Le moral dans les chaussettes

il y a
3 min
490
lectures
21
Lauréat
Jury
Recommandé

J'ai toujours écrit, mais depuis une vingtaine d'années, je pratique plus sérieusement. J'écris des nouvelles et j'ai participé à des concours où je fus quelquefois remarqué, Participation à  [+]

Image de 2015

Thème

Image de Tandems Rhône-Alpes
Ce matin, Camille a téléchargé l’appli qui devrait changer ma vie. Oui ! Je m’emmerde toute la journée, alors il a dû se dire que son vieux Papy aurait bien besoin de reprendre goût à la vie. L’autre jour, je devais être drôlement déprimé pour qu’il s’accroupisse à côté de mon fauteuil et me demande ce que je pouvais bien avoir avec mon air désespéré. Je lui avais répondu illico :
— J’en ai marre de la vie, vois-tu ! Depuis que ta grand-mère est partie, je m’ennuie à mourir.
— Mais Papy, t’es en bonne santé ! Si encore tu étais malade, mais tu pètes la forme !
— Ouais. Faut le dire vite !
— Tu vas voir avec cette nouvelle appli, tu vas t’amuser grave !
— Grave, tu dis... Mais alors, dans ces conditions, comment veux-tu que je reprenne goût à la vie ?
— T’as pas compris... pour nous les djeun's, « grave » ça veut dire beaucoup, énormément, si t’aimes mieux.
— Ah, là je comprends mieux. Mais, il va falloir que tu m’expliques comment ça marche, parce que vois-tu, depuis que tu m’as offert ce... voyons voir... ce smartphone, j’arrive à peine à m’en servir. La seule chose que je sais faire c’est t’appeler quand j’ai besoin et là tu réponds que t’es occupé et la dernière fois que j’ai eu un appel, on me proposait un forfait SMS ou MSM gratuit à condition que je signe pour deux ans. Mais comme j’ai dit à la dame... je serai probablement plus de ce monde dans deux ans, alors là, elle a plus rien dit du tout pendant au moins cinq minutes, pourtant c’était pas coupé... J’avais l’impression que quelqu’un pleurait à côté d’elle, alors j’ai essayé de relancer la conversation, car je voyais bien que la dame y mettait vraiment de la bonne volonté : si je termine pas le contrat, j’ai dit, comment que ça se passera pour mes héritiers ? J’ai bien senti que la dame ne savait plus quoi dire... Quelques secondes ont passé et elle a fini par dire qu’elle savait pas... et puis, ça a coupé.
— Pourquoi tu ris ?
— T’inquiètes Papy... l’appli que je viens de télécharger est super simple. T’y touches pas. Tu recharges la batterie quand elle te dit qu’elle en peut plus et ensuite tu laisses faire. Ça marche tout seul ! Pour ça, il faut que le Smartphone ne soit jamais à plus d’un mètre de toi. Sur la table, là, par exemple et il va détecter tes baisses de moral. Dès qu’il verra que tu l’as dans les chaussettes, il va déclencher une musique qui va te redonner la pêche tout de suite !
— Tu sais bien...
— Quoi donc Papy ?
— Que j’ai jamais de chaussettes...

Jean-Luc Berger, 66 ans







Ce matin, Camille a téléchargé l’appli qui permet de changer l’humeur des vivants. Don Camillo comme on le surnomme dans notre monde ! Le maître de l’Aïe-tech, en avance sur son temps (bien qu’ici nous restons tous figés dans l’intemporalité) mais surtout en avance sur le temps des humains, ceux sur Terre. Ceux qu’on a été autrefois.
Il y a quelques mois, j’ai téléchargé l’application « Vidi la vivan » (« voir les vivants », oui car dans notre monde, de ceux qui ne vivent plus, l’Esperanto a pris le dessus). Qui, comme son nom l’indique, permet de voir la vie. C’est à travers cette application que j’ai pu voir ce que devenait mon mari. Il est vieux maintenant. Je suis morte il y a 7 ans. Et depuis, la vie l’a dévastée. Tandis que la mort me rajeunit. L’homme talentueux, ambitieux, généreux, toujours à courir partout pour aider untel, à proposer ses services dans l’humanitaire... voilà qu’il passe ses journées sur son fauteuil, à regarder des téléfilms et émissions (des Bullshits comme on dit en esperanto), en mangeant des gâteaux périmés. Je ne pouvais pas le laisser comme ça, dans cette décadence déchue !
« Sanĝi la humoro de vivanto ». Ah Merci Camillo ! Le roi de l’Aïe-tech innove toujours. Et moi qui pensais lorsque j’étais là-bas, sur Terre, que l’autre monde serait un paradis sans technologie, un nirvana sans Aïe-phone, Aïe-Mac, Aïe-pod... Eh bien je m’étais trompée ! Comment aurais-je pu imaginer que la nouvelle technologie permettrait de mettre en relation le monde des morts (appelés les « forpasita ») et le monde des vivants (appelés les « humains ») ? Dingue non ?! Angoissant même...
Enfin bon, il y a quand même des bons côtés à cette puissante évolution technologique interplanétaire... je vais enfin pouvoir jouer sur les interférences galactiques pour redonner le sourire à mon homme...

Anaïs Girard-Blanc, 21 ans





Recommandé
21
21

Un petit mot pour l'auteur ? 44 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Pascal Bordron
Pascal Bordron · il y a
Très chouette petite histoire à la narration assez originale. Je vous que vous aussi vous glissez quelques mots d'espéranto dans une nouvelle.
Image de Lise Dupuis
Lise Dupuis · il y a
Merci pour cette histoire.
Image de Arlo G
Arlo G · il y a
J'étais passé à coté de votre excellent TTC et je vote avec un peu de retard. A L'AIR DU TEMPS d'Arlo est en finale du grand prix été poésie 2017. Je vous invite à voyager à travers sa lecture et à le soutenir si vous l'appréciez. Merci à vous et bonne soirée. Cordialement, Arlo
Image de Louise Calvi
Louise Calvi · il y a
je découvre et j'adore.
Image de Jean Luc Berger
Jean Luc Berger · il y a
Merci de votre commentaire. ça fait tellement plaisir d'être lu...et apprécié !!
Image de Marie
Marie · il y a
Très bon texte tendre et touchant. Je ne l'avais pas vu passer. Grâces en soient rendues à T. Siram et sa liste !
Image de Anaïs Girard
Anaïs Girard · il y a
Image de Emma A
Emma A · il y a
J'adore... ça me fait penser avec tendresse aux doigts déformés de mon père qui préfère laisser l'aïepad de côté...
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Ah, suis passée à côté de celui là ; un vrai petit bijou !
On continue de fricoter avec les morts, c'est l'héritage des vivants, et il n'est pas des moindres.
Merci bien

Image de Zutalor!
Zutalor! · il y a
Ah, mais c'est vraiment très bon ! Une application dont se servent les morts pour redonner, grâce "aux interférences intergalactiques", la pêche à leurs proches qui sont restés en bas... Mais ces "interférences", qu'est-ce qu'elles font ? Elles chatouillent ?
+1 comme ça ça fait 13. :-)

(Vous utilisez quel dictionnaire, Anaïs ? Le Joguin ?)

Image de Anaïs Girard
Anaïs Girard · il y a
Oh je ne sais pas encore ce que font ces interférences parce que je suis toujours en vie (il me semble oui) et je n'ai jamais été contacté par le monde des "forpasitas" :)

(Un dictionnaire ? Pour quoi faire ? ^^ )

Merci.

Image de Zutalor!
Zutalor! · il y a
Le Joguin est l'un des dictionnaires de référence pour l'Esperanto, non ?
;-)^^

Image de Anaïs Girard
Anaïs Girard · il y a
Ah Jacques Joguin, qui a écrit un livre sur cette langue oui :)
Image de Anaïs Girard
Anaïs Girard · il y a
Waou. Je viens de recevoir un mail comme quoi on avait gagné le prix du jury... Et bien je suis contente d'avoir participé avec vous Jean Luc à ce tandem, c'est juste mon 2eme écrit sur ce site et ca me motive à continuer :) Merci pour tous les gentils commentaires ! Et continuons à écrire... ;)
Image de Jean Luc Berger
Jean Luc Berger · il y a
Bonjour, moi aussi je suis content d'avoir gagné et de l'avoir fait avec vous que je ne connais qu'au travers d'un profil. Pour continer à écrire je vais continuer ça c'est sûr même sans prix j'aurai continué. Merci encore pour ce moment.
Image de Léa Gerst
Léa Gerst · il y a
Bravo à vous 2 pour ce prix du jury amplement mérité ! Vous voyez Jean-Luc, c'est bon de persévérer ! A bientôt pour de nouveaux textes ! ;-)
Image de Jean Luc Berger
Jean Luc Berger · il y a
Merci. C'est vrai que nous les vieux, sommes dépourvus de patience. le temps, peut-être y joue un rôle non négligeable, nous risquons d'en manquer, alors nous voulons le succès tout de suite. Même si nous en avons eu une petite part avant quelquefois.
Image de Léa Gerst
Léa Gerst · il y a
Je ne suis pas vraiment d'accord je connais beaucoup de "vieux" qui sont très patients. D'ailleurs vous n'êtes pas si vieux que ça ! ;-)
Image de Jean Luc Berger
Jean Luc Berger · il y a
oui, c'est vrai je dis toujours cela : que je suis vieux ! C'est peut-être par superstition... j'ai connu quelqu'un a qui il était difficile de donner un âge. il paraissait vieux et il disait à qui voulait l'entendre : "qu'il était plus près de la mort que de la vie" et très longtemps après j'ai vu dans les avis d'obsèques qu'il était décédé. Il avait 98 ans...
Image de Léa Gerst
Léa Gerst · il y a
Comme quoi... il vous reste encore de nombreux beaux jours devant vous !

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Le village de Noël

Sylvie Loy

A l'occasion des fêtes de Noël, le centre du village, qui ressemblait à n'importe quel centre de village en hiver – triste et abandonné –, revêtait ses plus belles décorations. Les rares et... [+]