2
min

Le Monstre

40 lectures

11 voix

En compétition

Suis-je dans le noir ou ai-je les yeux fermés ? Peut-être les deux. Le fait qu'il soit deux heures du matin me fait rêver de sombres événements. Rien que d'y penser me fait réaliser qu'ils sont réels.. si proche de moi. Serait-ce cette personne qui dort pas à mes côtés le "monstre de ma vie" ? Non. Il faut que j'arrête de me faire des idées inintéressantes. C'est sûrement aussi un de mes autres rêves.
Il faudrait que je réessaye de dormir, alors que cela ferait la nième fois. J'abandonne.
Que faire ? Argh je ne cesse de cogiter ! Il faut vraiment que j'arrête.
Ne pense à rien.. Ne pense à rien.. Ah mais quand j'y pense, quand je pense à rien cela implique que je pense à quelque chose ? Et mince je recommence ! Il est quelle heure ? Deux heures trente. Comme le temps passe lentement lorsqu'il fait sombre..
Tiens, je ressens quelque chose.. qu'est-ce que c'est ? Qui est là ?
Je me lève et m'écarte du lit pour voir de loin ce qu'il se passe. Impossible de percevoir quoique ce soit.
Qui est là ? Répondez-moi ! Êtes-vous là "Le Monstre" ?
- Rendors-toi. Je ne suis pas vraiment "Un Monstre".
- Si tu ne l'es pas, que serais-tu d'autre ?
Il ne me répondit plus. Ma fin est proche. Mon Monstre est là. Au secours !
Personne ne m'entend. Vais-je mourir ? Non ! Je ne veux pas mourir ! Enfin, pas encore.. J'ai encore beaucoup à faire dans ce monde somptueux d'obscurité ! Je ne te laisserai pas faire ! Au secours !
- Calme-toi. Il n'y a que nous deux..
Je sens mes gouttes de sueur s'égoutter plus rapidement qu'auparavant alors qu'il ne fait pas si chaud. Suis-je déjà en enfer ? Je ne sais plus que faire à part écarquiller mes yeux en essayant de transpercer cette lueur obscure, en vain.
Tout devient calme d'un coup. Serait-il parti ? Ou bien serait-ce moi qui suis parti ? Non c'est absurde. Si j'ai quitté la Terre je verrai sûrement tout en blanc.. Dieu ? Es-Tu là ?
Qu'est-ce qui ne me dit pas que je suis parti de l'autre côté vu toutes ces "conneries" que j'ai fait sur Terre ? Dark Vador ! Oui c'est ça !
- Dark Vador ? Serait-ce toi "Mon Monstre" ?
Il faut que je reste concentré. Calme-toi Steve. Suis-je corps ou âme en ce moment ? Je ne ressens même plus les douleurs que j'ai subi lors de ma dernière expérience. Et dire que je n'ai même pas passé le jugement dernier.. Assez rêvassé. Essayons de trouver quoi que ce soit dans cette noirceur. Une torche serait de bonne utilité.
- Le Monstre ? Es-tu là ?
- Je suis là mon fils.
- Tu m'entends ? Et comment ça "mon fils" ?
- Mais bien sûr que je t'entends. Tu es mon fils et tu l'as toujours été depuis que tu es né. J'ai toujours été à tes côtés depuis le début.
- Je m'en doutais. C'est toi, Satan ? Pourquoi sommes-nous dans le noir et non entre de mille feux ? Est-ce que tu ne te serais pas trompé de décor ?
- De quel décor tu parles ?
- Eh bien le décor que tout le monde parle sur Terre ! Ne joue pas l'ignorant !
- Je ne vois vraiment pas de quoi tu parles. Allez, lève-toi et suis-moi.
Je me tut. Le pire : je le suivis. Je lui faisais encore plus confiance que ma famille on dirait. Qui est donc cette étrange personne ?
Je m'avance derrière lui par le bruit de ses pas. Il semble mettre des bottes. Ou des chaussures de cow-boy. J'essaye de lui adresser la parole mais il ne semble rien entendre et poursuit sa route. J'ai décidé de faire pareil. Elle est quand même longue cette route !
- On en a jusqu'à quand ? Ou bien comptes-tu aussi ne pas me répondre ?
- Nous y sommes presque. Tu ne finiras plus jamais seul.
- Ah oui ? Tu m'emmènes une fille ?
Soudain j'entendis l'ouverture d'une porte et une lumière jouissa.
- Réveille-toi ! C'est moi ton père qui te parle ! Tu en fais toi des rêves ! Les corvées ne vont pas se faire tout seul.
Je sursautais de mon lit. En un coup j'ai réussi à me lever puis la seconde qui suit je me suis écroulé sur une chaise. La lumière que je voyais n'était que la fenêtre que mon père avait ouvert. Il est quelle heure ? Six heures trente. Le matin.. enfin. J'en fais moi des rêves ! Au final je pense que c'est juste un rêve que je ne finisse pas seul.

PRIX

Image de 2020

Thème

Image de Très très court

En compétition

11 VOIX

CLASSEMENT Très très court

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Ozias Eleke
Ozias Eleke · il y a
Très belle plume Steve. Vous avez mes voix. Votez aussi pour mon texte https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/homme-tas-le-bonjour-dalfred
Image de Firmin Mbaihogaou
Firmin Mbaihogaou · il y a
félicitations vous êtes votez. lisez et votez moi aussi sur https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/nous-dici-et-vous-dailleurs
Image de Marie Juliane DAVID
Marie Juliane DAVID · il y a
Mon soutien Steve. 👍🏻👍🏻

J'en profite aussi pour vous inviter à passer me lire:https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/mesaventures-nocturnes, à voter pour moi si vous aimez mon texte et à me laisser votre avis en commentaires. J'attends votre visite et merci d'avance.

Image de Tsaramanana Steve RANDRIAMBOLA
Tsaramanana Steve RANDRIAMBOLA · il y a
Merci 😁