Le rêve désespéré de Martin

il y a
2 min
594
lectures
181
Qualifié

Après des années de rationalité... La découverte de l'écriture m'a permis de donner libre cours à ma créativité et à mon amour de la langue française. Quel plaisir d'écrire comme de lire  [+]

Image de Printemps 2018
Martin est né à Pornic. Il vit au bord de la mer. La mer, calme, scintillante, infinie, toujours changeante... Pourtant, Martin se sent des horizons limités. Le bateau, le patron, les levers tôt, la marée, le poisson, les vents, les vagues, le tangage, le poisson encore, le sel, le froid, l’eau, la criée, le poisson toujours, les quotas, la fatigue, la routine, l’ennui, encore, encore, toujours ! Cette roue immuable dans laquelle il tourne comme un hamster l’étourdit jusqu’à le rendre fou. Vingt-cinq ans déjà et comme seuls plaisirs les virées avec les copains, laissant au petit matin des gueules de bois toujours semblables, et des aventures passagères avec des filles d’un soir, pour se dire à la solitude retrouvée toujours les mêmes « à quoi bon ».

Mais un jour, la colère montera ! Une goutte d’eau, peu importe laquelle, fera déborder le vase et Martin partira ! Il se lèvera une heure avant l’heure, mettra sa vareuse, celle de tous les jours, il n’en a pas d’autre, fermera sa porte comme d’habitude et traversera la ville assoupie. Il arrivera au port et, seul à la manœuvre pour la première fois, lancera le moteur du chalutier avant de larguer les lourdes amarres. Il sortira du port, dans le sourd grondement du diesel et dans le tintement régulier du radar de bord, mettra le cap sur la haute mer et filera droit dans la houle sans idée de retour. Tant pis pour la colère du patron, tant pis pour la tristesse de ses parents, tant pis pour l’incompréhension de ses amis et tant pis pour ses propres doutes et sa tristesse, Martin partira !

Il ira seul, toujours tout droit, au rythme des vagues, du clapot, du roulis, au rythme du soleil traversant les cieux et des froides étoiles, au rythme des heures s’écoulant à ne rien faire d’autre que regarder la mer, regarder le ciel, regarder l’horizon, toujours identique et reculant à mesure qu’on avance vers lui, cet horizon encerclant le bateau après dix heures de mer, toujours tout droit...

Au bout de trois jours, le carburant sera épuisé, le bateau flottera livré aux seuls caprices des vagues et des vents, des houles et des courants. Martin aura faim, il aura soif. Il restera allongé sur le pont à regarder dans le ciel les trainées évanescentes des avions, rêvera à des voyages, à des pays, à des îles, à des langues inconnues, à des aventures qu’il ne vivra jamais. Il passera les heures, immobile, à fixer maille après maille les filets entassés contre la cabine, à se perdre dans ce monde labyrinthique et régulier symbole de la prison qu’il a quittée.

Au bout de dix jours, il se sera abandonné sans lutte, la conscience de son corps et de son esprit l’aura quitté. Il n’y aura plus de poisson, plus de mer, plus de bateau, plus de jour ni de nuit, plus d’hier ni de demain, à peine quelques impressions fugitives de dragons, de démons, de visages grimaçants, des flashes de couleur, des sourires, la douceur de sa mère. Martin sucera son pouce et restera immobile, recroquevillé dans la seule liberté qu’il aura trouvée.

181

Un petit mot pour l'auteur ? 52 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Les Histoires de RAC
Les Histoires de RAC · il y a
Un peu comme une journée orageuse qui s'assombrit... Déprimant sur la fin mais bien écrit !
Image de michel jarrié
michel jarrié · il y a
J'avais bien apprécié votre écrit. En ferez vous de même pour ma ''putain de nuit '' ? bonne journée.https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/putain-de-nuit
Image de michel jarrié
michel jarrié · il y a
J'avais bien apprécié votre écrit. En ferez vous de même pour ma ''putain de nuit '' ? bonne journée.https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/putain-de-nuit
Image de Elena Moretto
Elena Moretto · il y a
je me suis laissé emporter par les vagues de vos mots si beaux. Je ne pourrais que regretter de ne pas être arrivée plutôt.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Terrible destinée d’un Martin pêcheur, encore un homme broyé par son métier qui ne le fait plus vivre. Très noir, très bien écrit !
Image de Atoutva
Atoutva · il y a
Un coup de blues qui peut arriver à n'importe qui. Jusqu'où peut amener la déprime. Magnifiquement écrit.
Mon vote.
mon lierre vous tentera-t-il? (en compét été 2018) http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-lierre-1

Image de Louise Calvi
Louise Calvi · il y a
Le désespoir en qq mots bien choisis.

Avant la ligne d'arrivée des qualifs, puis-je vous inviter à suivre une ombre légère ? http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/lombre-legere-de-noemie

Image de Maour
Maour · il y a
Belle utilisation du futur, belle direction prise par le texte, très belle image finale ! Je suis ravi d'avoir découvert ce ttc :)
Passez donc rencontrer mes Schnouilleurs JCT !

Image de Daniel Nallade
Daniel Nallade · il y a
Un bel écrit sur le désespoir
Image de Corinei
Corinei · il y a
Martin a rêvé et il est allé au bout de son rêve
Image de Kiki
Kiki · il y a
je vous donne mes 3 voix pour ce beau récit. Tristounet à la fin mais ne dit on pas que la vie c'est la mort ? Alors BRAVO
Je vous invite à aller lire "les cuves de Sassenage et je vous guiderais dans les entrailles de cette terre adorée. MERCI d'avance

Image de Pat
Pat · il y a
Pauvre Martin ! choisir sa fin à défaut d'avoir choisi sa vie. Il faut être vraiment désespéré. Je vous invite à rester sur la terre ferme pour lire,"Contemplation". Bonne journée.
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Vous avez une très jolie écriture (même si j'aurais préféré une autre fin, celle où il vit ses rêves). 5 de plus, merci pour ce moment
Image de Raginel
Raginel · il y a
Mes voix. Le ton est juste et l'écriture très fluide. Fort agréable à lire. Merci.
Image de Kiki
Kiki · il y a
mes voix. Triste Martin. Bravo. Mes voix
Je vous invite à aller lire dans les poèmes "les cuves de Sassenage" Merci d'avance

Image de Billy T.
Billy T. · il y a
Pauvre Martin ! La mer comme une libération
Image de Brunoh
Brunoh · il y a
Bravo pour cette envie d'absolu. Mes 3 voix. Dans un autre style peut-être apprécierez vous le champion qui regardait le paysage, en lice pour Short Paysages http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-champion-qui-regardait-le-paysage
Image de Olessya Mendelevich
Olessya Mendelevich · il y a
C'est très bien écrit. Cela pouvait se terminer bien aussi; il aurait bien pu arriver dans un autre pays et de vivre sa vie heureuse.
Image de Klelia
Klelia · il y a
Très beau texte qui ne doit rester qu'un rêve...
Image de Zou zou
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
L'écriture est juste et fait mouche. Un texte d'excellente qualité. Mon vote
Image de Luce des prés
Luce des prés · il y a
Beau texte. Beau et très triste ! +4
Image de LoupDeVille
Image de Fergus
Fergus · il y a
Bonsoir, JCT
Et qui sait ? peut-être Martin sera-t-il réincarné en Albatros, cette superbe créature symbole de la liberté maritime...

Image de Bruno Teyrac
Bruno Teyrac · il y a
Très beau texte tragique. Une belle plume.
Image de Laurhinocéros Féroce
Laurhinocéros Féroce · il y a
C’est magnifique !

J’aime beaucoup que ce récit soit écrit au futur, ça apporte un certain style et un certain charme.

On ressent le désespoir du personnage qui n’en est pas vraiment un. En fait, on arrive à percevoir combien ça lui fait du bien de partir.

Félicitations ! +4 voix !

Image de Violette
Violette · il y a
Un grand désir d'évasion ............ et recommencer sa vie !
Image de Marsile Rincedalle
Marsile Rincedalle · il y a
Certains sautent du dixième étage, lui prend la mer mais avec la même désespérance. Très beau texte mais triste aussi.
Image de michel jarrié
michel jarrié · il y a
Oh la belle découverte ! Quitter un monde sans espoir par la grande porte, tout au large et en suçant son pouce ! Quel ressenti ! Sincèrement , chapeau !
Image de Graziella
Graziella · il y a
J'adore j'adore j'adore!!! Un immense coup de cœur, je vous mets tout mes votes et regrette qu'il n'y en ai pas plus que cinq.. Un style que j'adore, une histoire poétique, c'est super, au plaisir de vous relire !

Une petite invitation à lire mon "Dis moi au revoir", qui participe à la matinale des lycéens, ça me ferait plaisir que vous me disiez ce que vous en pensez ! http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/dis-au-revoir

Image de Jean-Baptiste van Dyck
Jean-Baptiste van Dyck · il y a
Un rêve magnifique et très touchant...Une histoire qui respire l'authenticité et la sincérité. Un TTC très bien écrit de surcroit. Voici Mes 5 votes sans hésitation ! Dans un autre genre, je vous invite au Vietnam le temps d’un songe si cela vous tente, JCT ! http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/you-hanoi-me-part-2
Image de Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
Ce sentiment de solitude qui pousse à en finir. Pauvre Martin qui n'aurait droit qu'à mes voix dans son filet. Peut-être aimerez vous "Il dit toujours oui" "L'héroïne" ou "Tata Marcelle".
Image de Noël Sem
Noël Sem · il y a
Pauvre Martin, pauvre pêcheur... Toutes mes voix, même si vous m'avez presque flanqué le cafard.
Et je vous invite à découvrir "Une (très) brève histoire de la Création" http://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/une-tres-breve-histoire-de-la-creation-1

Image de Proton40
Proton40 · il y a
Belle description de son mal de mer.... Qu'il tente de se perdre et s'il échoue ce sera sur une plage pour le ramener à la vie..
Image de Mireille Béranger
Mireille Béranger · il y a
Il doit en effet, comme le titre l'indique, être bien désespéré le pauvre Martin... Souhaitons qu'un autre chalutier, ou un cargo, ou un avion, vienne contrecarrer son rêve sans retour... Si je le croisais, je lui suggèrerais d'aller découvrir réellement des lointains pays, des îles bleues, d'autres océans... Tant de merveilles attendent ses vingt-cinq printemps.
Texte touchant et bien écrit... 5 voix supplémentaires dans la vareuse de Martin...

Image de Domi
Domi · il y a
J'ai lu d'un trait en trouvant ça intéressant. Mais ça me laisse un sentiment étrange. Sans doute parce que je connais tellement le sujet (ce qui n'empêche pas d'en apprendre encore tous les jours).
Je te soumettrais volontiers une courte nouvelle: http://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/le-plus-con-des-sans-dent
Bien cordialement
Domi

Image de Alain d'Issy
Alain d'Issy · il y a
Burn out de la mer - belle utilisation des énumérations qui figurent le cruel tourbillon dans lequel votre personnage est entraîné.
Image de Flore A.
Flore A. · il y a
Histoire touchante, d'envies de terres lointaines pour s'évader...mais quand le voyage est sans retour....
Image de Domi
Image de Flore A.
Flore A. · il y a
Pourquoi ne pas s'adresser à la personne concernée, sur sa page ou en MP ? Et je vois que je ne suis pas la seule interpelée...
Image de Monique Feougier
Monique Feougier · il y a
La lassitude, la routine, l'ennui donnent des envies d'ailleurs, de bonheurs, aux rêveurs. Quelle belle échappée, on prend un grand souffle d'air marin, une virée loin loin, l'espace de quelques minutes, et j'étais était bien...bravo +5
Je vous invite dans ma cuisine si le cœur vous en dit
http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/dans-ma-cuisine-1?all-comments=1&update_notif=1518297729#fos_comment_2481405

Image de Marie Amina B
Marie Amina B · il y a
Vous m'avez fait voyager à travers le monde des pêcheurs et de la mer, de la solitude, de la routine de ce métier, et des désillusions de Martin qui a pris le large pour toujours.
Image de Domi
Image de Marie Amina B
Marie Amina B · il y a
Oui, peut-être. J'irai vous lire dès que possible. En attendant, puis je vous inviter à lire mon anagramme de l'aube en finale pour la St-Valentin, et où les votes sont encore ouverts quelques heures avant le verdict ultime ? !!
Image de Domi
Image de Emsie
Emsie · il y a
Votre texte m'a touchée (mon côté breton) et j'ai suivi Martin dans sa dérive et ses espoirs, souhaitant le soubresaut qui le guiderait vers d'autres rivages… Mais non, et c'est très bien aussi… +4
Image de Domi
Image de Emsie
Emsie · il y a
Voilà qui s'appelle avoir le sens du rebond !!!!
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une belle aventure onirique à la recherche émouvante et désespérée d'un monde meilleur ! Mes votes ! Une invitation à découvrir “Ses lèvres rougissent” qui est en lice pour le Grand Prix Printemps 2018! Merci d'avance !
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Belle histoire, concise et émouvante, d'un homme qui rêve d'un horizon différent. Personnellement, je me serai quand même arrêté à un port, pour faire un plein, plutôt que de mourir en mer ! ahah. Trois voix.
Image de Antoine Finck
Antoine Finck · il y a
Fini le Martin pêcheur ! ;-)
Image de Elisabeth Marchand
Elisabeth Marchand · il y a
Vos premiers 5 points pour ce voyage sans retour...

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Chibani

Pascal Depresle

Un vieux Chibani avait posé son orgue de barbarie entre soleil et pluie. Entre café et trottoir. Les yeux fermés, il tournait sa manivelle, comme le prolongement du chanteur ou de la nouvelle... [+]