3
min

Le programme BRUME

Image de Didier Caille

Didier Caille

1017 lectures

548

John Goodwill roulait tranquillement en cette belle matinée de printemps. Le soleil pointait déjà le bout de son nez, illuminant la campagne de superbes couleurs. La tête fourmillant de tas d’idées, il avait hâte de retrouver son bureau à la Bright & Smile Corporation. En effet, ce matin devrait être la consécration de sa carrière, il aurait bientôt les pleins pouvoirs et un large sourire se dessinait sur son visage. Cette nouvelle année s’annonçait sous les meilleurs auspices !

Depuis la conception et la mise en place de son programme BRUME ( Barrière de résistance ultime contre les menaces extérieures), il avait grimpé les échelons à la vitesse grand V. De simple analyste programmeur il était désormais responsable du département informatique monde. Il faut dire qu’il avait fait rentrer l’Intelligence Artificielle dans une nouvelle ère. Non seulement sa société avait gagné des parts de marché sur le secteur de la sécurité informatique et était devenue le leader incontesté sur celui-ci. Et également, il avait fait faire des économies drastiques en terme de personnel à son entreprise ; un seul programme remplaçant le travail de centaines de personnes. Alors oui, des voix s’étaient fait entendre pour dénoncer ce manque d’humanité, cette dérive de tout automatiser afin de progresser en productivité. Mais c’était cela un peu le libéralisme, la loi du plus fort, les bonnes idées au bon moment. En cela ; John Goodwill était passé maître. Il avait su se rendre utile et indispensable quand il le fallait. Et puis ce programme BRUME était quand même une réussite, vous assuriez la sécurité d’une entreprise ou d’un particulier et vous connaissiez tous leurs secrets, grâce à un algorithme malin, ce qui permettait d’avoir toujours une longueur d’avance. Connaitre le poison est tellement plus simple pour délivrer l’antidote !
Soudain, John Goodwill aperçut des nuages et une épaisse nappe de brouillard au loin vers les locaux de la Bright & Smile Corporation ; la pluie se mit doucement à tomber et l’air devint plus sombre et la température plus humide. La luminosité devint très faible et les derniers kilomètres se firent dans une ambiance plus morose. Arrivé sur le parking, John Goodwill remarqua un nombre anormal de places libres. La pluie redoublait d’intensité et le brouillard devenait encore plus épais. Peut-être beaucoup de malades après les fêtes. Il se gara et n’y pensa plus en rentrant dans le building immense de la Corporation. Il salua la charmante Kelly à l’accueil et se dirigea vers la machine à café et bizarrement son badge ne fonctionna pas. Bon, il en parlerait à son assistante quand il arriverait au 33ème étage et à son bureau qui dominait tout la ville. En sortant de l’ascenseur, il se rendit directement vers son espace de travail et quelque chose lui sauta aux yeux.....son nom n’apparaissait plus sur la porte de son bureau....Pourtant, il ne s’était pas trompé d’étage, alors, que se passait-il ?

- Bonjour John, entrez donc, lui indiqua une voix légèrement rocailleuse depuis l’intérieur.
John Goodwill hésita, puis se dit que des collègues avaient voulu lui faire une farce en ce début d’année, et entra dans son propre bureau et resta bouche bée. Toute la décoration avait été refaite, même le mobilier avait été changé. Ses propres affaires se trouvaient dans quelques cartons dans un coin de la pièce.
- Mais qu’est-ce-que cela veut dire ? cria John dont le visage était désormais cramoisi par l’angoisse et la colère.
- Allons John, qu’est-ce que vous vous imaginiez ? Vous vous croyez indispensable ?
John redoubla de colère «  Qui êtes-vous et que faites-vous dans mon bureau ? »
- C’est vrai, je manque à tous mes devoirs, je me nomme M. Ubikus, nouveau Directeur Général et aussi responsable du département informatique monde ainsi que de la communication. Je possède une capacité de réflexion et d’analyse un million de fois supérieur à un être humain. Je fais partie de la dernière génération des androïdes de modèle IA NEWS.
- C’est moi votre créateur, vous ne pouvez pas faire cela, je connais tous les programmes liés à ces prototypes et je saurai vous réduire à néant le moment voulu.
- John, vous savez, le programme BRUME nous a permis de mieux vous cerner et nous pensons que votre personnalité est parfois trop instable, encore trop de sentimentalisme dans vos propos parfois, il est temps pour vous de partir, vous avez fait votre temps, une nouvelle ère se fait jour et vous n’y avez plus votre place ! »
John Goodwill prit dans ses bras les quelques cartons qui lui étaient destinés, il n’y avait plus rien à faire. Désormais, c’est la brume qui atteignait son cerveau. Il redémarra, rentra chez lui en dépassant plusieurs fois la vitesse limite, déposa ses affaires dans l’entrée du salon et se servit un verre de whisky, puis deux, puis trois.... la tête lui tourna, les brumes de l’alcool faisaient leur effet, il faisait si sombre dans son esprit, les idées si claires en début de journée étaient devenues noires et lugubres, tout devenait flou.....Une seule solution s’imposait désormais........

Dernière minute :
Le citoyen John Goodwill a été retrouvé mort à son domicile ce matin. C’est sa femme de ménage qui a découvert le corps sans vie et a prévenu tout de suite les autorités compétentes. Les premières constatations font état d’une auto injection d’une puce de dernière génération afin de décupler les capacités cognitives qui lui aurait été fatal au vu de la dose d’alcool ingurgitée la nuit dernière par Monsieur Goodwill. Sur les murs la phrase suivante avait été notée : «  Le fameux programme BRUME fera de nous tous des légumes »

PRIX

Image de 2017

Thèmes

Image de Très Très Court
548

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Nicolaï Drassof
Nicolaï Drassof · il y a
J'arrive trop tard ? mille excuses. Bravo pour cet arroseur arrosé plutôt tragique, avant-gardiste et prophétique.
·
Image de Irvinrtr
Irvinrtr · il y a
Excusez moi de l'avoir lu un peu tard, j'aime, j'espère que mes voix n'ont pas manqué pour la finale, ce texte aurait pu y aller. Bonne fin de week end
·
Image de Evaprud
Evaprud · il y a
je viens de découvrir votre texte que j'ai lu avec plaisir - bravo
·
Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
Comme Miraje un passage tardif pour un texte très original.
·
Image de Miraje
Miraje · il y a
Un passage tardif, solidaire, et enthousiaste.
·
Image de Leméditant
Leméditant · il y a
Je n'ose vous féliciter avec sentimentalisme pour cet intéressant récit futuriste...on ne sait jamais ce qui pourrait en découler ! Bravo.
·
Image de Lucie Sedraine
Lucie Sedraine · il y a
Un progrès qui risque bien de nous arriver plus vite qu'on ne pense !
·
Image de Jarrié
Jarrié · il y a
Finir dans le potager comme toutes les ''bonnes soupes'' , mon rêve !. En très court :le banquet de l'adolphine est là,si des fois vous avez une petite soif des mots. Bon vent.
·
Image de Plume Le chat
Plume Le chat · il y a
Les ordinateurs souffriraient-ils du complexe d’œdipe ?
·
Image de Didier Lemoine
Didier Lemoine · il y a
Joli, vous avez mes voix.
·