Le rayon de lune

il y a
3 min
29892
lectures
296
Qualifié
Image de Printemps 2019

C'était une nuit de pleine lune. Le disque d’argent brillait de mille éclats. On aurait dit une perle lumineuse posée sur un écrin de velours bleu foncé piqueté de minuscules grains d’or. Tout en bas, sur Terre, Ambre dormait à poings fermés dans sa chambre aux volets clos. Pas un bruit ne venait troubler le silence de ces heures paisibles. Soudain, un étincelant rayon de lune parvint à se faufiler par une fente d’un des volets et se promena paresseusement sur le lit d’Ambre. Il atteignit son visage et caressa délicatement ses belles joues roses. À ce moment précis, elle se réveilla et aperçut le rai lumineux. Ambre s’assit sur son lit et fixa l’étrange rayon, comme hypnotisée par ce fin bâton de lumière qui traversait sa chambre.
Très lentement, le rayon descendit jusqu’au sol et forma une tache circulaire juste à côté des pantoufles d’Ambre, bien rangées au pied du lit. Cette tache semblait s’agrandir et briller de plus en plus. Ambre, très curieuse, désira la toucher. Elle se leva, s’empara de sa poupée favorite, s’approcha de la tache qui l’attirait et entra dans le cercle de lumière.
Une étrange impression l’envahit. Tous les meubles de sa chambre s’agrandissaient pour atteindre une taille vraiment extraordinaire. En fait, c’était le contraire. C’était elle qui devenait de plus en plus petite jusqu’à devenir minuscule. Puis, phénomène extraordinaire, Ambre fut aspirée comme un grain de poussière dans un tube de lumière, filant plus vite que le vent. Elle se retrouva assise sur une épaisse moquette, au beau milieu d’une petite salle toute ronde, face à un étrange jeune garçon curieusement habillé.
— Bonjour Ambre, dit-il.
Ambre resta muette et paralysée de surprise.
— Je m’appelle Pierrot, Pierrot de la Lune. Tu dois certainement avoir déjà entendu parler de moi, non ? continua-t-il.
Ce nom disait bien quelque chose à Ambre, mais c’était encore un peu brouillé dans sa petite tête après toutes ces émotions.
— Allons, rappelle-toi ! dit Pierrot. Tout le monde sait qui je suis. D’ailleurs, sur Terre, tous les enfants chantent une chanson sur moi. Tiens, on va la chanter ensemble si tu veux bien.
Ambre, encouragée par la gentillesse de Pierrot, se mit à fredonner avec lui :
« Au clair de la lune
Mon ami Pierrot
Prête-moi ta plume
Pour écrire un mot. »
— Voilà, les présentations sont faites, dit joyeusement Pierrot.
— Et toi, tu me connais ? demanda Ambre fort impressionnée.
— C’est bien normal, je connais chaque habitant de la Terre. Je sais très bien que tu es une gentille petite fille de six ans, parfois un peu friponne comme tous les enfants, et que tu adores t’amuser. C’est pour ça que tu es là. Moi, je suis seul, ici, sur la lune et je m’embête beaucoup. Alors, de temps en temps, je vais chercher quelqu’un sur Terre pour me tenir compagnie pendant quelques instants. Attention ! Je te ramènerai chez toi cette nuit même. Et n’aie pas peur, je n’ai jamais oublié de renvoyer mes invités.
Ambre, d’abord inquiète, fut rassurée par ce que venait de lui expliquer Pierrot. Elle était maintenant bien contente d’avoir été choisie comme compagne de jeu du célèbre Pierrot de la Lune. « Je dois certainement être plus méritante que les autres », pensa-t-elle.
— Alors, qu’allons-nous donc faire cette nuit pour bien nous amuser ? demanda-t-elle, encore un peu timide.
— Mais... ce que tu veux. Tout ce qui t’amuse me plait aussi. J’ai si peu l’occasion de jouer avec quelqu’un et il y a tellement de choses distrayantes à faire, ajouta Pierrot.
Ce qu’il disait là était bien vrai. Il y avait vraiment des tas de choses à faire. Et quand Ambre se trouvait à court d’idées, c’est Pierrot qui en trouvait une.
Ils passèrent donc la nuit à se raconter des histoires, à jouer à saute-mouton, à manger des délicieux gâteaux à la crème au chocolat, à chanter de jolies comptines, à dessiner des superbes dessins avec des couleurs fluos. Qu’est-ce qu’ils s’amusaient ! Et le temps passait, passait, passait sans que Pierrot ni Ambre ne s’en aperçoivent, trop occupés à leurs jeux.
C’est alors que la sonnerie stridente d’un réveil résonna aux oreilles des deux nouveaux amis. Ambre sursauta tandis que Pierrot bondit sur ses pieds, abandonnant précipitamment le magnifique château de cubes qu’ils étaient en train de construire.
— C’est déjà l’heure, s’exclama-t-il ! Vite, vite ! Nous n’avons pas fait attention à l’heure. Il faut retourner chez toi avant qu’il soit trop tard.
— Mais que dois-je faire ? demanda Ambre, un peu effrayée.
— Mets-toi simplement dans le rond de lumière, dit Pierrot, et surtout ne perds pas de temps.
— Attends, je ne t’ai même pas dit au revoir, se lamenta Ambre.
— Ne t’en fais pas, tu me le diras de chez toi. Ce sera pareil et je t’entendrai très bien. Et maintenant, dépêche-toi !
— Pourra-t-on se revoir ? demanda Ambre alors qu’elle entrait dans le rond de lumière.
— Oui, bien sûr, quand tu le voudras, entendit Ambre tandis qu’elle rapetissait pour disparaître dans le tube lumineux.
Soudain, ce fut le noir complet. Le rayon de lune avait disparu. Ambre se mit à tomber, à tomber, à tomber sans pouvoir s’accrocher à quelque chose pour arrêter sa chute.
BOUM ! Subitement, dans un grand bruit, Ambre se retrouva à terre, au pied de son lit. À ce moment, la porte de sa chambre s’ouvrit et maman apparut dans un rectangle de lumière.
— Tu es tombée du lit, ma chérie ! Tu faisais un mauvais rêve quand le réveil a sonné ? J’espère que tu ne t’es pas fait mal, questionna maman.
— Oh non, maman ! Ne t’en fais pas, répondit Ambre maintenant complètement réveillée.
Puis elle se leva pour commencer une journée qui paraîtra bien triste comparée à cette inoubliable nuit. Ambre se garda bien de raconter son aventure nocturne. Elle laissa croire à sa mère qu’elle avait fait un mauvais rêve et ne dévoila jamais son petit secret. Elle espérait bien que Pierrot, comme il l’avait promis, renverrait un jour, ou plutôt une nuit, son rayon de lune magique pour qu’elle puisse retourner jouer avec lui. Puis elle se mit à pleurer, sa poupée fétiche avait disparu.

296
296

Un petit mot pour l'auteur ? 88 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Rafik Makhloufi
Rafik Makhloufi · il y a
Très belle histoire. Bravo :-) et merci ;-)
Image de Chantane P.
Chantane P. · il y a
Un doux rêve plein de poésie
Image de Cecile Davies
Cecile Davies · il y a
Très belle histoire!
Image de Jeanne en B
Jeanne en B · il y a
Une jolie lecture pour un dimanche matin :-)
Image de dud59
dud59 · il y a
juste après une nuit de pleine lune?
Image de jc jr
jc jr · il y a
Cette histoire est délicieusement craquante, je la garde pour mes petite enfants. Mes voix et une invitation. Viendrez-vous ?
Image de dud59
dud59 · il y a
certainement, avec plaisir
Image de Paul-Sébastien
Paul-Sébastien · il y a
Un joli conte, plein de rêverie. Mes voix pour ce Pierrot.
Je vous invite également à venir découvrir mon conte en forme de poème.

Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Un joli conte plein de fraîcheur.
Image de Juju
Juju · il y a
❤ j'adore lire cette histoire à mon fils, je ne sais pas lequel des deux est le plus content. Merci à vous
Image de dud59
dud59 · il y a
merci. je suis bien content qu'elle lui a plu. lui avez vous lu les milles souliers de jules (a voir sur mon profil)
Image de De margotin
De margotin · il y a
Mes voix

Vous aimerez aussi !