Image de Mary Benoist

Mary Benoist

433 lectures

233

Qualifié

Quand j'ai pris mon travail, ce matin, dans le service de « chirurgie réparatrice » du Professeur Lambert, je n'étais pas de bonne humeur. Alors, quand les collègues m'ont annoncé qu'il y avait un nouvel arrivé, ça n'a rien arrangé ; ça faisait une chambre de plus à nettoyer.
J'ai pris mon courage à deux mains, mon chariot, et en avant pour la tournée.
Tout en passant la serpillière, je fais souvent la causette avec les patients. Ils me donnent des nouvelles de leur santé, me parlent de leurs problèmes ou de leur famille.
Je suis arrivée à la chambre du nouveau et ce n'était pas beau à voir. Il avait tout l'air d'une momie. Sur une chaise, à côté de son lit, il y avait une dame qui s'est levée quand elle m'a vue et m'a dit :
— Je vais prendre un café, je reviendrai quand vous aurez fini.
J'ai trouvé ça bien délicat, ça m'évite de lui tourner autour. J'ai vu que c'était une dame chic. J'ai le coup d'œil : les chaussures, le sac, la coiffure sentaient les beaux quartiers et son parfum aussi, bien sûr.
J'ai donc commencé mon travail et, comme il ouvrait un œil, je lui ai dit : « Bonjour » et « Qu'est-ce qui vous est donc arrivé ? » comme je fais toujours. Mais il n'a pas pu me répondre, les mots se sont étranglés avant de sortir et j'ai vu qu'il allait pleurer. Alors j'ai détourné mon regard pour ne pas l'embarrasser.
Quand je me suis approchée pour passer mon chiffon désinfectant sur les barreaux du lit, j'ai pu le voir de plus près. Il était tout jeune, dans les quatorze ou quinze ans peut-être. En plus de sa tête couverte de bandages, il avait un œil tuméfié, et son nez en avait pris un coup aussi ; et ça m'a émue parce j'ai pensé à mon fils qui a le même âge.
Aussitôt, j'ai eu un pincement au cœur comme à chaque fois que je pense à lui. C'est qu'il me donne du souci. Ce matin, quand je suis partie à six heures, il n'était toujours pas rentré et je n'aime pas ça. Je n'aime pas non plus ses copains. Je lui ai déjà dit mais il ne m'écoute pas. Même quand je lui ai montré la lettre du principal du collège, il m'a ri au nez. L'école, il s'en fout, voilà ce qu'il m'a dit, et j'ai entendu comme une sonnette d'alarme quelque part dans mon cerveau et cette sonnette, il y a longtemps qu'elle se fait entendre, mais je ne veux pas l'écouter.
J'ai fini la chambre en vitesse pour libérer la place, que sa mère revienne, et puis sa souffrance m'oppressait.
Quand on a fait la pause-café, les filles m'ont mise au courant. C'était un jeune qui s'était fait tabasser à la sortie de son lycée par une bande de racailles pour lui voler son portable. Et alors, j'en ai entendu sur les cailleras de banlieue qu'on devrait renvoyer chez eux mais je n'ai rien dit.
J'ai eu mal à l'intérieur, une fois de plus. Je n'ai rien choisi moi. J'ai suivi mon mari en France et un jour il est parti, me laissant seule avec mon fils.
Je suis rentrée chez moi et j'ai un peu dormi pendant le trajet. Il y a de la place dans le train en début d'après-midi, c'est l'avantage de commencer de bonne heure. Quand j'ai ouvert la porte de l'appartement, j'ai encore eu une angoisse car j'ai vu qu'il n'était toujours pas rentré. Quelqu'un avait appelé mais il y avait marqué « secret » à la place du numéro. Je me suis assise à côté du téléphone, la tête dans le vide et j'ai commencé à me lamenter comme je fais quand j'ai mal, ça me soulage.
Et puis le téléphone a sonné. J'ai décroché et j'ai entendu une voix qui me disait qu'il était en garde-à-vue pour agression mais que ça allait s'arranger, le procureur n'avait pas été sévère. Ils allaient le relâcher.
Comment lui dire que c'est mal si même la justice le laisse faire ?
Cette fois-ci, je ne le croirai pas quand il me dira que c'est une erreur et qu'il n'a rien fait. C'est de ma faute tout ça, à toujours l'excuser et puis, je suis trop fatiguée.
En fin d'après-midi, on a sonné à la porte. Il n'a donc plus ses clés ? Non, c'était juste un huissier, pour les loyers impayés.

PRIX

Image de Hiver 2019
233

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de RAC
RAC · il y a
Criant de vérité... Touchant !
·
Image de Georges Marguin
Georges Marguin · il y a
La dure réalité de la "voyoucrasssie" régnante. Mais empiler des gens dans des espaces restreints, n'est-ce pas aussi le terreau de cette délinquance ? Pas un mètre carré pour se dégourdir les jambes à 16 ans, mis à part la rue. Pour moi, c'est un crime contre l'humanité.
·
Image de Bernadette Lefebvre
Bernadette Lefebvre · il y a
Wha bien relaté et poignant mère courage et empathique vous avez l étoffe pour devenir une vraie soignante
·
Image de A. Nardop
A. Nardop · il y a
Les faits divers défilent, on parle rarement de la souffrance des mères. Vous la dîtes simplement, comme elle est.
·
Image de Gisny
Gisny · il y a
J'aime ces récits qui retracent le quotidien de tant de gens qui ne font que survivre pour ne pas lâcher prise en particulier quand il y a une responsabilité familiale. Rien n'est simple mais restons confiants. Quand on donne on reçoit, la vie est un échange c'est peut être cette notion qu'il ne faut jamais perdre de vue. Au plaisir Mary.
·
Image de Marie Quinio
Marie Quinio · il y a
Le quotidien si lourd de centaines d'hommes et de femmes que nous croisons tous les jours... Merci pour ce texte. Je découvre votre profil et je suis admirative de tout ce que vous avez pu écrire ! Je prendrai le temps de revenir vous lire et aimer vos histoires et poèmes. Comme vous dites dans votre bio, certains personnages rentrent dans notre esprit et nous font écrire, je ressens la même chose, et quel bonheur de rentrer dans la peau de ces personnages (ce doit être la même chose pour les comédiens...) A bientôt
Marie

·
Image de André Page
André Page · il y a
Le monde qui fait les cent pas tout au bout des mots, bravo Mary :)
·
Image de Lolanou
Lolanou · il y a
Une histoire qui fait mal tellement elle est d'actualité... Je vote !
·
Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
Toute en simplicité, comme cette femme absorbée par sa survie quotidienne et ses préoccupations de mère, dans la société actuelle et ses travers. Une écriture juste. Un bon moment de lecture. Merci !
·
Image de Blin
Blin · il y a
Tu me connais un peu via le forum et tu sais que "cirer les pompes" c'est pas le genre de la maison. Alors, je vais te dire ce qui m'a immédiatement frappé et, bien sûr, mis de la limonade dans les yeux : j'ai retrouvé dans la musicalité de ton texte et dans la construction de tes phrases brèves et intenses l'univers de Albert Camus dans son chef d'oeuvre "L'étranger". Ton écriture saisissante a ce côté "clinique" et "chirurgical" que j'aime tant. Tout semble ordinaire, à la limite du banal et c'est justement là où ton texte est puissant et déclenche l'émotion. C'est un très beau travail Mary. Si tu veux, j'te met 5 voix mais tu sais que cette singerie, ce n'est pas mon truc. Alors, dis moi si t'en veux . Je t'embrasse et j'embrasse ton talent.
·
Image de Mary Benoist
Mary Benoist · il y a
J'en suis coite ! Camus ! C'est pas un peu exagéré ?
·
Image de Blin
Blin · il y a
C'est mon ressenti, tout simplement. Lis ou relis" l'étranger" de Camus et dis moi ce que tu en penses.
·
Image de Mary Benoist
Mary Benoist · il y a
OK. je l'ai lu il y a si longtemps que ça ne me fera pas de mal de le relire.
·
Image de Blin
Blin · il y a
Maintenant je vais t'appeler Mary Camus. Pas mal, non ? (petit rire tendre)
·
Image de Chantal Noel
Chantal Noel · il y a
De la difficulté d'être parent, parfois.
·
Image de Michel
Michel · il y a
Dure réalité bien décrite
·
Image de michel jarrié
michel jarrié · il y a
C'est vraiment galère ! Et hélas courant...Bien décrit.
·
Image de Mary Benoist
Mary Benoist · il y a
Merci de la lecture.
·
Image de Joël Riou
Joël Riou · il y a
Tristement d'actualité, dans un style bref et sensible.
·
Image de Mary Benoist
Mary Benoist · il y a
Merci Joël. Je suis allée sur votre page et j'ai été vraiment séduite par votre tourteau.
·
Image de Joël Riou
Joël Riou · il y a
Merci Mary, j'ose espérer que vous serez séduite par mes autres productions, actuellement en ligne.
·
Image de coquelicot Coquelicot
coquelicot Coquelicot · il y a
mon vote pour cette vie en déshérence, qui n'empêche pas la pitié
·
Image de Mary Benoist
Mary Benoist · il y a
Merci coquelicot.
·
Image de Raymond De Raider
Image de Mary Benoist
Mary Benoist · il y a
Mais encore ? Merci.
·
Image de Corinei
Corinei · il y a
+5 sujet de nos territoires oubliés et d'une vérité glaçante . merci Mary
·
Image de Mary Benoist
Mary Benoist · il y a
Merci Corinei.
·
Image de KAMEL
KAMEL · il y a
J'aime bien le style léger et captivant.
Trop triste, une mère devrait irradier un peu plus de gaité...
La vie est déjà assez injuste alors SVP ne pas en mettre une tartine de plus…
Mais bravo pour votre réalisme, sincèrement touchante réalité

·
Image de Mary Benoist
Mary Benoist · il y a
Merci Kam. Difficile, parfois, d'irradier de la gaieté.
·
Image de Randolph
Randolph · il y a
Pas simple, pas facile...très bien décrit !
·
Image de Mary Benoist
Mary Benoist · il y a
Non, pas si simple. Je ne prends d'ailleurs pas position. Je me contente de décrire les sentiments de la mère. Merci de m'avoir lue.
·
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Un chassé-croisé entre deux mondes différents. Tout laisse à croire que le fils est l'auteur de l'agression. Pauvre femme, quand tout s'emmêle...
·
Image de Mary Benoist
Mary Benoist · il y a
À chacun de croire ce qu'il veut. Merci pour ton passage.
·
Image de Didier Poussin
Didier Poussin · il y a
Les soucis de la vie quotidienne
·
Image de Mary Benoist
Mary Benoist · il y a
J'espère que toutes les mères ne connaissent pas ces soucis. Merci de ta lecture.
·
Image de La  luciole
La luciole · il y a
mon vote pour ce texte très touchant. j'espère qu'il y a une suite.
·
Image de Mary Benoist
Mary Benoist · il y a
Non, pas de suite Luciole. Merci pour le vote.
·
Image de Abi Allano
Abi Allano · il y a
Un récit poignant.
·
Image de Mary Benoist
Mary Benoist · il y a
Merci pour la lecture.
·
Image de Boubacar Mamoudou
Boubacar Mamoudou · il y a
C'est touchant qu'en même !
·
Image de Mary Benoist
Mary Benoist · il y a
quand même ! Boubacar. Merci d'être passé.
·
Image de Mary Benoist
Mary Benoist · il y a
Merci beaucoup à tous. Je vous lirai avec plaisir la semaine prochaine. Je dois m'absenter.
·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Pauvre maman abandonnée qui n'a pas fini d'en baver avec son fils délinquant et ses problèmes matériels !
·
Image de Mary Benoist
Mary Benoist · il y a
Oui ! C'est bien pourquoi j'ai préféré en faire un TTC plutôt qu'une nouvelle. Merci de ta fidélité Joëlle.
·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Il y a des situations qui sont indicibles .
Les faits relatés ici dans votre texte les exposent sans jugement . C'est leur juxtaposition inéluctable qui donne cette intensité au texte .

·
Image de Mary Benoist
Mary Benoist · il y a
Merci pour ces commentaires. Ça me fait plaisir.
·
Image de Martine Vanronselé-legrand
Image de Mary Benoist
Mary Benoist · il y a
Comme tu dis ! Merci, Martine.
·
Image de Loodmer
Loodmer · il y a
On appelle çà la scoumoune. Avec tact tu relates les faits, rien que les faits. Il n'en faut pas plus
·
Image de Mary Benoist
Mary Benoist · il y a
On peut appeler ça comme ça, en effet. Merci Loodmer.
·
Image de Maurice Thomas
Maurice Thomas · il y a
dans l'air du temps
·
Image de Philippe Clavel
Philippe Clavel · il y a
un portrait réussi
·
Image de Mary Benoist
Mary Benoist · il y a
Merci du compliment Philippe.
·
Image de Super-daddy
Super-daddy · il y a
Triste épisode d'une vie, hélas, banale... mes votes
·
Image de Mary Benoist
Mary Benoist · il y a
Merci pour les votes super-daddy.
·
Image de Gail
Gail · il y a
Tres touchée par ce récit qui sonne comme un témoignage.
·
Image de Mary Benoist
Mary Benoist · il y a
J'ai essayé de me mettre à la place de cette femme. Merci pour votre lecture.
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Beau récit sans pathos ni leçon de morale et sans misérabilisme, on ne tombe pas dans du démonstratif. Les faits rien que les faits, j’aime ça, et le lecteur tire ses conclusions.
Ici vous ne dites pas lourdement que c’est le fils qui a agressé le jeune qui est à l’hosto. Et d’ailleurs pourquoi serait-ce lui justement ? La charge mentale des mères est grande, mais alors pour les mères célibataires et en emploi peu payé, c’est encore pire. Merci de penser à elles sans enfoncer outre mesure le clou qui fait déjà mal. Cinq voix.

·
Image de Mary Benoist
Mary Benoist · il y a
Merci beaucoup fred d'avoir pris le temps de faire ce commentaire qui me fait plaisir.
·
Image de Chateaubriante
Chateaubriante · il y a
cette fois-ci, elle ne lui trouvera pas d'excuse, elle cessera de cautionner ses méfaits, dont elle a vu les conséquences, en live, à l'hôpital ; mais elle est si fatiguée, la réalité et ses tourments la rattrapent
·
Image de Marcel Prout
Marcel Prout · il y a
Un beau texte. Vous laissez le doute sur l'auteur de l'agression au lieu de nous asséner à la fin de l'histoire que c'est votre fils le coupable...Bonne conclusion d'un récit qui tombe juste.
·
Image de Mary Benoist
Mary Benoist · il y a
Ce n'est pas mon fils... je me suis contentée de me mettre à la place de cette mère. Merci pour le vote.
·
Image de Daniel Grygiel Swistak
Daniel Grygiel Swistak · il y a
Le quotidien de toutes ces mamans, que personne ne regarde, triste, je vote, voir sur mon site un autre genre " L'IMAGE " si vous avez le temps, merci
·
Image de Mary Benoist
Mary Benoist · il y a
Merci pour votre lecture.
·
Image de Brigitte Robert
Brigitte Robert · il y a
Un écrit grave et émouvant...
La tristesse et le quotidien d' une travailleuse femme de ménage qui élève seule son enfant adolescent...
Une empathie pour un jeune de l'âge de son fils blessé par des voyous...
Et son fils qui pourrait être dans ces voyous agresseurs...
La fatigue du travail, l' impuissance face à cet ado qui aurait besoin d'autorité et qu'il lui est difficile  de donner... et comble de tout...les problèmes d'argent bien sûr avec l'huissier qui rappelle les loyers impayés ...
Un écrit poignant, une scène de vie...Mes 4 voix et je partage bien sûr...bonne soirée

·
Image de Mary Benoist
Mary Benoist · il y a
Merci beaucoup pour ce long commentaire.
·
Image de Sansberro
Sansberro · il y a
C'est écrit simplement, sans fioriture mais avec beaucoup de sensibilité .On rentre vite dans l'histoire..Pas de bla bla! Cette femme est tout à fait attachante et on devine toute la difficulté d'être une mère (à fortiori "isolée") dans le grand combat de la vie. Mes 3 voix pour votre texte.
·
Image de Mary Benoist
Mary Benoist · il y a
Merci beaucoup.
·
Image de Lorelei
Lorelei · il y a
C'est touchant... Je vote! Merci pour ce moment. Je vous invite à découvrir ma première nouvelle : la robe
·
Image de Mary Benoist
Mary Benoist · il y a
Merci Lorelei. Je cours lire "La robe".
·
Image de Marine Plumette
Marine Plumette · il y a
Une triste histoire lorsqu'on voit la vie de cette pauvre femme épuisée ; mari parti, dur travail, problèmes d'argent et enfant difficile à élever...
Je vote pour ce texte touchant et bien écrit.
Si le cœur vous en dit, je vous invite à soutenir mon histoire "dans la peau d'une autre" en concours :
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/dans-la-peau-dune-autre

·
Image de Mary Benoist
Mary Benoist · il y a
D'accord Plumette, j'y cours. Et merci.
·
Image de THIERRY VION
THIERRY VION · il y a
ah les familles monoparentales !!!!!!! dur dur . texte bien prenant et bien écrit je vote
·
Image de Mary Benoist
Mary Benoist · il y a
Merci Thierry. Je suis allée sur votre page et j'ai bien ri.
·
Image de THIERRY VION
THIERRY VION · il y a
merci d'autres sont à venir
·
Image de dud59
dud59 · il y a
texte touchant où se mêle l'attendrissement et ce qui devrait être de la colère, je vote
si vous en avez envie, vous pouvez lire quelques-uns de mes textes sur mon profil https://short-edition.com/fr/auteur/dud59

·
Image de Mary Benoist
Mary Benoist · il y a
Merci pour le vote.
·
Image de JARON
JARON · il y a
Bonjour Mary un texte très touchant, écrit avec des mots qui procurent une grande émotion, les dures épreuves que traversent cette femme, entre son dur métier, élever seule un adolescent en mal de vivre, et affronter les mauvais jugements des gens. Mes 4 voix sans hésiter. Si vous avez 2 petites minutes pour découvrir "Eulalie" mon texte devrait vous plaire. En attendant, belle après-midi ensoleillée. Jacques.
·
Image de Mary Benoist
Mary Benoist · il y a
J'ai fait connaissance avec Eulalie et merci pour le vote.
·
Image de Zouzou
Zouzou · il y a
quand on est malade ...on prend tous les sourires ou les dialogues ...du chirurgien à la simple femme de ménage ! bravo pour ce moment sans pareil...
en lice avec ' Au cœur de l'hiver ' si vous aimez

·
Image de Mary Benoist
Mary Benoist · il y a
Bien sûr que j'aime ! Merci pour le vote et le commentaire.
·
Image de Emsie
Emsie · il y a
Comme d'habitude, j'ai beaucoup aimé votre texte, Mary, et votre façon de provoquer, par votre écriture, une empathie immédiate avec un personnage que l'on visualise parfaitement et auquel on peut s'identifier – même si, par chance, on n'a pas à affronter les mêmes problèmes… J'aurais juste aimé que ça soit (beaucoup) plus long !
·
Image de Mary Benoist
Mary Benoist · il y a
Merci, c'est un beau compliment.
·
Image de Gil Nathan
Gil Nathan · il y a
Un ton très juste pour montrer, sans juger, les difficultés et le désarroi d'une femme issue de l'immigration, seule et sans aucune aide pour assumer ses problèmes économiques et l'éducation de son fils.
L'empathie de cette dame devant le patient, l'attitude pleine de civilité de la mère de celui-ci et enfin le jugement laxiste enlèvent toute trace de manichéisme à ce propos.

·
Image de Mary Benoist
Mary Benoist · il y a
Merci Gil. Je suis très sensible à votre commentaire.
·
Image de Littlesurf
Littlesurf · il y a
Le titre, forcément m'a appelée, mais ensuite le texte m'a beaucoup touchée. On pense toujours que ça n'arrive qu'aux autres, ou on ne veut pas voir. Terriblement réaliste et triste. J'ai voté sans hésiter car c'est un texte qui remue. Si vous avez le temps je vous invite à me lire aussi, merci.
·
Image de Mary Benoist
Mary Benoist · il y a
Merci aussi Littlesurf.
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une œuvre bien conçue, bien écrite, pleine de douleur et d'angoisse !
Mes voix ! Une invitation à découvrir “Gouttes de pluie” qui est également
en lice pour le Grand Prix Hiver 2019. Merci d’avance et bonne journée!
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/gouttes-de-pluie-2

·
Image de Mary Benoist
Mary Benoist · il y a
Merci Keith
·
Image de Aurélien Azam
Aurélien Azam · il y a
Du ressenti dans ce texte où la souffrance des uns fait la souffrance des autres. Un texte avec de l'empathie, des personnages incarnés. :)
·
Image de Mary Benoist
Mary Benoist · il y a
Merci Aurélien.
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Peter a pris l’habitude de passer par la plage pour aller chez Suzy, c’est plus court.Un peu plus loin, derrière la dune, quelques maisons sont posées là. C’est celle peinte en bleu, aux ...

Du même thème