3
min

Le prétoire de brume.

Image de LeClerc

LeClerc

45 lectures

39

Tu l'as tué.
C'est à cause de la brume.
T'aurais pu la sauver, mais tu l'as laissée mourir comme un chien sur l'autoroute.
Tu es un monstre.
Relaxe. C'est faux.
Tu fabules.
Ça fait trois fois que tu vérifies dans le rétroviseur. Il n'y a personne sur la route.
Quelqu'un aurait klaxonné, appelé les gendarmes, l'armée, le FBI...
C'est comme ça à chaque fois que tu prends ta voiture. Ton esprit te joue des tours.
Cette pensée morbide t'envahit depuis des mois. C'est un TOC. Tu le vaincras.
Une autre bosse sur la route. Et si c'était autre chose qu'une route cahoteuse?
Cette fois ça y est.
Regarde dans le rétroviseur. Allez, ne sois pas lâche. Regarde.
Mais qu'est-ce que tu crois ?
Un meurtre. Et un délit de fuite. Tu le sais.
Tu as senti le poids de son petit corps faire tanguer les amortisseurs de la roue avant-droite et celui du pneu arrière droits quelques secondes plus tard.
Tu ne t'es même pas arrêté.
Tu es une pourriture.
Sa mère est détruite, enlaçant son petit corps inerte souillé de sang.
Et hurlant sa rage devant ton indifférence.
Elle se laissera mourir de chagrin.
Calme-toi merde !
Allez c'est ça, rigole. Vaut mieux en rire.
Ton imagination trop fertile déconne à fond.
Encore cinquante minutes.
Relâche un peu les jointures. Tu vas bousiller le volant.
Respire.
Tout va bien. Tu vois tu y arrives déjà. Tu es capable. Tu sais bien que tout ça est insensé.
Fais-toi violence. Tu dois te guérir tout seul. Ne pas en parler. Tout le monde te croirait fou de toute façon.
Tu vois le topo si tu osais dire la vérité ?
''Salut Alex, tu as passé un beau congé des fêtes ? Tu t'es bien amusé ?''
''Euh... non. Je n'ose pas sortir de chez moi et prendre ma voiture. À chaque fois j'ai peur d'écraser quelqu'un''
Toussotement et malaise.
Personne ne comprendrait.
Quelle poisse.
Le pire c'est le doute.
Constant.
Comme un pic-bois qui te pique le crâne à tout moment et qui menace de tout faire dérailler.
Et puis merde. C'est épuisant à la fin !
Allez, mets un peu de musique. C'est connu, ça détend.
Mais ne quitte pas la route des yeux !
Voilà.
Selena Gomez.
Bien.
Kill 'em with kindness.
Kill 'em.
Kill.
Fuck. Fuck. Fuck.
Mais qu'est-ce que... ?
Juste en flanc de montagne.
Une nuée si basse qu'elle masque le tronc des arbres.
Et la route.
Un nuage de brume.
Ton coeur s'emballe.
Tu risques de faire un accident ou pire.
Écraser quelqu'un.
FUCK.
Ta mâchoire est si crispée que tu vas te péter une molaire.
Mais qu'est-ce qui est là juste sur l'accotement ?
Une jeune femme assise sur un sac à dos qui semble peser une tonne, jeans moulants troués, veste en laine qui met tout en valeur et foulard sur la tête. Elle tend le pouce aux rares voitures qui la frôle sur la route.
Elle sourit.
Tu aimerais bien la faire monter mon cochon, non ?
Les mecs. Tous les mêmes.
Arrête. Laisse-la t'acompagner. Elle te changera les idées.
C'est ça freine. Déverrouille la portière électrique et sourit comme un con en cachant la protubérance dans ton pantalon.
— Vous allez dans quel coin ?
Tu souris un peu trop.
— Meurtrier !
— Qu.. Quoi ?
Ton visage est tout blanc.
— Devilier, un petit village à deux kilomètres au nord.
— Ah bon. Je connais bien. J'habite juste à côté. Monter.
—Alors c'est mon jour de chance.
Le mien aussi. Bon Dieu comme elle sent bon.
Ralenti.
La brume partout. Plus haut que la cime des arbres.
La route est vide.
Allume tes phares.
Conduis lentement.
La voiture sursaute.
C'était quoi ça ?
Regarde dans ton rétroviseur...
— Laisse-moi tranquille !
Merde, je l'ai dit tout haut.
Elle te regarde avec un drôle d'air.
— Désolé. Je suis un peu stressé.
Elle sourit. Tout va bien.
Tu ne vois presque plus la chaussée. La brume s'épaissit pour te narguer.
— Vous êtes encore aux études ?
— Je faisais ma médecine jusqu'au mois dernier. J'avais presque fini et... Vous savez, la vie est arrivée.
Arrête de fixer ses lèvres. Tu as l'ai d'un dépravé.
— Vous avez abandonné vos études de médecine ?
Elle baisse la tête.
— Je n'ai pas eu le choix.
Tu l'as vexé. Bravo champion.
— Je m'excuse.
Elle a l'air dévastée. Allez rassure-la espèce de con.
— On a tous nos problèmes.
La brume est opaque comme une purée de pois.
La route. Garde tes yeux sur la route et ralenti.
Elle garde le silence, mais tu sens son regard te bruler la joue.
Elle te dévisage avec insistance, les sourcils froncés.
— Moi je ne me suis pas défilé comme toi.
Mais qu'est-ce qu'elle raconte  ?
Tu te retournes vers ta passagère.
— Quoi ?
Son visage. Il change. Sa peau rosée devient grisâtre. Ses lèvres décharnées laissent paraitre des dents pourries. Elle fait dix fois son âge d'un coup. Et elle pue. Mon Dieu qu'elle pue. L'arôme fétide de sa chair putréfiée remplit l'habitacle de la Toyota. Sa main osseuse touche ton avant-bras.
Sa voix caverneuse te déchire les tympans.
— Tu m'as tuée.
Tu gueules ta vie. La brume s'infiltre par les grilles de ventilation du tableau de bord et tournoie autour de son corps décomposé. La route est presque disparue sous le nuage épais.
Et tu écrases l'accélérateur en continuant de crier comme un fou.
Et là, d'un coup tu l'aperçois.
Assise au beau milieu de la route.
À la dernière seconde.
Trop tard pour l'éviter. Trop tard pour freiner.
Elle n'a pas vingt et un ans.
Tu la percutes de plein fouet.
Tu ressens le sursaut de la voiture.
D'abord la roue droite avant. Puis celle de derrière.
Tu t'accroches au volant comme à une bouée.
Tu es incapable de regarder dans le rétroviseur.
Et surtout, tu ne t'arrêtes pas.
Tu fonces sur l'autoroute, la Toyota avale le bitume à l'infini.
Maintenant tu sais.
Tu es guéri.
Il n'y a plus de doute.
Tu l'as tué.
C'est à cause de la brume.

PRIX

Image de 2017

Thèmes

Image de Très Très Court
39

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Tessa
Tessa · il y a
J'ai beaucoup aimé la tension qu'il y avait durant tout le long!
Bravo !

·
Image de LeClerc
LeClerc · il y a
Merci Tessa
·
Image de Richard Laurence
Richard Laurence · il y a
Encore un grand bravo pour ce texte !

Il y a, dans cette finale, des textes de moins bonne qualité, mais le système de votes est ce qu'il est et cela fait partie du jeu... Ce système est un bon système parce qu'il récompense les gens qui votent et font des commentaires sur les textes mais il a aussi un effet pervers : il ne reflète pas réellement les goûts du public.

Je vous invite donc à venir prolonger le plaisir en participant à la "sélection du public" du Festival Off, sur le forum : http://short-edition.com/fr/forum/la-fabrique/imaginarius-2017-le-festival-off

Que la fête continue et longue vie au prix Imaginarius !

·
Image de LeClerc
LeClerc · il y a
Merci Richard ! J'irai zieuter cette Sélection du public ! (Festival Off)
·
Image de Maour
Maour · il y a
Agréable à la lecture ;)
·
Image de LeClerc
LeClerc · il y a
Merci
·
Image de Richard Laurence
Richard Laurence · il y a
Un très beau texte !
Si vous souhaitez un commentaire précis et argumenté, n'hésitez pas à demander et, de même, ne vous gênez pas pour venir commenter, critiquer ou même détester ma "Frontière de brumes"...

·
Image de Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
La forme est très originale, très rythmée. Le fond est bon. Mes votes. Peut-être aimerez vous "L'héroïne" "Tata Marcelle" ou "Le Grandpé".
·
Image de Coraline Parmentier
Coraline Parmentier · il y a
Joli écrit , vous avez mes voix et mes sincères encouragements !
Si mon royaume embrumé vous intéresse pour continuer votre voyage, c'est par ici... (au cas où vous ne l'auriez pas lu)
http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-royaume-dans-la-brume

·
Image de LeClerc
LeClerc · il y a
Merci, j’irai lire votre contribution. Au plaisir
·
Image de Yann Olivier
Yann Olivier · il y a
J'aime. Je vote. 5 voix.
Je suis aussi en compétition ; http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/ainsi-soit-il-2

·
Image de LeClerc
LeClerc · il y a
Merci! J’irai lire votre contribution. Au plaisir!
·
Image de Topscher Nelly
Topscher Nelly · il y a
J'ai adoré le rythme saccadé. Mes voix.
Mon univers si vous le souhaitez :http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/de-lautre-cote-31

·
Image de LeClerc
LeClerc · il y a
Merci! J’irai lire votre contribution
·