Le monstre sous mon lit

il y a
1 min
395
lectures
272
Finaliste
Jury
Image de 2020
Image de 15-19 ans

La nuit quand il fait noir et que le silence règne, je vois cette ombre imposante, vaste qui m’est devenue assez familière. Puis j’entends un bruit, un craquement, trois pas. Et chaque soir resurgit la même peur, la même sueur, la même terreur...
L’ombre s’approche, doucement et se glisse sous ma couette dans mes draps, proche de moi.
Je sens son souffle aigre caresser mon cou.
Ses pattes rustres glissent entre mes paumes, puis s’emparent doucement de tous mon corps...
Mon lit s’écaille et moi avec et je sens doucement que je dérive. Je suis prisonnière de ses névroses, si seulement je pouvais mettre mon corps en pause.
Et pourtant non je sens bien ses griffes parcourir ma chair, raillant, fissurant mon âme. Il se tisse autour de mon souffle, de ma bouche, il m’empêche de crier, de hurler.
Je tremble pendant que lui frissonne.
Puis je fixe son regard sombre qui s’étale sur moi, ses deux yeux comme des remparts. Il me serre fort, il pénètre dans mon mal-être, il dévore mes entrailles, il me détériore...
Je suis emprise d’une panique irrépressible qui me paralyse; mes membres s’engourdissent je ne peux plus bouger. Ma lutte devient complètement sourde.

Je souffle pendant que lui s’essouffle. Puis il se détache. Je me dégoûte. Et il observe tomber les gouttes. De mes yeux. Brillants de larmes.
Le jour se lève et mon monstre disparait sous mon lit me laissant à bout de forces, avec un arrière-goût amer. Je sens encore ses empreintes incrustées le long de mes reins. De nouvelles écorchures discrètes se rajoutent à mon corps déjà bien éraflé.

272

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,