4
min

Le miracle des bulles

Image de Mamiechat

Mamiechat

96 lectures

60

Il pleut à verse. De larges gouttes dégringolent d’un ciel bas, faisant carillonner les cailloux de l’allée. Un silence d’hiver pèse sur ce jardin perdu aux confins de la ville.
Tête nue, cheveux et barbe dégoulinants, un homme marche comme dans un rêve parmi la végétation flétrie du parc, il a un étrange sourire aux lèvres, la main droite enfouie dans la poche de son manteau. Une seule chose l’obsède : la formidable expérience qu’il vient de réaliser cette nuit ! Lui, un simple chercheur passionné de nature, vient de découvrir le remède qui redonne la vie aux végétaux moribonds !
Il a travaillé depuis des mois dans le secret de son laboratoire mélangeant d’étranges solutions colorées dans des éprouvettes de verre.
L’aube de cette journée de pluie le trouve encore au labeur, inspectant les contenus bizarres de ses fioles, révisant les formules cabalistiques, tournant en rond au milieu de la salle encombrée. Les traits creusés par la fatigue des nuits sans sommeil, l’homme a le teint blafard, est coiffé en pétard, ses yeux fous cherchent « La » solution miracle parmi la multitude de flacons encombrant les étagères. Soudain, il stoppe net devant une fiole, la dernière de la rangée, contenant un fluide jaunâtre, visqueux, peu ragoûtant, l’emporte comme un trésor et le dilue à la solution bleu-canard en ébullition sur le bec Bunsen. C’est son ultime mélange, son dernier espoir.
Après l’avoir laissé refroidir, il en verse avec appréhension une goutte au pied d’un plumbago agonisant qui décore tristement son laboratoire. Au bout d’une minute, une jolie bulle se forme, la bulle diaphane grossi, enveloppe la plante d’un camaïeu de bleu resplendissant ! Sous les yeux ébahis du vieil homme, la tige du plumbago se redresse, son feuillage reverdit et la plante se couvre de fleurs en un instant, comme par magie ! L’expérience a réussi !... en laboratoire. Maintenant, le savant doit la tester sur la flore ravagée de ce jardin. Il accélère l’allure et bifurque dans une contre-allée du parc, là où il est certain de trouver des agapanthes fanées. L’homme ne sent même pas la pluie glacée qui lui dégouline dans le cou, il tourne et retourne dans sa poche la fiole contenant le précieux liquide à bulles magiques. Soudain, un doute l’envahit :
«  Et si je n’y parvenais pas ? La tâche est immense ! Dans ce jardin, il y a tellement de végétaux flétris ! Les bulles seront-elles assez nombreuses et suffisamment efficaces pour redonner la vie et les couleurs aux plantes ? Allons, courage...Si je me suis trompé, je serai seul à le savoir. »
Il sort la fiole de sa poche, et de sa main tremblotante laisse tomber quelques gouttes de liquide à bulles sur le sol, au pied d’une agapanthe en décomposition. Au même instant, les éléments se déchaînent : Le ciel gronde, fulgure, déverse son déluge sur le dos du malheureux chercheur, dégringole en cataractes sur la flore fanée de ce jardin apparemment oublié des Dieux et des hommes, faisant ruisseler la terre aux pieds des végétaux. Les espoirs du savant tombent à l’eau, lorsqu’il voit le flot emporter au loin le précieux liquide ! « La pluie dilue le fluide, se dit-il. Les bulles ne pourront pas se former : c’est fichu ! » Transi de froid, découragé, l’homme reste un instant immobile, fixant de son regard vide le massif de fleurs pourries, puis se redresse, tourne les talons, le dos courbé, comme s’il portait sur son échine tous les malheurs du monde, se dirige vers la sortie du parc. Les gouttes d’eau aiguillonnent son visage, à chaque bourrasque le vent soulève les poils de sa barbe éparpillant la pluie en perles grises.
« Il ne me reste plus qu’à recommencer ces fichues expériences, pense-t-il avec amertume. Des jardins éternellement fleuris : C’était trop beau pour être vrai ! Je pensais pourtant avoir trouvé le bon mélange... Voyons, réfléchissons... J’ai dû me tromper dans la formule... Ou alors.... »
Il grommèle dans sa moustache, l’air soucieux, quand soudain une étrange lueur bleutée éclaire ses semelles. : «Un éclair, sans doute pense- t-il », mais le halo électrique persiste. Puis apparaît le flash d’une lumière rouge, embrasant les graviers de l’allée derrière lui. « Bizarre, se dit le chercheur, en cette saison ce square est aussi sombre que mes pensées ».
La curiosité est chez-lui une seconde nature : il se retourne vivement. Ce qu’il voit alors le laissa pantois, visage rayonnant : les agapanthes ont redressées fièrement leurs tiges, elles éclatent en un bouquet de fleurs bleues, superbes ! Étrangement, un pied d’hibiscus vient de renaître à côté d’elles et ses fleurs éclosent les unes après les autres, tel un rubicond feu d’artifice ! « Grâce à la pluie, le fluide à bulles se répand et atteint chaque plante fanée ! Ouah ! C’est un succès ! s’écrie le bonhomme tout heureux, sautillant sur place ».
De derrière un massif surgit soudain un gnome ailé, les oreilles taillées en pointe, le nez crochu, vêtu de vert qui se plante devant le savant, sidéré. L’être fabuleux le toise de toute la hauteur de sa petite taille, lui lance des regards furibonds et se met à gronder d’une voix d’outre-tombe :
- Pauvre fou ! Qu’es-tu en train de faire ? Penses-tu pouvoir te substituer au créateur tout puissant ? D’après-toi : à quoi servent les saisons ? Les végétaux flétrissent mais ne meurent pas : ils se mettent en sommeil, se reposent pour mieux refleurir au Printemps ! Pourquoi veux-tu changer les lois fondamentales de la Nature ? C’est sans doute le Diable qui t’a aidé à créer ces bulles magiques ! Arrête de jouer les apprentis sorciers ! Tu me fais faire double travail, idiot ! Il va me falloir tout remettre en ordre, maintenant ! »Disant cela, il dresse un doigt vengeur en direction des massifs fleuris, qui se fanent aussi sec, puis il disparaît.
«  Mes travaux anéantis en quelques secondes... murmure le savant, effondré. J’ai tellement œuvré pour mettre au point ce projet. Oh ! mais je ne vais pas me laisser faire ! C’est Mon expérience, son existence est primordiale !
Je suis certain qu’un jour l’homme en fera bon usage et qu’elle sera utile à la nature, quoi qu’en dise ce farfadet ! Qu’il aille au Diable! s’écrie-t-il, en colère, il me faut persévérer dans mes recherches, je le sens, je le veux !... ».
La pluie a brusquement cessé, un épais brouillard enveloppe le jardin sombre et désolé. Le chercheur reprend son chemin, tête haute, la rage au cœur.
Dans la poche de son manteau, ses doigts enserrent fortement la précieuse fiole de liquide à bulles magiques...

PRIX

Image de 2019

Thème

Image de Très très courts
60

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Chantal Noel
Chantal Noel · il y a
Une bien belle histoire.
·
Image de Emile
Emile · il y a
Jolie fable éducative à destination des apprentis chercheurs...
·
Image de Pierre alias Pierrotdu84
Pierre alias Pierrotdu84 · il y a
En voilà, des bulles, qu'il n'eut point été té bon de coincer... !
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
bonjour Mamie chat contente de te retrouver j'ai lu et j'ai voté bonne chance
·
Image de Dimaria Gbénou
Dimaria Gbénou · il y a
C'est fou ! J'adore ! Original, bien écrit. une belle illustration de la DUDH. Super bien menée votre narration. Je vous donne mes 3***. Si cela vous dit, je vous invite respectueusement à parcourir ma nouvelle qui participe au Prix littéraire " Jeunes écritures ...?
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/sous-le-regard-du-diable

·
Image de Chantane
Chantane · il y a
belle plume!
·
Image de Champolion
Champolion · il y a
Le mythe de Prométhée (ou celui de Frankenstein) revisité par Mamiechat!
L'écriture est prenante et vigoureuse, parfaitement en phase avec ce thème original.
Mes voix
Bonne Année Mamiechat
Champolion

·
Image de Borodine Thomas
Borodine Thomas · il y a
Wow! Le début de l'histoire me fait penser à la BD des 100 Schtroumph ou le grand schtroumph composait des potions magique dans son labo et faisait pousser des fleurs! Très bien écrit!
Je vous donne mes voix. Merci de voter pour mes 2 textes en concours
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/priere-dun-foetus-1
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/un-pere-noel-etranger

·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Je découvre avec ravissement votre histoire illustrant la DUDH : un texte bien différent de tout ce que j’ai lu jusqu’à présent, quelle imagination (je suppose qu’il s’agit de l’article 27 sur la recherche scientifique)
Bravo Mamiechat, il faut raison garder mais les chercheurs ont la curiosité chevillée au corps. Encore faut-il s’en servir à bon escient. Toutes mes voix pour votre savant fou !

·
Image de Mamiechat
Mamiechat · il y a
Heureuse que vous aimiez ce savant fou, contre nature... hélas! il en existe ...!
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur