mamoudou
Boubacar Mamoudou · il y a
Absolument correct !
Image de ismael savane
ismael savane · il y a
Bravo pour ce beau texte ! Vous avez mon like. ET merci de passer faire un tour chez mon et soutenir son texte si vous avez le temps. 🙏
Le lien du vote
👇👇👇👇.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/l-art-de-la-vie-et-de-la-reussite

Image de Cristo R
Cristo R · il y a
Merci pour votre lecture , j' ai dèjà voté et lu le texte de votre ami. J'ai également vu que vos textes ont disparu de la plateforme par suite du piratage, il faut les recharger.
Image de Cristo R
Cristo R · il y a
merci j'ai déjà voté sur son texte sur la vie et la réussite
Image de Marie Guzman
Marie Guzman · il y a
j'avais déjà lu ce texte et lu votre commentaire
un texte qui mêle poésie et science qui m'a séduite par son originalité

Image de Cristo R
Cristo R · il y a
Merci beaucoup. Les anciens commentaires ont disparu et de nouveaux renaissent de leurs cendres
Image de Marc d'Armont
Marc d'Armont · il y a
Mon vote renouvelé pour la science et la poése.i
Image de Cristo R
Cristo R · il y a
merci infiniment
Image de Aane Korne
Aane Korne · il y a
Bravo à vous pour cette belle création. Un tour au labo, un tour dans la génétique, un tour en soi.
Image de Cristo R
Cristo R · il y a
Oui totalement merci