Le père noël existe !

il y a
2 min
77
lectures
18

J'ai écris beaucoup de scénarios, quelques uns ont été réalisé. J'ai décidé de m'aventurer dans ce style bien particulier qu'est l'écriture sous toutes ses formes, j'espère que mes textes  [+]

Sophie était dans son lit, son père venait pour la énième foi lui faire la morale, elle ne dormait toujours pas... En compagnie de son oncle Thomas et sa fiancée Camille, à la maison pour les fêtes de Noël, Sophie voulait profiter pleinement de leurs venue, d’autant plus qu’elle ne les avait pas vue depuis maintenant plus de 3 ans.
Ce jour était un jour très spécial, le 24 décembre, elle allait recevoir la visite du père Noël.
Un peu plus tôt dans la soirée, Sophie avait demandé à son oncle comment le père Noël faisait pour distribuer tous ses jouets à tous les enfants du monde à minuit pile. Thomas avec un sourire coquin avait répondu que le vieil homme figeait le temps pour être à minuit dans toutes les maisons en même temps. Sophie ne comprenait pas tout, mais si son oncle lui disait, cela devait être vrai.
Elle était très maligne et avait déjà son plan pour prendre par surprise le père Noël, depuis plusieurs années, elle essayait, mais sans réussite. Une année, elle cacha sa petite tête brune aux cheveux longs et ses grands yeux bleus derrière le canapé et s’endormit... Une autre année, elle mit une boule de Noël en verre sur le sol à côté du sapin pour entendre la venue du vieil homme barbu, mais son père, hélas, marcha dessus en allant se coucher et se coupa le pied.
Cette année, pour ses 8 ans, c’est sûr! elle arriverait enfin à lui parler et le prendre en photo pendant qu’il sortirait de la cheminée.
Il lui fallait absolument des preuves, car à l’école, certains se moquaient d’elle, parce qu’elle croyait au père Noël, elle s’était même battue avec Simon, la veille des vacances, car il lui disait qu’elle était un bébé.
Cette foi, c’était la bonne, tout le monde dormait à présent, elle en était sûre, elle se leva discrètement, ses petits pieds nus avançaient un à un, à pas de velours, elle sortit de sa chambre et écouta en restant silencieuse... plus un bruit, c’était sûr, elle pouvait mettre son plan a exécution.
Elle posa des clochettes tout autour du sapin, et avec le vieux Kodac que son père lui avait offert, elle alla se cacher sous la table derrière une chaise. Avec cette longue nappe qui retombait, c’est certain, elle serait invisible.
Elle attendait depuis plus d’une heure déjà et commençait à sentir ses yeux lourds, elle ne comprenait pas, car minuit était passé, mais pas de père Noël, que faisait-il ? Avait-il eu un problème pour bloquer le temps comme l’avait dit tonton Thomas ? Avait-il un renne malade ? Soudainement, elle entendit une clochette, ce qui la fit sortir rapidement de son assoupissement. Elle poussa la nappe discrètement et vit enfin ce gros monsieur rouge. Il était de dos face à la cheminée. Elle sortit à toute vitesse son appareil photo et fit bouger la chaise par maladresse. Inquiète à l’idée d’avoir été prise sur le fait, elle poussa à nouveau la nappe pour voir si elle avait été repérée et elle vit face à elle un visage tout souriant, mais à sa grande surprise, ce n’était pas le Père Noël, mais son oncle Thomas !
« Ha ! Je t’ai trouvé petite coquine » dit son oncle à voix basse.
Sophie surprise, rétorqua « Mais pourquoi es-tu déguisé en papa Noël tonton ? »
Son oncle, surpris d’avoir été reconnu, était mal à l’aise et la prit dans ses bras. « Tu sais, je me suis déguisé, car je savais que je te trouverais plus facilement. Tu vois le père Noël n’aime pas être attrapé par les enfants, c’est pour cela qu’il est minuit passé et qu’il n’est pas encore descendu par la cheminé, il sait que tu es là. Maintenant, je vais venir me cacher avec toi dans ta chambre, j’ai une bonne idée pour le surprendre, mais tu ne diras rien à personne ! Ça sera notre petit secret ! »
Sophie dans l’innocence de l’enfance, lui répondit avec un grand sourire « promit tonton »
Après cette nuit passée avec son oncle, Sophie n’a plus jamais eu la joie de l'enfance !

18

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,