Le salon de lecture

il y a
1 min
25
lectures
3

En ce cabinet très discret où l’on s’isole généralement, que l’on nomme « petit coin », « W C », « lieux d’aisance » ou ironiquement « salon de lecture », notre temps de passage est de quelques minutes à une demi heure, rarement plus. Ou alors c’est parce que l’on s’y est endormi.
En cet endroit on peut faire deux choses à la fois. Comme son nom l’indique, l’aisance corporelle y est naturelle. On y est habituellement bien assis, les deux mains sont libres et l’esprit se trouve disponible. La chose principale que l’on y fait ne sollicite pas particulièrement l’attention et la lecture est le plus agréable moyen pour que ce moment devienne un loisir.
Je vous mets en garde pour que ce lieu de culture spirituelle ne ressemble pas aux salles d’attente des médecins, avec les mêmes revues depuis plusieurs années, auxquelles il manque le plus souvent les pages de couverture.
Ma longue expérience m’autorise à vous suggérer d’y placer des recueils de poésies que vous renouvellerez de temps en temps. Un recueil de poèmes ne se lit pas comme un roman. Sa lecture peut s’apparenter à la dégustation d’amuse-gueules, on picore des petits fours comme on savoure des poèmes, en reprenant ceux qui nous ont semblé les meilleurs, qui nous ont le plus touché. On ne fait pas un repas avec des gâteaux apéritifs, on ne lit pas de la poésie pendant des heures, sous peine d’indigestion, au risque d’une overdose. Le temps dont on dispose s’accorde bien avec la lecture de textes courts.
C’est la recherche de l’apaisement viscéral, de la félicité intellectuelle. Cela vaut bien les techniques de bien-être venues d’Asie dont on nous vante les vertus.
Même si vous constatez la déchirure et l’absence de quelques pages, signe d’une impérieuse nécessité ou d’un parfait mépris envers l’auteur, n’installez pas de caméra de surveillance, le lieu doit rester intime. Pour y remédier, veillez rigoureusement à la présence de papier hygiénique et remplacez le recueil du poète outragé par le livre d’un autre auteur.
Je veux aussi donner espoir à ceux dont l’intestin est un peu paresseux. Il arrive que les textes de certains poètes aient des propriétés laxatives.


3

Un petit mot pour l'auteur ? 4 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Pour que l'aisance spirituelle vienne doubler l'aisance corporelle, je recommande les oeuvres suivantes :
* Les Mémoires de W.C. Fields
* The Shadow Cabinet, de Maureen Johnson
* L'épisode Gog et Magog dans la Bible ou dans le Coran...

Image de Michu Brochel
Michu Brochel · il y a
Merci pour ces conseils.
Image de Philippe Clavel
Philippe Clavel · il y a
Signons la pétition pour l'installation obligatoire d'un distributeur d'histoires courtes estampillé Short Édition dans tous les WC !
Image de Michu Brochel
Michu Brochel · il y a
Merci!