2
min

Le prince du palais-royal et sa cour

Image de Verarousse

Verarousse

163 lectures

16

Qualifié

Avez-vous remarqué que toute statue a son pigeon et vice versa ? Tiens, en voilà un posé.
Mais celui-ci n'est pas commun, il est le souverain du jardin.
Le volatile est bien nourri par des générations de pèlerins et d'habitués. C'est un nanti, un privilégié.
Il est juché sur la tête d'un quelconque éphèbe dévêtu. Clic-clac, un cliché royal, unique.
Il trônera désormais sur une cheminée de San Francisco ou de Vladivostock.
Du haut de son perchoir de luxe, lissant ses plumes, l'animal surveille, tel un prince, l'ordonnancement de sa cour.
Le bouffon est bien là comme chaque jour. C'est un vieux monsieur, casquette vissée sur la tête, chemise à carreaux, gilet en tricot, pantalon de velours par toute saison, un gentleman-farmer des villes, quoi. Il siffle et les moineaux virevoltent autour de lui, passant d'une main à l'autre, picorant les miettes. Les pigeons préfèrent, eux, le plancher des vaches. Il ne manquerait plus qu'il faille voler pour trouver sa pitance.
Heureusement les japonais sont là.
Studieux photographes, ils suivent le guide et distribuent du pain... comme à Venise ou Osaka. Les fournisseurs en mie ne manquent pas au Palais-Royal. On trouve de tout entre les fleurs odorantes, sous les arbres et sur les bancs :
Il y a « des » qui attendent « des » qui sont en retard. Il y a « des » qui aimeraient bien attendre « des » qui seraient en retard, tandis que le quatrième âge cultive l'art de ne plus rien attendre et que les complets-vestons font l'école buissonnière l'espace d'un sandwich en lorgnant du coin de l'œil des robes décolletées déguster une salade sans sauce.
Près des jardiniers affairés, des promeneurs respirent le parfum des buissons fleuris.
Autour du bac à sable, des bébés s'ennuient dans leurs châteaux.
Dans les allées, des amoureux se tiennent par l'épaule, par la taille, par les yeux, par les lèvres.
Des chiens tirent sur leur laisse, des clochards s'abreuvent, des éphèbes de chair et d'os draguent, des amoureux s'embrassent et les poubelles se remplissent.
Tous ces gens sont bien calmes au fond. On entend vaguement un brouhaha étranger au milieu des sanglots de la fontaine.
Le pigeon princier peut être fier. Tout est en ordre.
Mais voici venir de dessous les sombres et fraîches arcades un cyclone, une tempête, que dis-je, un typhon. Ses pas impatients soulèvent un nuage de poussière. C'est un promeneur qui n'en est pas un, un de ceux qui n'a pas le temps de lire, de manger, d'enlacer.
C'est un pressé.
Il traverse le jardin sans rien voir et fait décamper les oiseaux. Même son altesse. Pas pour longtemps. L'envahisseur n'a fait que passer. Le calme reprend sa place et Monseigneur, d'un coup d'aile reprend la pose sur la tête d'une quelconque vénus dévêtue, lissant ses plumes tout en veillant sur sa cour et sur ses courtisans.

PRIX

Image de Eté 2016
16

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Nadine Gazonneau
Nadine Gazonneau · il y a
Écriture très stylée. J'aime. +1 de Tilee auteur de "transparence" catégorie poésie.
·
Image de Denis Lepine
Denis Lepine · il y a
au parc...., j'ai voté, je vous invite à découvrir mon texte de chanson : 'dans mon cahier' sur: http://short-edition.com/oeuvre/poetik/dans-mon-cahier
·
Image de Pradoline
Pradoline · il y a
C'est comme si j'y étais dans ce jardin, à observer les uns les autres... Un bon moment de lecture relaxant... +1 !
·
Image de Yves Le Gouelan
Yves Le Gouelan · il y a
Un sujet original, j'entends les battements d'ailes.
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Original! Je vote!
Vous avez voté une première fois et je viens chercher le renouvellement de votre appréciation pour Mon poème, UN LINCEUL BLANCHI, qui est en FINALE pour le Prix Haïkus d’Hiver 2016. Merci d’avance!
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/linceul-1

·
Image de Evadailleurs
Evadailleurs · il y a
Le point de vue est original, bravo !
·
Image de KELM
KELM · il y a
je vote , c'est beau

je vous invite à lire et soutenir mon texte et merci
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/monsieur-noir

·
Image de Annelie
Annelie · il y a
Ici, contemplation et détente assurée : un moment de pause. Je vote.
Si vous voulez me lire, je suis là : http://short-edition.com/oeuvre/poetik/humeur-noire Merci.

·
Image de Bruno Teyrac
Bruno Teyrac · il y a
Surprenant monarque, mais c'est un point de vue original. Un texte agréable à lire, qui repose, comme d'autres lecteurs l'ont dit avant moi. Mon vote.
·
Image de Claudine Lehot
Claudine Lehot · il y a
c'est très beau, c'est passionnant de s'arrêter et d'observer la vie dans un parc, dans une rue. Bravo ! Votre texte est reposant.
·
Image de Verarousse
Verarousse · il y a
merci c'est gentil
·