1
min

Le Monstre de l'Art

Image de Cécile Pellault

Cécile Pellault

117 lectures

7

Les crétins... Moi dont les travaux sont cités en référence toujours, encore et presque plus que de raison, dans toutes les thèses et les agrégations sur l’histoire des arts visuels... Ils me surnomment « le Boucher » ?! Mais le monde est-il devenu si réfractaire à la beauté de l’art? Mon œuvre est pourtant limpide comme de l’eau de roche dans laquelle le plus pur des pinceaux pourrait s’abreuver.

Je voulais leur montrer leur incommensurable égarement en nommant l’autre Duchmol, Professeur au Collège de France. La chaire « Histoire moderne des Arts visuels », m’était destinée! Mon poste, pas celui de Tartenpion, Duchmol ou Danebatté, non, le mien!
Et maintenant cette nouvelle infamie, La Une du Parisien /Aujourd’hui en France : « Le Boucher a encore frappé» !
C’était pourtant clair. Mon premier démembrement mise en scène sur le fleuve : Une ode au « Radeau de la méduse », évidemment! Le tronc du jeune éphèbe exposé sur la place Victor Hugo : Une élégie aux plus belles statues grecques, sans en douter! Le scalp de la prostituée entre deux plaques de verre accroché dans un cinéma : Un hommage éclairé aux Frères Lumière, bien entendu ! Le corps transpercé par une ancienne aiguille de l’horloge de la gare de Lyon : Un poème à la gloire de Charlie Chaplin, bien sur! Le corps du jeune mortel modelé en forme conique au pied de la Tour Eiffel : L’Architecture est un art à part entière, aucune contestation possible! Et mon dernier chef-d’œuvre, ce vase teinté grâce au sang provenant d’un cœur pur : Comment oublier de rendre un hommage aux plus belles céramiques!

Et ils osent m’appeler le Boucher! Leur aveuglement à l’enseignement de l’art est total! Je vais devoir frapper fort pour le bien des arts appliqués... Oh mon Dieu, j’ai une idée grandiose: un collage géant sur la place de la Concorde! Ils ne pourront pas ne pas ouvrir leur esprit à mon œuvre! Il va me falloir de la matière, beaucoup de matière...

« Mademoiselle, excusez-moi de vous importuner mais auriez-vous la gentillesse de m’aider, s’il vous plait? Oui! Oh, vous êtes bien aimable, dit le vénérable professeur en s’approchant de la jeune étudiante.»

PRIX

Image de 2014

Thème

Image de Les savants fous
7

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Charles Duttine
Charles Duttine · il y a
J'aime... De la culture, de la finesse.
toute création est toujours quelque peu monstrueuse.
Comme il est de tradition, ici... si vous avez un moment, j'ai un texte "épouvante ferroviaire" qui demande de la bienveillance.

·
Image de Cécile Pellault
Cécile Pellault · il y a
Merci de votre riche commentaire:) je ne manquerai pas d aller vous visiter !!

·
Image de Jivaro
Jivaro · il y a
Beaucoup de "belles idées, dynamique, enlevé, marrant à souhait,... Un bon moment à découvrir pour nous apprendre à éviter quelque rencontre vraiment monstrueusement artistique. Donc, je vote pour le récit, pas pour devenir compère d'infortune...Même si c'est pour finir au MOMA, au Tate Modern ou au Louvre ! :-))))
·
Image de Cécile Pellault
Cécile Pellault · il y a
Quelle belle critique :) j en veux d autres !! Merci beaucoup. Je ne manquerai pas de passer voir vos propres "œuvres" :)
·
Image de Jeremy Sanchirico
Jeremy Sanchirico · il y a
L'art pour l'art au final! :-) +1
·
Image de Cécile Pellault
Cécile Pellault · il y a
Merci pour mon art;)
·
Image de Chris Toffans
Chris Toffans · il y a
Devant l'oeuvre de cet artiste acharné, j'ai du mal à avoir une opinion tranchée, même si on ne peut pas nier qu'il a des tripes. Par contre je vote pour ce texte saignant à souhait car tu as visiblement donné de ta personne.
·
Image de Cécile Pellault
Cécile Pellault · il y a
Un merci que j'éviterai sanglant ;)
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur