Le secret

il y a
1 min
17
lectures
2

Je suis un homo economicus englouti dans mon époque, comme tous mes personnages. Retrouvez mes critiques et chroniques sur Azimut et abonnez vous: https://blogdesign.blog/ Suivez moi sur ma page  [+]

On arrivait à Valencienne. Chaque année, on pensait que c’était le dernier voyage pour la 4L et on espérait que papa se décide enfin à acheter une nouvelle voiture. Mais non, encore cette année, elle tiendrait bon.
- C’est encore loin maman ?
- Non mon chéri, on y sera dans une demi-heure.
Ah, les petits derniers, c’est quand même quelque chose. À son âge, on me répondait déjà par une raclée quand je posais cette question.
Une demi-heure plus tard, la voiture fit une embardée pour éviter un nid de poule et s’engagea sur le chemin qui menait à la ferme.
Hervé nous attendait. J’adore mon cousin. C’est vrai, il est beaucoup plus vieux que moi, il a 20 ans, mais il est super sympa. Maman dit qu’il est un peu simplet, je ne sais pas ce que cela veut dire.
La voiture s’est arrêtée au milieu de la cour et Hervé est venu aider papa à sortir les bagages.
- Merci Hervé.Thérèse est arrivée ?
Thérèse, c’est une tante de papa. On est venu pour fêter ses 75 ans. Je l’aime pas la tante Thérèse. Elle m’appelle « la gamine » et me file des gifles au moindre écart. Elle me reproche de pas avoir « les bonnes manières ».
Hervé prit un air étrange avant de répondre.
- N...non, elle ét...était là ce matin m...mais elle est partie juste après le déjeuner.
Hervé était peut-être simplet, mais comme on le regardait tous sans rien dire, il a fini par comprendre que nous voulions en savoir plus.
- U...une voiture est ve...venue la chercher.
Les yeux de maman se mirent à briller tout à coup.
- C’était un homme ?
- Je...je...je sais pas. C’était une b...belle voiture.
On voyait bien qu’il y avait autre chose qu’Hervé ne voulait pas dire. Le silence devenait lourd, mais il avait dû promettre. Papa lui tapota l’épaule.
- Allons, Hervé, on est en famille... Tu peux tout nous dire.
- J...j’ai promis. J’ai promis à tante Thérèse.
- Tu as promis le silence à cette vieille langue de vipère ? Tu ferais bien de ne pas la tenir, ça lui servira de leçon. C’était son amant ?
- N...non, c’était l...le docteur.
Hervé s’arrêta net comme s’il en avait trop dit.
- Le médecin ? Ne me dis pas que Thérèse attend un heureux événement. À son âge, ce serait cocasse.
Hervé a tenu bon et nous n’avons pas réussi à en savoir plus. Le soir, tante Thérèse est revenue toute souriante. Personne ne l’avait jamais vue comme ça. Je pense que le mystérieux docteur avait dû la déposer au début du chemin parce qu’ elle est arrivée à pied.
Quand je serai grande, j’aurai plein de secrets.
2

Un petit mot pour l'auteur ? 3 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Odile
Odile · il y a
A quelque chose secret est bon !
Image de Ch. Deguerrelasse
Ch. Deguerrelasse · il y a
Un tantinet rétro, ce "secret de famille" restera dans les annales !
Image de Edouard Latour
Edouard Latour · il y a
Il n'a visiblement pas fait l'unanimité. Je me suis demandé si c'était à cause du cousin bègue.

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Ma narratrice

Stéphanie Aten

Je la voyais comme une journée maudite. De ces journées où le temps se prend continuellement les pieds dans le tapis, où l’espace est fait de murs dont la distance se réduit. Je ne suis pas... [+]