1
min

Le rêve

Image de Lysandro Tiersen

Lysandro Tiersen

0 lecture

0

Une porte rose à fleurs. Je l'ouvre. Un soleil magnifique se pose sur une forêt. Une magnifique forêt.
Pleins de petits animaux viennent m'accueillir. Des écureuils, des papillons, des oiseaux, des lapins. Comme dans un film.
J'avance, dans cette si belle forêt, je souris. Je suis pieds nus, et des fleurs ornent le sol. Elles sont si douces.
Je me baisse et les sent. Elles sentent si bon. Un chemin se profile à l'horizon. Je le suis. De plus en plus d'animaux se joignent à moi et me suivent.
J'entends une sorte de petit boudonnement. Je me retourne, et découvre de magnifiques petites fées aux longues ailes.

- Bonjour Lenny!
- Bonjour, jolies petites fées!
- Es-tu prête à gouverner? A devenir reine?
- Mais.. Devenir reine? Mais je n'ai que 8 ans!
- Oui, mais c'est ton royaume.

Je suis bouche bée. De beaux papillons aux ailes bleus viennent déposer une couronne sur ma tête.
Tout est beau, je ressens la châleur du soleil sur ma peau. Je souris. Les animaux viennent m'offrir à manger, et viennent jouer avec moi.
Je me sens bien, je me sens mieux.
Malheureusement d'un coup, je ressens une forte douleur au niveau de la joue. J'ouvre les yeux. Je suis dans mon lit.
Je sens l'odeur de l'alcool dans la pièce.
Ma mère se tient debout devant moi, elle à l'air en colère. Pourtant, je n'ai rien fais de mal.
Elle me demande de me lever, je m'exécute. Elle me met un coup de pieds et me fait tomber à terre.
Elle continue d'enchaîner les coups de pieds, et les coups de poings.
J'ai peur, j'ai mal, je pleure, je lui demande d'arrêter mais elle ne m'écoute pas. Je sens l'odeur de l'alcool dans la pièce.
Elle continue. Sans relâche. Je commence à saigné du nez. Mais ça ne l'empêche pas de continuer.
Je commence à hurler, mais elle met sa main devant ma bouche pour m'en empêcher.
Elle continue de me frapper. Je ne sais pas pourquoi. Je n'ai jamais su pourquoi.
Je sens des coups de plus en plus fort. Je ferme les yeux le plus fort que je peux.
Et puis, plus rien. Je ne ressens plus les coups.
J'ouvre les yeux, je suis dans cette magnifique forêt, entouré des animaux et des fées.
Une fée se rapproche alors:

- Tu n'as plus rien à craindre, maintenant.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,