Le plus vieux métier du monde

il y a
2 min
86
lectures
26

Toute ma vie a été bercée par la littérature, la poésie, et le théâtre. J'ai pris la plume très tôt, et bien que légère elle donna du poids à mes mots, qui devinrent des récits, des  [+]




— Hé, pssst ? Tu montes ?
— Moi ?
— Oui, toi ! Allez mon cœur, te fais pas prier, monte !
— Je n'ai jamais fait ça, je ne sais pas si j'en suis capable !
— C'est la première fois ? Ne sois pas timide, tu verras, ça va bien se passer. On va prendre du bon temps tous les deux !
— Ok mais, je n'ai aucune expérience je ne sais pas si...
—T'inquiète, je m'occupe de tout, allez, viens !
— Heu... c'est combien ?
— On verra ça plus tard, viens je te dis, monte, fais toi plaisir.
— D'accord mais je te préviens, je suis pas un golden boy.
— Ne t'inquiète pas pour l'argent, je te dis. Allez viens, grimpe-moi dessus et secoue-moi de toutes tes forces, n'aie pas peur, j'aime bien me faire secouer !
— Je...
—Tu préfères que je m'effeuille avant, c'est ça ?
—Oui, je n'ose pas t'effeuiller moi-même, c'est ma première fois, je manque d'expérience !
— L'expérience viendra avec le temps mon amour. Une fois qu'on a croqué la pomme, on a qu'une seule envie, recommencer ! Une fois, un petit jeune comme toi a eu sa première expérience avec moi ! Il est tombé dans les pommes et il n'est plus jamais revenu me voir ! Il a préféré ma copine, elle est beaucoup plus mûre, elle impressionne moins.
— Allez, assez parler, viens !

Salvador déboutonna sa chemise et se retroussa les manches. Il sentait la sueur perler sur son front. Il se décida à monter et fit ce qu'il avait à faire. Il commença par les admirer, puis par les caresser timidement. Il savait qu'il n'avait ni le droit de boire leur jus ni de les croquer. Puis il se mit à la secouer de plus en plus fort, jusqu'à ses dernières forces, jusqu'à épuisement total. Il en revint éprouvé, vidé de toute substance. Sa première expérience fut concluante. Pour 20 euros, il en avait eu pour son argent.

— Waouh, c'était génial, merci !
—Tu vois, je te l'avais dit !
— Ah, suis-je bête, j'ai oublié de te demander ton prénom ?
— Gala !
— Comme c'est original !
— Arrête, tu vas me faire rougir !
— Et tes copines c'est qui ?
— Pourquoi, tu penses déjà à partir avec une autre, mon chou ?
— Non mais, c'était juste par curiosité !
— Je plaisante ! J'en ai vu des vertes et des pas mûres, tu peux aller avec qui bon te semble ! Ma copine s'appelle Mara, Mara des bois. Elle expose ses charmes dans un fraisier ciflorette.
Elle aime bien quand un petit jeune ramène sa fraise. Elle n'est pas comme ses jolies plantes qui aiment qu'on cueille leur fleur pour pas un rond ! J'ai aussi un copain qui bosse dans ce business.
— Un copain ???
— Ouais, lui il bosse dans les vignes, sa spécialité c'est de se faire toucher la grappe. Mais de toute façon, on est toutes dans le même business. Qu'on soit une vigne, une fraise ou une pomme, la cueillette des fruits, c'est le plus vieux métier du monde...
26

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !