4
min

Le Prince du Lac oublié

Image de Arnaud JOMAIN

Arnaud JOMAIN

93 lectures

74

Il y a fort longtemps vivaient sur un lac aux reflets d’argent, serti au milieu d’une forêt épaisse, un couple de cygnes. Elle, s’appelait Velia, d’une beauté qui illuminait de mille feux les eaux du lac. Lui, se prénommait Swanny, son plumage était aussi noir que celui de Vélia était blanc. Ils étaient les princes du royaume au lac d’argent.
Il s’aimaient d’un amour intense, flamboyant, au point que toute la contrée prenant modèle sur leurs souverains, était riante, resplendissante, joyeuse, comme enchantée.
Le couple princier avait mis au monde une vingtaine de petits cygnes, dont la particularité était que l’un était tout blanc comme sa maman, le suivant tout noir comme son papa, le suivant encore blanc, ils avaient réussi le mariage de l’ébène et de l’ivoire.
Tout le royaume appréciait et chérissait cette belle famille métissée. Tous ? Non ! Dans un recoin éloigné et sombre, à la périphérie du royaume lacustre vit un sorcier.
Laid autant que méchant. De longs cheveux gris, sales et filasses, encadrent un visage anguleux. Un nez pointu comme un pic de lance, sépare deux yeux hypnotiques où luit avec intensité une mauvaise flamme, prête à pourfendre l'intrus qui oserait déranger les desseins de l'affreux bonhomme.
Son corps malingre, supporte une haute stature et de longs bras terminés par des mains grises et osseuses aux ongles acérés. On pourrait prendre le personnage, par une nuit sans lune, pour un arbre mort, planté, au milieu d'un vallon désertique. On lui prête, à travers toute la forêt, des pouvoirs très puissants. Or, cette incarnation d’ épouvantail hideux, cruel et disgracieux a un jour l'occasion de croiser, lors de l’une de ses escapades maléfiques au bord du lac, la famille de Velia et Swany. Devant tant de beauté et de grâce, contrairement aux autres occupants de la forêt, il ne s'est pas extasié. Tout au contraire, la beauté et le bonheur de la famille cygnes, l'ont transpercé comme un coup de poignard en plein coeur, au point qu'il ait même effrayé les petits cygnes qui, dès qu'ils ont aperçu l’horrible bonhomme, se sont réfugiés sous les ailes protectrices de leur maman, Velia.
----"Va-t'en...Espèce de monstre. Tu fais peur à ma belle épouse et à tous nos enfants. Eloigne toi de nous. Tiens-toi à distance, sinon tu goûteras de mon bec, foi de Swany!"
L'affreux a pris les mots de Swany de plein fouet. Un rictus diabolique fend son visage d'apocalypse..."Ah Ah Ah..." Ricane l’épouvantail."
----Pauvre...Pauvre...petit cygne ! Tu t'adresses à moi comme à un simple mortel... Tu ne sais même pas qui je suis ! Tu devrais être mort de peur de m'avoir trouvé sur ta route...Ah Ah Ah..."
Dans toute la forêt avoisinante, un étrange silence s'est répandu. Pas un "cui cui" d'oiseaux, pas un "glou glou" de poissons, pas un "hou hou" de chouettes. Le silence, un silence de mort, et le monstrueux de poursuivre."
----Je suis...Golmar...Le sorcier de cette forêt, mes pouvoirs sont, immenses, je dirai même, "Inimaginables" Et toi, avorton emplumé tu veux me défier... Ah Ah Ah... Tu es le Prince de ces lieux, je suis, Moi, le Roi des Ténèbres de toute cette contrée".
C'en est trop pour Swany.
----Mettez-vous à l'abri mes enfants ! Toi aussi Velia ! Cachez-vous derrière ces buissons... Là !... Près du grand sapin !"
Velia connaît bien le pouvoir malfaisant de Golmar. Elle use de toute la persuasion dont elle peut faire preuve, pour dissuader Swany d’affronter Golmar, mais...Hélas ! Sans succès.
Swany, fait face à Golmar.
Des lames d'acier filent comme des éclairs en direction de Swany. Le cygne noir, se baisse. Tout son corps profilé rase l'eau claire du lac. Les lames passent en sifflant au-dessus de sa tête. Golmar peste d'avoir manqué sa cible. Une machiavélique idée traverse son cerveau diabolique, ses yeux se mettent à prendre une brillance surnaturelle de plus en plus étincelants. Ses yeux dilatés ressemblent à deux soleils. Il prononce des paroles incompréhensibles mais remplies de haine à l'encontre de celui qui ose lui opposer résistance. Tout à coup, jaillies des deux soleils, des lances flamboyantes percent le feuillage des saules au bord du lac, elles filent à la vitesse de la lumière en direction du bosquet où se cachent, terrorisées Velia et sa nichée. Une clarté intense, brûlante, tragique ! Du buisson de clarté, jaillissent des petits cubes blanc et noirs, projetés par la puissance de l'explosion, les petits cubes vont se ficher, presque alignés dans le tronc épais d'un gros sapin moussu, ils sont une vingtaine. Devant cette attaque violente et surprenante. Swany s'arrête, il se retourne. Ses yeux perçants découvrent alors, l'indicible, il voit, il devine plutôt, le corps calciné de sa belle et tendre épouse, Velia, réduit à l'état d'ossements noircis. Les petits qui se croyaient à l'abri sous les ailes protectrices de leur maman, eux, n'existent même plus, Swany ne les distinguent plus!
Golmar, le sorcier, profite du désarroi de son valeureux adversaire, pour, pense-t-il, l'achever. Il déchaîne contre Swany toute la puissance de sa magie destructrice. Mais il ne sait pas à qui il a à faire. Swany est ivre de rage et de vengeance, la colère décuple ses forces.
Fort de sa peine et de son désir de venger sa famille, le Prince noir, fonce droit sur le sorcier Golmar. Avant que le hideux ait pu esquisser un geste, il le perce, le lacère, le taille de toutes parts. Celui-ci, malgré ses pouvoirs maléfiques est bousculé, il recule devant la détermination de Swany.


Swany est sur lui maintenant ! Les deux combattants sont imbriqués l'un dans l'autre, ils roulent sur le sol meuble des bords du lac. Golmar continue d'envoyer, à bout touchant sur Swany, ses boules de feux et autres lames tranchantes. Rien n'y fait, Swany, ivre de douleur, ne lâche pas sa proie, toute ensorcelée qu'elle est..."Aaah !". Il est touché au flanc droit, il vient d'être blessé par une lame du sorcier. Un éclair de feu lui brûle les ailes, Swany sent la vie l'abandonner. Dans un ultime effort, Il transperce d’un bec vengeur, le coeur haineux du sorcier Golmar. Celui s'affaisse, il s'amollit sous l'emprise de Swany. Un dernier souffle sort de sa bouche aux dents noirs, d'affreux crapauds, des mille pattes, surgissent en grand nombre du trou béant.
----"Je l'ai vaincu, j'ai vaincu le mal."
Pense Swany. Epuisé, blessé, il se tourne une dernière fois vers l'endroit où s’abritait sa bien-aimée, le souffle de vie de son amour s'en est allé. Swany va la rejoindre au Paradis des cygnes. Il va retrouver son père le roi des cygnes et ses ancêtres, mais surtout sa belle Velia et ses magnifiques enfants blancs et noirs, un dernier regard vers la cime des grands arbres du lac et, Swany, le Prince des cygnes vole vers l'azur éternel...
... Tout est fini ? Peut-être pas, car après bien des années qui ont suivi cet épisode tragique, des bûcherons cherchent de beaux arbres à couper pour un facteur de pianos. Un facteur de pianos, c'est un monsieur qui fabrique ces magnifiques instruments. Pour confectionner ce que l'on appelle le "meuble" du piano, dans la forêt qui borde le lac, les coupeurs de bois, abattent le gros sapin au tronc incrusté de petits cubes noir et blanc. Ils n’avaient jamais vu pareil prodige.
Le Maître artisan a assemblé les petits cubes noir et blanc avec les autres touches du clavier.
Un grand pianiste, Monsieur Tchaikowski, visitant, par hasard, un jour, l’échoppe du facteur de pianos, a été fasciné par l’étrange beauté émanant de l’instrument et le son magique dispensé par celui-ci, au point de faire l’acquisition de ce piano qui lui a inspiré le magnifique : « Lac des cygnes ». Une oeuvre musicale éternelle qui enchante petits et grands du Monde entier.
Voilà comment un Prince et une Princesse d’un lac oublié ont contribué à nous offrir l’une des plus belles pièces musicales de tous les Temps, vivant ainsi, éternellement dans nos cœurs, malgré leur tragique histoire.

PRIX

Image de 2020

Thème

Image de Très très court
74

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Un conte qui se transforme en légende ... Un cygne du destin ☺☺☺ !
·
Image de Arnaud JOMAIN
Arnaud JOMAIN · il y a
Merci M.iraje pour le tour de lac..." A moi ... conte... deux mots... de légende". Re -merci pour le joli jeu de... mots M.iraje.
Arnaud

·
Image de De margotin
De margotin · il y a
J'aime beaucoup
Bonjour à vous!
Je vous invite à découvrir et à soutenir Nilie . Merci beaucoup

https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/nilie-3

·
Image de Chantane
Chantane · il y a
j'aime beaucoup, bonne chance
·
Image de Arnaud JOMAIN
Arnaud JOMAIN · il y a
Merci pour votre lecture et votre appréciation Chantane.
Arnaud

·
Image de Arnaud JOMAIN
Arnaud JOMAIN · il y a
Je ne me fais pas trop d'illusions quant au résultat, je participe avec mes moyens.
Arnaud

·
Image de Dranem
Dranem · il y a
Magnifique chant du cygne, Arnaud , en vous souhaitant une très belle année !
·
Image de Arnaud JOMAIN
Arnaud JOMAIN · il y a
Je vous remercie Dranem et à mon tour de vous souhaiter le meilleur pour vous et toute votre famille à l'aube de cet an 2020.
Arnaud

·
Image de Daniel Nallade
Daniel Nallade · il y a
Mes voix Arnaud pour ce tour du lac !
·
Image de Arnaud JOMAIN
Arnaud JOMAIN · il y a
Merci Daniel pour m'avoir accompagné lors de cette promenade.
Arnaud

·
Image de Francis Meano
Francis Meano · il y a
Toujours aussi bien écrit, ne change surtout pas ton plaisir d'écrire
·
Image de Arnaud JOMAIN
Arnaud JOMAIN · il y a
Merci Francis pour la lecture. Passez toi et toute ta famille un excellent Noël.
Arnaud

·
Image de michel jarrié
michel jarrié · il y a
Bel écrit.
·
Image de Arnaud JOMAIN
Arnaud JOMAIN · il y a
Merci Michel pour nos... "signes" Passez de bonnes et chaleureuses fêtes.
Arnaud

·
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Pour moi qui ai vécu à Moscou, fréquenté assidument le Bolchoï, le Théâtre du Kremlin, qui ai vu "Le lac … et les cygnes" à de nombreuses reprises, et qui de surplus adore Tchaïkovsky (il me semble avoir écrit un pantoum sur ce thème)… je suis en terre de connaissance. Mes voix.
·
Image de Arnaud JOMAIN
Arnaud JOMAIN · il y a
Quelle chance d'avoir pu accumuler de si beaux souvenirs Patrick. Merci pour le tour de lac et vos voix.
Arnaud

·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une imagination foissante pour cette histoire fascinante, Arnaud ! Mes voix ! Si vous avez le temps, une invitation à venir découvrir les aventures de mon prince oublié dans “Conquêtes” ! Merci d’avance et bonne soirée ! https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/conquetes-1
·
Image de Felix Culpa
Felix Culpa · il y a
Un merveilleux conte, d'une grande originalité, conté dans la " langue des Cygnes ".
J'ai l'impression d'être devant un dessin animé de Disney, avec en plus la bande son classique ! Mes 5 voix pour vous Arnaud ! Laissez-moi vous conduire à la légende des étoiles !

·