Image de Albéric

Albéric

172 lectures

3

Qualifié

Une légende prétend que c’est là qu’un voyageur à découvert un trésor se trouvant sous sa maison, là-bas, bien au-delà du regard, de l’horizon. La rencontre de l’incrédule immobile et du rêveur qui est venu a offert à ce dernier la clef de ce paradoxe.

Sur ce pont l’imaginaire impose une nuit froide dont le brouillard est l’acteur principal. Dans ce brouillard tant de fantômes. Ceux de Kafka, de Kapek, ceux du Golem ou du rabbin Löwe marchent du pas mal assuré de ceux qui savent ne plus être.

Sous ce pont l’éternel dialogue de la pierre et de la rivière se mue en d’impossibles combats sans morts ni blessé, sans vainqueur ni vaincu, sans rire ni pleure. Les mouettes en sont les moqueuses et arrogantes chroniqueuses. Au-dessus du pont, noir et orgueilleux, sublime et terrifiant, le château impose sa puissance, séduit, domine tout et tous. Mais le pont, lien entre la ville et le pouvoir l’ignore, le méprise.

Avant le pont, il y a son fantasme. Ce fantasme né de livres, de rêves, de films, de pures inventions. Après le pont, il y a toujours cela, mais aussi des perspectives, des sons, des odeurs, des bruits nouveaux et uniques.

La main se laisse aller à caresser la pierre. Le pont semble ronronner, se laisser faire, mais il vous capture. Il tente même de vous faire croire que vous le dominez pour mieux vous attraper. Puis il guidera vos pas. Il les fera résonner sur ce pavé pour mieux se les approprier. Il les dégustera, les ajoutera à sa collection et les écoutera, parfois, pour son plaisir. Sauf quand il neige, comment résister à ce silence feutré, même vide, il résonne de pas.

Si vous traversez vers la château, l’initiation commence, mais je vous laisse à cette découverte. Si vous traversez vers la ville, Prague vous sourira, de ce sourire qui hante les rêves. Elle sait que vous êtes son esclave.

PRIX

Image de Hiver 2015
3

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Patrick Desjardins
Patrick Desjardins · il y a
On dirait plus un guide de visite pour Prague plutôt qu'une histoire. Mais c'est bien écrit. Bravo
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Finesse et sensualité de l'écriture
heureux d'être le second

·
Image de Albéric
Albéric · il y a
merci, je n'avais pas vu votre comm, pardon.
·
Image de Lydie Jaillon
Lydie Jaillon · il y a
Heureuse d'être la première à voter pour ce beau texte qui nous fait voyager dans un univers que j'aime particulièrement.
Je suis en finale automne, si vous souhaitez vous y promener également :)

·
Image de Albéric
Albéric · il y a
sympa votre texte, j'ai mis mon ti vote :).J'adore Prague :).
·
Image de Lydie Jaillon
Lydie Jaillon · il y a
Merci :)
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

De l’autre côté, je n’avais jamais eu le droit d’y aller. Aussi je restai un long moment à regarder cette lourde porte en bois que je connaissais par cœur. Mes doigts se rappelaient ses ...